Un corps sain dans un esprit sain

How to become a runner ?

Ce message se dirige à toutes les femmes, qui comme moi, se sont dit des dizaines de fois après les fêtes de fin d’année : « je vais me mettre à la course à pied». La première semaine de janvier, nous nous retrouvons toutes en train de faire le shopping des baskets dernier cri, un baladeur mp3, un jogging qui nous met en valeur et des t-shirts dry fit. Certaines vont aller encore plus loin ! Elles vont acheter les dernières Nike+ avec accéléromètre pour synchroniser les routines avec Facebook et vont préparer une playlist mortelle !

Samedi matin, 7h30, il fait froid mais c’est ça l’attitude sportive ! On se lève, on se met en tenue et on se dirige vers le jardin le plus proche. On arrive, fière de faire partie du groupe d’athlètes qui est déjà là, souvent des hommes en short et t-shirt avec à peine 0°C à l’extérieur. On commence par quelques étirements et c’est parti ! La fraicheur du vent nous encourage, Beyoncé nous chante « single ladies » et on court au rythme de la musique !

5 minutes après….

Oh là, on commence à sentir la lourdeur des jambes, un point de coté, tout le monde nous dépasse, on baisse la cadence mais on continue…

Encore 5 minutes après…

On a mal aux genoux, on a plus de souffle, on finit par marcher pendant 15 minutes en se disant : c’est un truc de fou ! Tant pis, on continuera demain.

Dimanche matin, 8h00… Ca fait 30 minutes qu’on regarde le réveil, on a mal aux jambes, on a peur du froid qui nous attend, mais on a déjà promis à tout le monde qu’on se mettait à la course à pied… On y va avec un peu moins de motivation que la fois précédente…on arrive au jardin et on repart ! Cette fois-ci Beyoncé est moins marrante, mais on continue à bouger les pieds, on résiste les premiers 5, 10 minutes ! On lutte contre nous-mêmes mais c’est impossible, à peine 15 minutes et on se dit, définitivement la course n’est pas pour moi, je vais plutôt me mettre au régime dès demain, ça sera plus facile….

Bon les filles, laissez-moi vous dire que cette personne c’était moi il y a quelques années mais aujourd’hui je suis une fière coureuse des 10 et 20 kilomètres avec comme objectif le Marathon de Paris 2012. Le chemin n’est pas facile, il y a souvent des petits échecs, des blessures qui nous découragent, mais la clé c’est de savoir débuter et de trouver ce qui va nous motiver bien au fond de notre cœur à courir.

J’ai quelques conseils à vous donner :

Soyez-patientes : La patience est un facteur clé pour apprendre à courir. Il faut être patient avec les résultats, qui comme dans un bon régime, prennent du temps mais sont pour toujours. La patience se traduit dans deux aspects : D’abord, dans la progression, qui se reflète seulement après quelques semaines. Puis, dans la vitesse, car si nous allons au-dessus de nos capacités, il est peu probable qu’on arrive à courir pendant 30 minutes, 1h ou plus.

Renseignez-vous : Actuellement nous avons de nombreuses sources d’information gratuite sur la course à pied. Cherchez sur Google « routines course à pied débutant » et vous trouverez des centaines des pages d’information. Dans mon cas, le fait d’être constamment en train de comparer des routines, de lire des forums sur des personnes qui, comme moi, avaient mal aux genoux, qui s’essoufflaient, ou qui n’aimaient pas courir l’hiver, m’ont permis de trouver l’origine de mes problèmes et leur solution.

Fixez-vous des objectifs atteignables et mesurez-les : il est indispensable de courir après une « carotte » ! Au début, il s’agira peut être d’arriver à courir 2 ou 3 fois par semaine pendant un mois, d’augmenter le nombre de tours qu’on fait au jardin, etc. Mais au bout de quelques mois, notre but pourrait être de se préparer pour la Parisienne, ou faire une course de 5 ou 10km. Il faut surtout se fixer des objectifs à court terme, et les suivre dans un journal.

