L'épinglée du mois

Caprices de stars

Joli caprice ! Tout être vivant s’est au moins une fois dans sa vie, laissé guidé par ses désirs les plus impulsifs: «Je veux tout, et maintenant!». Vous savez, l’ultimatum qu’on lance généralement à son petit copain, même quand on est pas malade, ou bien à ses parents à l’âge de 5 ans ou plus… Apprenons que cette pulsion féconde de cadeaux, touche au plus haut degré les stars. En effet, quand le caprice n’est pas un travers nocif pour autrui, comme lorsque l’assistante d’Anna Wintour risque de se faire remercier, parce-qu’elle ne trouve pas Harry potter avant sa sortie, dans Le diable s’habille en Prada, il s’agit néanmoins d’une affection fréquente chez la star, affection qu’il est nécessaire d’appréhender avec patience et courage. Plaignons dès à présent, ceux qui s’y frottent quotidiennement. Il faudra bien sûr se départir de toute notion de mesure, de limite, et peut-être même perdre la raison, pour en comprendre le processus! Car il semble en effet que toute personne influente ou célèbre crie au plus profond d’elle-même: « Que ma volonté soit faite sur la terre comme au… ». Les stars, à l’image des dieux, peuvent-elles satisfaire les moindres de leurs désirs?

La vie en tournée pour Eminem semble bien ennuyeuse, sans un panier de basket et une table de ping-pong pour jouer entre amis dans les loges. Pour Lady Gaga, un kilo de miel et des bouteilles d’oxygène dans sa loge également sont nécessaires, lors de chaque concert, entendons-nous bien. Est-ce pour survivre dans l’espace? Dans la bulle qui la sépare du commun des mortels? Jusqu’ici, malgré l’incongruité des caprices, on reste dans le domaine du possible et surtout, plus ou moins réalisable.

On entre maintenant dans la catégorie du caprice nettement plus sophistiqué. Pour Jennifer Lopez ce sera l’obsession du blanc. Loges et chambres d’hôtels doivent intégralement être rafraîchies avant son passage. Mariah Carey quant à elle, met la barre bien plus haut. Au programme, deux douzaines de rose blanches, un assortiment de bougies à la vanille_ et oui, on croirait pas comme ça mais c’est important de se sentir chez soi!_. Enfin pour les murs, tout doit être repeint en évitant les motifs chargés, en préférant les tons noir, gris et rose. Mais il faut encore mentionner le caprice d’Art. Catégorie à haute valeur conceptuelle. Ici, le caprice, chargé de sens, possède d’autant plus de légitimité. Ainsi, Lou Reed ne voulant pas être applaudit lors de ses concerts par le passé, faisait surveiller les salles et arrêtait sa prestation au moindre bruit de mains qui claquent. Pour celui qui n’est pas au courant, c’est vraiment dommage. Vient ensuite le caprice du fin connaisseur en brasserie, Joe Cocker, le bon vieux rockeur qui tient à ce que sa chopine ne souffre pas d’une température trop mortelle, pour étancher sa soif. Le protocole est le suivant: remplir une poubelle de glace et déposer les bières à l’intérieur, les ressortir ensuite pendant un quart d’heure, les remettre une seconde fois, puis les ressortir, etc… etc… Ce qu’il y a de bien avec les caprices, c’est que c’est un sujet inépuisable, on en découvre sans cesse des plus abracadabrantesques et insoupçonnables. N’oublions pas cependant les caprices ratés. Ils s’agit d’incidents que les stars n’ont pas été en mesure de prévoir, comme lorsque le lait qui remplissait la piscine de Brigitte Bardot, a finit par tourner. Un petit plouf? Mais avant de décrocher la palme de la star la plus capricieuse du monde, retenons le caprice malin, celui-ci relève de loin le niveau:

Le groupe Van Halen stipule dans son contrat au chapitre des clauses sur l’électricité, qu’il faut leur préparer un bocal remplit de M&M’s, dans lequel on aurait retiré tous les M&Ms marrons. Gourmands et sélectifs direz-vous? Détrompez-vous, c’est pour une toute autre raison. En effet, parce-que le groupe utilise énormément de matériel électrique lors de ses concerts, il a besoin de s’assurer que les organisateurs dans la salle sont véritablement sérieux, car s’ils ne respectent pas toutes les règles de sécurité, ça peut être extrêmement dangereux. Le bocal de M&Ms sert donc d’indicateur! Parce-que le caprice est glissé au milieu des clauses sur l’électricité, ils peuvent donc vérifier que tout a été lu. Tout ça en grappillant quelques friandises au passage. Ingénieux non? On louera ici le professionnalisme. Nous sommes, en tout et pour tout, contraint de reconnaître que les caprices sont la marque d’un luxe démesuré, mais il se trouve toujours un moyen de les justifier. A vous de jouer maintenant et d’être assez malin pour enrober le votre, du sceau de la nécessité.

Et la palme est attribué aux Rolling Stones. Chaque membre du groupe doit posséder une loge personnelle reliée à une loge commune. Un billard anglais doit être mis à la disposition de Ron Wood et de Keith Richards, une salle de répète doit y être adjointe, on doit pouvoir jouer à la Playstation et à un jeu minimum par genre. Pour agrémenter le tout, des serveuses jeunes, jolies et «propres sur elles» sont encore requises. Ben voyons! Enfin, un endroit pour faire du jogging doit être prévu à cet effet. Après ça, on est tenté de se demander si il n’y a pas que les stars de la musique qui profitent de ce pouvoir, mais rassurons nous, toute proportion gardée, ce vilain défaut semble profiter à tout le monde.

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Lilith
    25 octobre 2010 at 21:21

    Quand je pense que l’on ne cesse de me traité de gamine capricieuse… Je ne suis rien par rapport à ceux là!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.