L'épinglée du mois

Sandra Bullock manque d’originalité

Chère Sandra,

Ça va comment la vie ? J’imagine qu’être la cocue du mois d’Hollywood n’a rien d’agréable, surtout quand notre futur ex mari s’est vautré dans les bras de demoiselles à la vulgarité manifeste tatouées des pieds à la tête. On pourrait faire de toi l’héroïne idéale de Desperate Housewives, tu ferais une bonne Bree, tiens : « j’ai réussi ma vie professionnelle mais mon mariage est un fiasco ».

Nonobstant ce drame personnel auquel je compatis, j’ai quand même décidé de t’épingler. Pourquoi ? Parce que tu en fais trop, ma chère. Je résume un peu tes derniers mois (professionnels) : tu es revenue au top, un peu façon Julia Roberts et son Erin Brokovich, tu es redevenue bankable à mort. Cette année, tu as remporté le People’s choice Awards, le Critic choice Awards, le Golden Globe, le Screen Actor guild Awards et surtout l’Oscar pour ton rôle dans The Blind Side. Et même le Razzie (le Gérard américain) pour All about Steve. En résumé, tu as la reconnaissance de tes pairs, du public et de la critique, plus populaire, tu meurs.

Alors pourquoi ? Pourquoi Sandra ? Pourquoi quand tu es sur scène, tu en fais des kilotonnes pour faire genre que tu es trop funky ? Que tu sois allée chercher ton Razzie, c’était cool, ok. Mais alors cette manie que tu as de rouler une pelle à la première actrice venue, c’est drôle une fois. Deux fois, c’est lourd. Pourtant, ça marche bien, hein, tout le monde a fait : « Oh ouaaaah, Sandra Bullock a roulé une pelle à Scarlett Johansson ! ». Ouais, super, elle a juste fait la même chose y a quelques mois avec Meryl Streep. Vous avez oublié ? Alors on pourrait dire que tu es trop open, que c’est cool de rouler une pelle à toutes les actrices venues mais pour ma part, je trouve que tu devrais te renouveler un peu. Je ne sais pas, moi, pourquoi ne pas tirer les cheveux de la prochaine actrice qui te donne un prix, histoire de varier les plaisirs ? Ou juste te comporter normalement, avec un minimum de retenue ? Non parce que bien que je n’ai pas vu The Blind Side, j’ai cru comprendre que ce n’était pas le film le plus hilarant de l’année. Alors tu vas me dire que ces cérémonies sont suffisamment ennuyeuses et protocolaires et qu’un peu de fun ne leur ferait pas de mal. Je suis d’accord, je suis d’ailleurs tombée follement amoureuse de Hugh Jackman lors de son numéro de music hall fabuleux lors des oscars (mais j’avais déjà un petit crush avant, ok). Mais bon, le coup de rouler une pelle à chaque fois, hello, au secours, c’est super vu et revu !

Et puis mince, Sandra, t’as 45 ans, tu crois que c’est un âge raisonnable pour émoustiller les gens en faisant des bisous à tes copines ? Sérieux ? A la limite, Katy Perry, je comprends, elle est encore jeune mais toi, tu es censée être en pleine maturité ! La vérité, Sandra, c’est que tu me fais de la peine. Tu es un clown triste et ça se sent. Tu donnes le change pour qu’on parle de tes bisous baveux avec Scarlett plutôt que de ton divorce qui fait les choux gras de la presse. J’imagine que c’est pas facile mais Sandra, les ficelles sont trop grosses. Tu aurais tout à gagner à jouer les grandes dames dignes.

Allez, tu me promets que la prochaine soirée, tu n’embrasses aucune de tes copines ? Et ne te mets pas à jongler non plus, je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Sois juste toi-même, remercie, souris, sois émue et tout ira bien. Non parce que si tu continues, je vais t’appeler la Jim Carrey (tu sais, le dépressif, là) en robe !

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.