L'épinglée du mois

Katy Perry est un fake

Il y a quelques mois débarquait dans ma radio une petite nouvelle qui chantait qu’elle avait embrassé une fille et qu’elle aimait ça. Le message en lui-même ne m’intéressait pas vraiment mais je trouvais la musique sympa et ça me mettait de bonne humeur dès le matin. Ca tombe bien, le DJ du Mouv’ semble amoureux de ce titre.

Sauf que Katy, elle n’a pas tardé à m’énerver. D’abord, elle se la joue légèrement bisexuelle avant d’avouer n’avoir jamais embrassé une autre fille de sa vie. Mouais… Ca me fait un peu penser aux jeunes filles qui découvrent la drague et croient que rouler une pelle à leur copine est un excellent plan drague. Et bien non, jeune fille ! Mais je laissais encore à Katy le bénéfice du doute : sortir un titre doucement sulfureux pour faire parler de soi, après tout, pourquoi pas. Ce ne sera pas la première.

Sauf que Katy est sans limite et commence à me fatiguer. Se faire mouler les seins pour la bonne cause ? Pas trop mal. Se jeter sur un gâteau à la fin d’une chanson et être incapable de se relever une fois par terre ? Un peu lourdingue mais pourquoi pas. Se moquer de Beyonce en imitant sa chorégraphie très « shake your booty » de single Lady, ça commence à flairer le mauvais esprit. Déclarer « je suis une Amy Winehouse en grosse, une Lily Allen en maigre », carrément prétentieux. Mais là où elle m’a vraiment énervée, c’est quand elle a expliqué que ses parents n’avaient aucune leçon de conduite à lui donner : selon elle, son père était un proche d’un militant pro-LSD et sa mère aurait fricoté avec Jimmy Hendrix. Non, là, je dis stop ! Elle commence à me fatiguer la petite. La provoc à deux balles, ça suffit. Et cette histoire commence à sentir la mauvaise blague.

Maintenant, quoi qu’elle fasse, elle m’exaspère. Sa pop acidulée en vaut d’autres, certes, mais je coupe le poste dès que je l’entends. Cette fille se moque du monde, c’est clair et net, elle tire des ficelles grosses comme des poteaux et en plus, ça marche. Mais perso, je préfère ne plus marcher. Ses déclaration pseudo sulfureuses m’agacent, son côté « fille incontrôlable » parfaitement maîtrisé pour faire bien devant les caméras m’insupporte. Car au fond, ce qui ne passe plus avec Katy, c’est qu’elle utilise les mêmes ficelles que les autres mais sans la moindre finesse. Déjà vu, déjà entendu…

Moi, je dis une fessée et au lit !

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply
    Hannah
    2 septembre 2017 at 15:51

    Alors, vous l’aimez toujours pas Katy Perry ?
    PS : on est en 2017, Katy est une artiste engagée reconnue.

  • Reply
    Marie
    24 mars 2009 at 19:36

    Une fan de Freddie Mercury ne PEUT PAS être une mauvaise personne. :D

    A la rigueur, toutes ces histoires me font bien rigoler. :)

  • Reply
    Cam
    21 mars 2009 at 12:20

    C’est une raison comme une autre… :DD
    Et contente au passage de savoir que je ne suis pas la seule à qui Thierry Beccaro file des boutons!! :s

  • Reply
    Caroline Pineau
    20 mars 2009 at 22:35

    Mais je l’aimais bien, moi, Thierry Beccaro, je ratais jamais Motus quand j’étais petite xD (ok je sors)
    Katy Perry, je l’aime bien, parce qu’elle est née 3 jours avant moi ^^

  • Reply
    Demoiselle Aux Myosotis
    20 mars 2009 at 18:10

    Ah oui, au risque de partir dans le flood je suis tout à fait d’accord pour Thierry Beccaro ! (honnêtement, qui n’a jamais eu envie de se -de lui- tirer une balle après trente secondes de « Motus » ?!)

  • Reply
    Cam
    20 mars 2009 at 15:24

    Perso j’adore Katy Perry et, comme notre Demoiselle aux Myosotis, je me fiche pas mal de ce qu’elle fait, ou ne fait pas d’ailleurs! Ces titres sont sympas (j’ai une préférence pour Fingerprints :D) et rafraîchissants, et c’est tout ce qui m’importe!
    Après bien sûr, je peux parfaitement comprendre que ça énerve certaines personnes!
    Moi celui qui m’énerve par dessus tout et que je ne peux pas voir en peinture c’est Thierry Beccaro alors…

  • Reply
    Demoiselle Aux Myosotis
    20 mars 2009 at 13:12

    Oh ben de toute façon mon commentaire n’était pas une remise en question du magazine que je lis avec beaucoup de plaisir de façon très régulière :)
    Je ne suis pas très potins mais j’aime bien voir la façon dont on traite les potins, c’est paradoxal mais amusant ^^
    Et puis je suis quand même une fille, alors je me sens quand même un minimum concernée par moments :p

  • Reply
    Nelly
    20 mars 2009 at 9:33

    Sur Save My Brain, tous les avis ont leur place ! Et si tu te demandes ce que tu fais ici, voici un lien qui devrait te rassurer : http://savemybrain.net/numero11/23306cd.html :)

  • Reply
    Demoiselle Aux Myosotis
    20 mars 2009 at 9:24

    Et bien, j’avoue que je ne m’étais jamais posé cette problématique, et pour cause -j’ose à peine le dire mais bon, je me lance- qu’est-ce que ça peut faire ?
    Je ne suis pas spécialement fan de Katy Perry mais j’avoue que j’aime bien les deux chansons qui sont sorties en single (les deux seules que j’ai entendues) et quand elles passent à la radio quand je suis sur l’autoroute, ça donne la pêche. Mais après, la promo, les déclarations, les fake et tout le reste franchement, est-ce que c’est important ?
    Dans un autre registre et puisqu’elle est citée dans l’article, j’ai découvert Amy Winehouse il y a deux ans (musicalement, j’entends). Je n’avais jamais entendu parler de tous ces dérapages (si on peut encore parler de dérapage à ce niveau là) avec la drogue, son mec et ses concerts. Mais enfin, même si l’humain que je suis en pense forcément un peu quelque chose, l’auditrice que je suis s’en tamponne l’oreille avec une babouche. Quand j’écoute ses chansons je fonds, j’adore sa voix. Et je me fous pas bien mal de ce qu’elle fait maintenant. Ces pistes-là, diffusées à travers mes enceintes, je les adore. Pour moi c’est tout ce qui compte.
    (mais alors, on se demande bien ce que je fais sur SMB :p)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.