Communiquez et entourez-vous des gens qui partagent votre passion : au début je mentionnais l’utilisation du Nike+ et de Facebook pour communiquer mes routines. Franchement, c’est super motivant , car très souvent on a comme réponse à nos post des messages de soutien et d’encouragement de nos amis. Par ailleurs, si l’on communique sur notre passion, il est fort probable qu’on trouve quelqu’un qui aime aussi la course à pied, ou qui aimerait nous demander de l’aide pour commencer.

Équipez-vous bien et soyez prudentes : Une des raisons principales pour quitter la course à pied mise à part la motivation, c’est les blessures. Il est indispensable de se procurer une paire de chaussures adaptée à notre poids, notre type de foulée, nos caractéristiques particulières. Je vous conseille d’aller acheter votre équipement dans des magasins spécialisés dans la course à pied comme Plannet Jogging ou la Boutique du Marathon. Il est fort convenable d’acheter également un cardiofréquencemètre car la plupart des entrainements calculent la vitesse par rapport à notre fréquence cardiaque. Par exemple, une sortie longue sera souvent une routine de course de plus de 45 minutes à une fréquence cardiaque entre 70 et 80% de notre fréquence cardiaque maximale. Pour certains 70% signifie trottiner ou marcher rapidement, mais d’autres pourront courir plus vite car ils ont simplement une meilleure condition physique.

Enfin, le secret d’une bonne santé pour 2011 est le sport ! A vos baskets !

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Alejandra Caracas
    12 février 2011 at 11:43

    Salut lolo ! Merci beaucoup pour ton commentaire ! D’abord, vraiment chapeau pour ton courage et ta perseverance… C’est incroyable d’avoir commencé par un Marathon, et de n’avoir que 9 mois pour te préparer ! En plus, tu as très bien géré ton entraînement en faisant un semi juste avant the big day. Dans mon cas je vais faire le semi de Paris en mars, et je m’entraîne deux ou trois fois par semaine pour l’instant… Je vais suivre ton conseil sur le Marathon de Cologne… Je ne connais pas la ville, donc une bonne excuse pour faire un petit weekend !
    Je te souhaite également une très bonne reprise … Il faut toujours écouter son corps et surtout prendre du repos quand il a besoin. A très bientôt et tiens moi au courant de tes courses !

  • Reply
    lolo
    10 février 2011 at 10:23

    Alejandra!! Bravo pour ton courage et ton ambition…Pareil pour moi, apres deux enfants je me suis mise a courir (d’abord apres les enfants…!!) puis vraiment serieusement! Une collegue de boulot m’a soudainement propose de courir le marathon de Cologne! J’avais 9 mois (comme un bebe!) pour m’y preparer sachant quand meme que je courais quasi pas a ce moment la! et donc, ca a ete ma ‘carotte’! dur dur de trouver le temps pour s’entrainer entre boulot plein temps et maman avec deux petits mais j’y suis arrivee!
    Tout d’abord je me suis inscrite pour mon premier demi-marathon, un mois avant le big one! et mince j’en ai bave quand meme…2h11 pour 21km! Puis le big one est arrive, j’en avais les larmes aux yeux au depart, soudaine realisation de mon defi et il faut le dire, de ma profonde folie a l’affront de 42km+!!!! ahhhhhh!!!
    Bon eh bien, 4h54mn plus tard, je l’ai franchie cette ligne…dans la douleur, c’est sur mais aussi avec une sacree fierte!!! J’ai marche comme une vieille pendant 2 jours et voila, remise!
    Malheureusement j’esperai recommencer en octobre 2010 mais les deux demis que j’ai fait a 15 jours d’affile ne l’ont pas fait et deux douleurs m’ont force au repos…mais voila, grosse pause de 4 mois et moi qui n’aimait pas courir, je reprends les baskets ce week end et c’est reparti pour la preparation du prochain marathon de Cologne 2011!! Je te le conseille, il est relativement plat et l’ambiance est tres tres sympa…et puis Cologne est une super ville a visiter en touriste…voili voilou, encore bien du courage a toi et bravo pour ta motivation!

  • Reply
    Gerardo Caracas
    10 février 2011 at 2:17

    And the english version? XD

  • Reply
    MissHello
    9 février 2011 at 17:30

    Je vais suivre tes conseils, ma belle. Je sais que je peux avoir confiance et que le courage paiera :)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.