L'épinglée du mois

Leave Rihanna alone !

D’ordinaire, j’épingle avec une joie non dissimulée mais ce mois-ci, je vous propose un plaidoyer : oui, défendons ce people pourfendu par la presse, cette pauvre petite star ballottée, en plein coeur du cyclone. Ce mois-ci, j’ai donc choisi de défendre Rihanna. Oui, celle que j’ai moi-même descendu il y a quelques mois mais ce n’est pas sa tendance provoc que je souhaite défendre aujourd’hui.

rihanna-net-worth

Rihanna, du haut de ses 25 ans, n’a pas une vie calme. Star mondiale hyperadulée et surveillée en permanence, elle fait des choix. Et pas toujours ceux que l’on attend d’elle. Récemment, elle a donc décidé de se remettre avec Chris Brown, l’ex grand amour de sa vie. Sur le papier, rien à redire, c’est même la baseline classique de n’importe quelle sitcom n’ayant pas un casting élastique. Sauf que voilà, Chris Brown n’est pas n’importe quel ex : c’est celui qui lui a refait le portrait à coups de poings en 2009. Pendant 3 ans, la relation entre les deux exs reste obscure et ambigue et finalement, fin 2012, les amants terribles se remettent plus ou moins ensemble.

Et là, la planète people rugit et pointe du doigt la chanteuse, sa copine Katy Perry ne lui parle même plus. Quelle conne cette Rihanna de se remettre avec celui qui lui a cassé quelques dents, quand même. C’est là que je m’indigne. On peut effectivement s’interroger sur le bien fondé de ce choix amoureux mais… Rappelez-moi, qui a cogné sur l’autre ?

C’est souvent le drame en cas de femme battue : si elle reste (ou revient) avec lui, c’est sur elle que s’abat la honte. Non mais Riri, tu déconnes, que fais-tu avec ce vilain qui t’a déjà refait la face ? Alors que lui, personne ne lui dit rien. Mais bon, c’est un rappeur bad boy, c’est normal qu’il trompe Riri à tour de bras, même avec de la pseudo starlette française (même si nous ne saurons jamais si c’était vrai ou non… mais ça ne nous intéresse pas vraiment) ou son ex qui revient régulièrement, qu’il continue à jouer les petites frappes en déclarant la guerre à Drake ou Dieu seul sait qui. Chris, c’est un bad guy. Mais bon, chargeons plutôt la charrette de sa victime, c’est plus sûr. Aux dernières nouvelles, elle ne cogne pas elle.

Oui, on peut craindre pour la sécurité de Riri qui semble plus sereine sur la question, soulignant qu’à la première main levée, Chris finira direct en prison. On peut se demander comment elle peut supporter les humiliations régulières qu’il lui fait subir en flirtant avec toutes les paires de seins passant à sa portée. Mais aller jusqu’à l’agression car on ne comprend pas son choix ? Souvenons-nous Rihanna n’a jamais été le bourreau dans cette histoire. Celui sur qui les journaux devraient se défouler, c’est Chris… Mais il fait peur…

Leave Rihanna alone !

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.