L'épinglée du mois

La Star Academy 7

On a attendu le 15 Septembre pour se réjouir. Si la chaîne concurrente faisait dans le recyclage à tous les niveaux -Ophélie Winter et Mia Frye dans Popstars- « la une » nous épargnait son émission réalité musicale. Hélas, le 23 Octobre, l’horrible réalité nous rattrapait.

Précisons quand même qu’une préparation préliminaire a été orchestrée par les programmes télé. Interviews inédites qui n’ont rien d’inédit. En effet, qui s’étonne d’un nouveau papier peint ?… Ces révélations chocs type « Raphaëlle Ricci rempile pour l’amour de son boulot et non pour sa super-promo de future directrice intérimaire » ou la présence d’un jury en mal de carrière pour pimenter la vacuité du programme alimentait cette presse cérébrale. Pour illustrer ces informations -légèrement- prévisibles, on pouvait voir les photos des candidats, comédons en moins, ainsi que celle de la directrice photoshopée, destituée de sa grossesse et de ses ridules. De plus, ils annonçaient une sélection « très rock »… C’est pour cela que deux candidates ont joué des cordes vocales sur Lara Fabian. Et un sur Christophe Maë. On vous avait bien dit rock ?

La pression montée, on attendait le « praïïïïme » avec une impatience difficilement dissimulable. Quelques pubs pour un crédit à la conso et pour un parfum ont précédé le grand lancement, le temps que les « danseuses à Kamel » se placent pour laisser entrer le grand Nikos, prêt à enchaîner blagues douteuses et commentaires inutiles pour les quatre prochains mois.

Mais j’avoue m’être trompée dans mes prédictions comiques. L’élément hilarant de cette saison sera « La Directrice » qui a du prendre des cours de Tecktonic entre deux cours de sophro prénatale. J’hésite encore : qui plaindre face à ce type de gesticulations frénétiques ; l’enfant ou les profs assis à ses côtés ?

Elle a, par la suite, expliqué que les cours seront désormais à la carte, « comme à la fac ». On peut d’ores et déjà oublier le gentil prof de sport qui occupera cette année le rôle de tapisserie… Quel élève aura le courage d’affronter le froid à 8h du matin pour faire des abdos dans l’herbe mouillée et slalomer entre des plots oranges telle une limace épileptique ?

A leur entrée dans le château, les élèves étaient attendus par des petits fours et des coupes de champagne, exit alors les sandwichs saucisson-tarama-miel de l’Himalaya improvisés lors de looses alimentaires. De plus, la décoration bien que nouvelle laisse à désirer. Il y a des couleurs qui ne se mélangent définitivement pas et la veste dorée qui trône dans une vitrine sur un mur… fait quelque peu ‘has been’ ! Mais comme c’est inspiré d’un hôtel new-yorkais -dixit Mme La Directrice, nous opinerons de la tête pour ne pas la froisser sur ses goûts contestables.

Heureux de devenir les nouveaux héros d’Endemol, nos joyeux candidats ont laissé classe et neurones à l’entrée de leur nouvelle demeure. Les activités gastriques d’une jeune demoiselle ont pris le dessus lorsqu’elle parlait au gentil cameraman de la « salle d’interview » puis a décroisé les jambes de façon à ce qu’on identifie la marque des ses sous-vêtements… Celle là, si vous la voyez passer en combi de ski, ne vous étonnez pas.

Maintenant, vous pouvez consulter les news sur le site de Tf1 où vous aurez des infos super intéressantes sur les candidats type « Sevan s’est pris un râteau » ou « Claudia change de T-shirt »… De quoi alimenter violemment votre soif de potins ! Dès lors, pour vous tenir au courant, surveillez l’apparition des nouveaux skyblogs où vous pourrez lire des fiches sur « votre candidat préféré » mentionnant le nom de son premier cochon d’inde, la couleur préférée de sa nièce, son numéro de sécu et la retranscription exacte de la composition de son gel douche. Mais si avec ça vous ne devenez pas la reine de la machine à café, agrémentez vos réflexions d’une vague moue type « elle était un poil trop haut ». Cette fois-ci sera la bonne !

Je ne peux pas vous en dire plus pour le moment, avouons qu’il ne s’est pas encore passé grand-chose. Nous attendons donc les premières portes claquées et autres remarques incisives pour nous sortir de la léthargie ambiante qu’offre cette émission ; les années passant, elle se renouvelle péniblement. Espérons tout de même que le gagnant verra au moins son single dans les bacs promo de la Fnac… Ce sera toujours mieux que le « vainqueur » de la 6ème saison. C’était qui, d’ailleurs ?

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.