Pourquoi le 1er mai est-il férié ?

La semaine dernière, n’ayant rien à faire depuis mon opération à part m’ennuyer copieusement, je me suis penché par la fenêtre, et j’ai vu des enfants vendre des brins de muguet. Ayant toujours un intellect en perpétuel mouvement, je me suis demandé pourquoi donc ces fleuristes en herbe n’étaient pas à l’école. Et là, la réponse vint, aussi sûrement que le bus de 14h32 : on est un jour férié ! Mais, dis-je à Francis (oui mon intellect et moi sommes très liés), pourquoi le 1er mai est-il un jour férié ? Heureusement Francis a la réponse !

Le 1er mai est une date symbole depuis plusieurs siècles, mais elle fut d’abord liée au muguet. En effet, pour les populations du Moyen Age, le muguet est la fleur qui symbolise le retour du printemps. Le 1er mai 1561, le roi de France Charles IX en reçut en cadeau car le muguet était un porte bonheur. Il décida donc d’en offrir chaque année aux dames de la Cour.

CharlesIX

Mais si le 1er mai est un jour férié, ce n’est pas grâce aux fleurs, mais c’est grâce (ou à cause, tout dépend du point de vue) des ouvriers américains. En 1884, lors de leur congrès annuel, les syndicats américains se donnent deux ans pour obtenir la journée de 8 heures. En 1886, ils lancent à Chicago un vaste mouvement de grève afin d’obtenir leur revendication.

Le 1er mai n’est pas une date choisie au hasard par les syndicats : il s’agit du jour de clôture de l’exercice comptable des entreprises, ainsi que du jour où les contrats sont renouvelés, décidant du sort de milliers d’ouvriers. 400 000 salariés se mobilisent dans tout le pays, bloquant de fait l’activité de plusieurs usines. La grève se prolonge à Chicago et des affrontements font 7 morts parmi les policiers.

En 1889, a lieu à Paris la IIe Internationale. Il s’agit du regroupement des militants socialistes (qu’on qualifiait aussi de marxistes) d’une vingtaine de pays. Ils décident, dans leur volonté de luttes des classes, de rendre hommage aux ouvriers de Chicago en décrétant le 1er mai comme la fête du travail, réclamant la journée de 8 heures. En 1890, l’événement est fêté partout avec des fortunes diverses, mais le symbole éclatera le 1er mai 1891, à Fourmies, ville minière du Nord de la France. Ce jour là, la troupe tire sur une foule de manifestants réclamant la journée de 8 heures : il y aura 9 morts (dont 4 femmes) et 35 blessés. Le 1er mai devient le symbole de la lutte des ouvriers contre l’autorité et le capitalisme en France et dans le monde.

1er mai 1891

Il faudra cependant attendre le 23 avril 1919 pour que le Sénat ratifie la loi sur la journée de 8 heures et pour que le 1er mai devienne un jour chômé. Le régime du maréchal Pétain en fait, en 1941, « la fête du Travail et de la Concorde sociale ». Mais ce n’est que le 29 avril 1948 que le 1er mai, jour férié et payé, devienne officiellement dans les textes la « fête du Travail ». Cette journée reste une fête syndicale avec des défilés, sauf durant les guerres d’Indochine (1946-1954) et d’Algérie (1954-1962), les défilés étant interdits.
Aujourd’hui, c’est surtout l’occasion de profiter du retour des beaux jours. Alors, profitez, lectrices de mon cœur !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.