Brainstorming

Eric Woerth mis en examen parce qu’il le vaut bien

L’affaire remonte à l’année dernière. En Juin, Médiapart a dévoilé les enregistrements réalisés discrètement par le majordome de Lilliane Bettencourt, l’héritière du groupe L’Oréal. Dans ces enregistrements, la femme d’affaire était soupçonnée d’avoir deux comptes bancaires à l’étranger ainsi que de posséder depuis 1999 une île aux Seychelles, évidemment non-déclarés.

Comme si cela ne suffisait pas, les enregistrements avaient aussi évoqués un possible soutien financier de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007 ainsi que les liens assez étroits avec Eric Woerth. À l’époque Ministre du Budget et trésorier de l’UMP, il aurait aidé sa femme, Florence Woerth, a devenir la directrice de Clymène, la société qui gère la fortune de Madame Bettencourt. Patrice de Maistre, l’ancien gestionnaire de cette fortune, a avoué dans les enregistrements non seulement que Florence Woerth ait été embauchée à la demande de son mari mais aussi qu’il aurait convaincu Lilliane Bettencourt de verser de l’argent à Eric Woerth (près de 150 000 euros, en liquide s’il-vous-plait), Valérie Pécresse et aussi à Nicolas Sarkozy.

Depuis le 18 juin 2010, Eric Woerth n’en démord pas : Il n’aurait pas reçu d’argent de la part de Madame Bettencourt. Cependant la justice commençait déjà à lui tourner autour. Fraude fiscale et Conflit d’intérêt, voilà ce qu’on reprochait à l’ancien ministre. En juillet 2010, il démissionna de son poste de trésorier de l’UMP. Cette affaire avait déjà, l’année dernière, divisée une fois encore le monde politique. Si l’opposition souhaitait que l’ancien Ministre démissionne, l’UMP dénonçait un « acharnement médiatique » contre Eric Woerth.

Et puis, ce jeudi 9 Février 2012, l’affaire refait surface. Un peu plus d’un an après qu’Eric Woerth ait été remplacé au poste de Ministre du Budget par Xavier Bertrand et que les journaux qui traitaient l’affaire Woerth-Bettencourt se soient fait cambriolées, on nous annonce qu’Eric Woerth a été mis en examen. Motif ? « Recel de financement illicite de parti politique , abus de confiance, abus de faiblesse et blanchiment d’argent»… Rien que ça ? Quant à l’ancien gestionnaire de la fortune de Lilliane Bettencourt, Patrice de Maistre, il a été mis en examen en décembre pour « abus de faiblesse »

Ressortir cette affaire à quelques mois des élections, cela aura-t-il un impact sur la course à la présidence ? C’est peut-être pour cette raison que le procureur Courroye a attendu pour ressortir l’affaire Bettencourt. Pour le moment, il ne reste plus qu’à voir ce qu’il adviendra d’Eric Woerth.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.