Cinéma

The Dictator

Pour son nouveau film Sacha Baron Cohen, accompagné de son fidèle complice, le réalisateur Larry Charles, porte la barbe d’Aladeen, dictateur de la République de Wadiya en Afrique du Nord. Isolée, mais riche en pétrole, Wadiya est dirigée d’une main de fer par l’Amiral Général Aladeen.

Vouant une haine farouche à l’Occident, le dictateur a été nommé Leader Suprême à l’âge de 6 ans, après la mort prématurée de son père, tué dans un accident de chasse par 97 balles perdues et une grenade. Depuis son accession au pouvoir absolu, Aladeen se fie aux conseils d’Oncle Tamir, à la fois Chef de la Police Secrète, Chef de la Sécurité et Pourvoyeur de Femmes. Malheureusement pour l’Amiral Général et ses conseillers, les Nations Unies commencent à s’intéresser de près à Wadiya et ses installations d’armes secrètes. Et lorsqu’un énième sosie du Leader Suprême est tué dans un attentat, Tamir parvient à convaincre Aladeen de se rendre à New York pour répondre aux questions de l’ONU.

C’est ainsi que le dictateur, accompagné de Tamir et de ses plus proches conseillers, débarquent à New York, où ils reçoivent un accueil des plus tièdes. Il faut dire que la ville compte une importante communauté de wadiyens qui rêvent de voir leur pays libéré du joug despotique d’Aladeen. Mais bien plus que des expatriés en colère, ce sont des retournements de situations imprévisibles qui attendent le Guide Suprême dans la patrie de la liberté.

Cohen toujours aussi délirant revisite Chaplin et son idée de la substitution du despote par un sosie, sans toutefois cette visée humaniste. Le film fait sauter la bienséance par ses gags trash et provoque l’hilarité par l’énormité. Si l’humour est loin d’être raffiné, quelques vérités sont lancées et tout le monde en prend pour son grade, notamment lors de son discours final où la démocratie américaine se retrouve comparée à une dictature.

Cohen qui a le don incroyable de se confondre avec son personnage, qu’il soit Kazakh (Borat), styliste (Bruno), ou dictateur, offre cette fois un personnage mélange de Kadhafi, Saddam Hussein et Ben Laden dans un film sans aucune limite, on aime… ou pas.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.