Films

Sans Plus Attendre

Et si on parlait d’un film avec des vieux dedans ? Parce que c’est bien beau, la jeunesse, la joie de vivre, tout ça, mais les os cliquetants et les déambulateurs aussi !

Alors laissez-moi-vous parler de cette charmante comédie. Il s’agit d’abord d’une rencontre : Carter Chambers (Morgan Freeman) et Edward Cole (Jack Nicholson) ne se connaissaient pas. Le premier était garagiste, après avoir renoncé à ses études pour assumer sa paternité. Le second est un multimillionnaire à la vie de famille aussi creuse qu’un crâne d’autruche. Et pourtant, arrivés au crépuscule de leur vie, ces deux êtres qui ont des vies si différentes se retrouvent dans la même chambre d’hôpital, avec un point commun et non des moindres : ils vont mourir.

Liés par cette fin qui se rapprochent, ils vont l’affronter ensemble. Un soir, Carter rédige une « bucket list », la liste des choses à faire sans plus attendre. Edward s’en empare et parvient à convaincre Carter de réaliser tout ce qu’il y a sur cette liste, sa fortune permettant ce genre de folies. Et voilà les deux compères lancés dans les voyages les menant du saut en chute libre, au pied de l’Everest, en passant par la France, la savane africaine et autres destinations…Et là, à chaque destination, ils parviennent un instant à vaincre leurs peurs, à apaiser leurs âmes, à se rendre compte que ce qui est important, c’est l’amour de sa famille et de ses amis.

Rob Reiner signe un très bon film : un film drôle mais qui nous oblige à nous demander ce que sera notre vie à ce moment, au moment où l’on sait que l’on est condamné : que faire du temps qu’il reste ? Le dilapider dans la déprime et le déni le plus complet ? Faire bringue sur bringue ? Avouer enfin son amour à Natalie Portman ? Tant de questions que l’on se pose à l’aune de la peur de mourir. Jack Nicholson et Morgan Freeman font une paire d’amis complémentaires, les peurs de l’un étant exorcisées par la vie de l’autre…

Un film drôle, mais en même temps un film émouvant, qui m’a arraché un paquet de larmes à la fin, et qui fait partie des 50 films que je préfère ! C’est dire !

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.