Chroniques ordinaires Humeurs

Bientôt l’hiver ? Je positive !

Si l’on s’en tient au calendrier, l’hiver n’est que dans une vingtaine de jours. Pourtant, on conviendra tous sans peine qu’on s’y croit déjà, entre la grisaille et les fraîches températures. Ne manque qu’un peu de neige, comme l’an passé, et le tableau sera complet… Alors, forcément, en cette période mal aimée qu’est l’hiver, on a vite fait de devenir championne du monde du moral dans les chaussettes et des complaintes incessantes. Mais si cette année, pour une fois, on essayait de prendre les choses du bon côté au lieu de râler ?

Mauvaise pensée n°1 : Je ne sais pas comment m’habiller, et en plus, je ne ressemble à rien…

Les basses températures nous obligent à nous habiller chaudement et à enfiler les épaisseurs les unes sur les autres, au point parfois de ressembler au Bibendum : manteaux rembourrés, bottes fourrées, écharpes XXL, pulls en laine… Pour peu, on se croirait prêtes à partir au Pôle Nord. Déprimant ? Non ! Car un peu de créativité et d’enthousiasme ne nuira pas à votre garde-robe de saison. Pour positiver, rien de plus simple, il suffit de considérer que chaque couche de vêtements nous donne un peu plus l’occasion de s’amuser avec les matières, les couleurs et les longueurs. Et on ne ressemble pas forcément à un épouvantail croisé avec un bonhomme de neige, non, non, non ! Pour ne pas s’habiller comme un sac, on pense aux jolis petits hauts qu’on porte en été et en mi-saison, et on les associe à de sympathiques gilets ou chemises. On a aussi la chance de pouvoir porter des robes et des jupes, grâce à des collants toujours plus chauds. Côté chaussures, on n’a que l’embarras du choix : bottes, bottines, boots, et s’il neige, on peut même mettre une paire de ballerines dans son sac pour pouvoir se changer et mettre ses pieds au sec. De quoi se plaint-on, à part peut-être de ne pas pouvoir se percher sur des talons aiguilles dès que le verglas aura envahi les trottoirs ? Et pour parader dehors, des manteaux de toutes les coupes, toutes les épaisseurs, à assortir avec gants, écharpes, chapeaux ou bonnets. Devant le nombre incroyable de possibilités pour s’habiller, difficile de ne pas trouver son bonheur, même sans être une véritable fashionista…

Mauvaise pensée n°2 : En hiver, on mange trop, et je vais encore prendre 10 kilos…

Raclette, fondue, tartiflette sont de retour, pour le plus grand plaisir des papilles, beaucoup moins celui des hanches. Sans parler des repas de fête, qui ne manqueront pas de nous offrir des calories à la louche, rien qu’en regardant le bloc de foie gras qui trône au milieu de presque toutes les tables… Mais, est-ce forcément un mal ? Se régaler, faire de bons festins avec ses amis et sa famille, où est le drame ? Avec cette convivialité réconfortante pour le moral et pour le ventre, on aurait tort de se priver et de clamer les larmes au bord des yeux que non, on ne peut pas manger, on est au régime. Rabat-joie ! D’une part, tous ces plats consistants ne sont pas forcément des appels à la goinfrerie, on peut en manger raisonnablement sans craindre d’exploser le bouton de son pantalon rien qu’en sortant de table. D’autre part, prendre deux trois kilos l’hiver, cela n’a rien de dramatique, c’est presque monnaie courante, pour tout le monde. Et est-ce grave ? Les tenues d’hiver, comme on en parlait juste au dessus, servent aussi à camoufler subtilement les petits centimètres de tour de taille qu’on pourrait prendre. Et surtout, l’été n’étant que six mois après, vous aurez largement le temps de dégonfler après les fêtes, et de perdre vos complexes avant de vous exhiber fièrement en bikini dès les beaux jours. Alors, pour ne pas passer à côté des bonnes choses, surtout, on ne se prive pas, au risque de le regretter pour les 365 jours qui suivront…

Mauvaise pensée n°3 : Cette année encore, c’est sûr, je vais être malade !

Un petit coup de froid, et c’est tout votre corps qui va en payer le prix fort. Nez qui coule, gorge enrouée, mal de tête, et j’en passe, la saison hivernale n’est pas là pour ménager votre santé. Mais si les désagréments sont indéniables, on peut quand même essayer de voir les choses de façon un peu moins négative : on est malade ? C’est le moment de prendre soin de soi et surtout on profite de son intérieur façon cocon pour se remettre sur pieds ! A vous les tisanes (avec une goutte de rhum pour tuer les microbes ?), le miel, le pot de Nutella, le plaid dans lequel se blottir pour faire le plein de séries télé, les bains parfumés et remplis de mousse. On n’est pas loin du paradis, non ? Mais attention, n’allez pas faire exprès d’attraper un rhume, juste pour pouvoir profiter de tout celà ;)

Des mauvaises pensées hivernales, on pourrait en citer beaucoup d’autres, mais à bien y réfléchir, il y a toujours un côté positif. La nuit tombe tôt ? Tant mieux, on profite à fond des illuminations de Noël ! Il y a trop de monde dans les magasins quand on veut faire ses courses de Noël ? Dites vous que ces gens sont comme vous, à essayer de trouver les cadeaux parfaits pour faire plaisir à ceux qu’ils aiment, pourquoi les blâmer ? Ce n’est pas beau ça, la magie de Noël ? Et après, il y aura la soirée du nouvel an, les soldes, la galette des rois, la St Valentin, plein de petites choses qui nous feront patienter jusqu’au printemps, dans la joie et la bonne humeur, pour peu qu’on s’en donne la peine !

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.