Musique

Yodelice – Cardioid

Yodelice avait surpris et enchanté avec son excellent premier album Tree of Life. Il revient avec Cardioid, un deuxième opus qui confirme son talent sans pour autant être une copie du premier.

L’album s’ouvre sur Breathe in. L’intro assez longue (une trentaine de secondes) pose le rythme avant de laisser place à quelques vers chantés d’une voix éraillée immédiatement reconnaissable. Puis arrive le cœur de ce morceau : un instrumental complexe et génial, mâtiné d’influences orientales. Dès le premier titre, Cardioid confirme ce qu’on savait déjà : Yodelice est avant tout un musicien.

Un peu plus d’un an après la sortie de son premier album, Yodelice poursuit donc sa voie. L’ex arrangeur des L5 a su se créer un personnage autour d’un look et d’un style musical cohérent. On aurait pu craindre un concept marketing un peu trop bien huilé. Heureusement, Cardioid évite l’écueil de la simple recopie d’album. Si la filiation musicale avec Tree of Life est évidente, ce nouveau corpus de titres surprend par sa diversité. On a déjà noté l’influence orientale du titre d’ouverture, Breath in, on pourrait tout autant retenir l’arrangement de Experience, digne de la B.O. de Pirate des Caraïbes ou Monkey’s Evolution, ballade éthérée à la John Lennon qui clôt l’album. Cardioid démontre que le « concept » Yodélice a donc de l’avenir. Tant mieux !

Oui, tant mieux, parce qu’on n’aurait pas envie que l’aventure s’arrête là. Cardioid confirme tout ce que Tree of Life avait promis. Aussi excellent dans les arrangements que son prédécesseur, il s’annonce comme une usine à tubes. Si More Than Meets The Eye est déjà bien installé sur les ondes depuis quelques semaines, on aurait du mal à imaginer que My Blood is Burning ne fasse pas un carton : rythme entraînant, mélodie bien ficelée, solo de guitare électrique renversant… le tout dans un style très anglais, très classe. Le doux duo avec Simone, Five Thousand Nights, semble lui aussi doué d’un joli potentiel radiophonique.

L’album ne comporte que neuf titres. Heureusement, il n’y a pas grand-chose à jeter là-dedans !

A écouter : Breathe in, My Blood is Burning, Five Thousand Nights

You Might Also Like

1 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.