Au quotidien

C’est l’histoire d’une allumette qui s’enflamme trop vite…

Vous avez sans nul doute déjà vu cette publicité de deux allumettes dont l’une prend soudainement feu alors qu’elles se chatouillaient la tête. Vous apprenez alors que la publicité traite de l’éjaculation précoce ; sujet épineux, qui ne se raconte pas si facilement. Mais l’éjaculation précoce n’en reste pas moins une maladie, une vraie, et qui se traite. Mesdames et messieurs, apprenez à trouver les solutions avec le site garderlecontrole.fr.


Des choses à savoir

Selon une étude sérieuse, 1 homme sur 5 est concerné par l’éjaculation précoce. Et quasiment un quart de la population entre 45 et 64 ans. Il s’agit de la première cause de trouble sexuel masculin devant les problèmes érectiles.

Par ailleurs, ce n’est pas un problème de « jeunes » – on parlera plus de surexcitation les concernant – ou une problème purement psychologique, il s’agit bel et bien d’une maladie s’exprimant par un manque de sérotonine dans le corps humain. Cette substance chimique, naturellement présente dans l’organisme a pour effet de retarder l’éjaculation.

VISUELS_encart_05

Les impacts

Les impacts sont multiples et touchent de manières indifférenciées le malade, le partenaire, le couple.

  • Il existe un impact psychique important pour l’homme qui souffre : anxiété, générale ou liée à ce trouble sexuel, troubles dépressifs, fort sentiment de gêne et de culpabilité vis‑à‑vis de sa partenaire. Sa confiance en lui est souvent très diminuée.
  • Chez le partenaire, un sentiment de frustration, de détresse, parfois même un évitement des relations sexuelles, ou une rancœur peuvent naître.
  • L’éjaculation précoce peut engendrer un malaise dans le couple. Des difficultés à communiquer apparaissent. Il peut alors s’installer une ambiance pesante qui contribue à l’éloignement dans le couple pouvant parfois mener à une séparation.

    VISUELS_encart_03

Les solutions

En premier lieu, le médecin reste l’interlocuteur privilégié dans la prise en charge de l’éjaculation précoce. Les patients peuvent s’adresser à un médecin généraliste : il pourra donner des conseils simples associés à la prescription d’une solution médicamenteuse. Il est le seul à pouvoir proposer des solutions adaptées à chaque situation et à en discuter sans tabou. Il est donc important de consulter afin d’augmenter les chances de réussite de la prise en charge de l’éjaculation précoce.

Il existe également la possibilité de faire appel à un sexologue qui, en plus de proposer des solutions médicamenteuses, peut aider en proposant une sexothérapie.

VISUELS_Schema_solutions_578

Désormais, vous pouvez aussi vous adresser à la plateforme garderlecontrole.fr où une équipe de médecins permet de mieux comprendre ce problème, déterminer les causes et apporter des conseils pratiques pour l’homme mais aussi pour le couple.

La plateforme ergonomique en forme de parcours pédagogique donne des informations précieuses qui se veulent à la fois rassurantes et empathiques afin que chacun comprenne ce qu’il doit faire. Le site possède un espace « patient » et un espace « partenaire » à cet effet.

N’hésitez plus à consulter le site ou à en parler à vos amis touchés afin de les accompagner vers une vie plus apaisée.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.