Concerts et festivals Culture Musique

Ambiance débridée au Festival Rock en Seine

Cette année, pas question de finir les vacances dans la morosité ! Pour commencer la rentrée 2015 en beauté, le Festival Rock en Seine a ouvert ses portes à 120 000 personnes pour marquer le dernier week-end d’août ! C’est en effet sur les terres de Saint-Cloud, à l’ouest de Paris, que s’est déroulé la 12ème édition du Festival Rock en Seine !
Le prix étant assez élevé (49 euros pour un soir), je ne pourrai retranscrire que l’ambiance du vendredi, caractérisée par une programmation de folie !!!

Rock en Seine, Jour 1

14h : les portes ouvrent, et de nombreux festivaliers se tiennent déjà dans les starting-block. Après avoir passé le contrôle sécurité, un gigantesque parc s’étend à perte de vue, avec des et ateliers et stands en tout genre partout, mais surtout et heureusement, de nombreux points toilettes !
Les entreprises tachent d’assurer leur visibilité au maximum (SFR, SNCF…) en tenant de petits stands attractifs, d’autres s’occupent de nourrir les festivaliers en glaces, frites, hamburgers… et de les déshydrater. Petit bémol : je ne pense pas exagérer en contestant le prix très excessif des boissons : 6€ les 50 cL de bière, dans un festival, où la place nous a déjà coûté 49€, ça décourage! Et les autres boissons sont à peu près aussi cheap…!

Après avoir satisfait ma curiosité des lieux, sus à la musique ! Plusieurs grandes scènes sont réparties sur l’ensemble du terrain, il faut donc anticiper les concerts à voir, et s’organiser en fonction des horaires de passage et des scènes sur lesquelles les artistes se produisent.

17h : On commence en beauté avec John Butler Trio, type jam band qui nous éblouit avec sa musique, la pêche des musiciens et leurs sourires enthousiastes ! Pour ceux qui ne connaissent pas, je vous invite à écouter une de leur meilleure chanson ici !

18h45 : C’est au tour des génies de la guitare, Rodrigo & Gabriela, de débarquer, et d’installer rapidement une grande complicité avec le public, en faisant monter sur scène de nombreux chanceux du public pour accompagner le rythme effréné de leur musique. Découvrez l’un de leurs meilleurs succès ici

19h40 : FFS (Franz Ferdinand & Sparks) arrivent sur scène. Une petite pointe de déception pour le nouveau groupe de Franz Ferdinand, qui donnait simplement l’impression de venir faire leur travail, et rien de plus. Les sourires se faisaient rares tout au long de ce concert très « professionnel », dont les membres du groupe ne cherchaient en aucun cas à créer une ambiance festive ou chaleureuse. Heureusement, « Take me out » de Franz Ferdinand reste une valeur sûre, et permet quand même de savourer le moment présent.

20h45 : C’est au tour de The Offspring d’enflammer les festivaliers. Et ces mythiques metalleux n’ont rien perdu de leur talent ! Le concert nous fait tous rajeunir de 10 ans, et les vieilles chansons réveillent à tous l’enthousiasme de notre jeunesse passée ! Une vraie pépite, et une allégresse à son apogée pendant The Kids aren’t Alright !

20h50 : Miossec, peut-être moins connu mais que j’apprécie cependant beaucoup, se produit sur scène. Malheureusement, faute de timing, en même temps que The Offspring, pour qui mon cœur a balancé.

22h05 : Fauve fait monter l’enthousiasme de la foule jusqu’au délire ! Cela fait longtemps que je leur voue un culte, c’est pourquoi je doute de mon objectivité quant au ressenti du concert. Quoiqu’il en soit, l’optimisme désespéré de leurs chansons reproduites en live a eu le don d’enivrer chacun de nous !!! Clairement, Fauve nous a fait vibrer, avec une énergie débordante, des jeux de lumières spectaculaires, et une ambiance dynamique !
Fauve étant mon chouchou, je vous propose de savourer leur chanson n°1, Blizzard, mais de ne pas négliger les autres, tout aussi étourdissantes. Je pense notamment à « Infirmière », « Les Hautes Lumières », « Kané », « Lettre à Zoé »…

23h05: Kasabian fait son entrée, et sonne en même temps la proche fin de ce premier jour de festival, que l’on peut estimer très réussi.

Rock en Seine 2015

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.