Jeunesse Littérature

Un chant de Noël de Charles Dickens

Aujourd’hui, le livre du mois est particulièrement dans l’air du temps ! A quelques jours de Noël, découvrons le conte de Charles Dickens, plein de poésie et d’espoir !

I) Charles Dickens, un modeste auteur devenu populaire :

Charles Johen Huffan Dickens est né sous une famille infortunée le 7 février 1812 à Porstmouth. Marqué par ses échecs scolaires et la baisse des revenus de son père, ses meilleurs moments restent la beauté de son nouvel habitat, Londres. Après quatorze semaines de prison à cause des dettes paternelles non accomplies, il s’inscrit dans une école privée de 1824 à 1827, avant de dégoter de modestes métiers (clerc d’avoué, reporter sténographe et parlementaire d’une cour de justice, étiqueteur de flacons dans un entrepôt de cirages). Mort le 9 juin 1870, ce pauvre homme britannique marque pourtant les esprits grâce à ses oeuvres littéraires célèbres, pleines d’humanité, de critiques sociales et de poésies, comme David Copperfield et Olivier Twist.

II) le fantasmagorique Noël de Dickens

Ecrit au départ pour une dette, le livre de Charles Dickens est publié en 1843, remportant une incroyable popularité auprès de tous les lecteurs mondiaux, principalement auprès des britanniques. Devenu désormais un classique, l’ouvrage passe par tous les chemins d’adaptation, aussi bien graphiquement que cinématographiquement.

Cette oeuvre littéraire nous décrit tout d’abord le meilleur souvenir d’enfance de son auteur, c’est-à-dire Londres, où celui-ci la décrit aussi bien dans sa beauté immense que dans sa froideur impressionnante. Un endroit où chaque fête est célébrée avec bonheur et joie, Noël de préférence, et où une ambiance festive est mise en place. Mais, la caricature sociale n’échappe pas dans l’écriture de Dickens. Et, dans cette histoire, elle est exprimée par le personnage principal, Ebenezer Scrooge, monstre humain et froid, caractérisé par une cupidité des plus déconcertantes. Ce vieux ripoux n’a aucune pitié pour la pauvreté, le triste mode de vie de son seul employé Bob Cratchit ou simplement pour la mort de son ancien associé Jacob Marley, dont le texte insiste beaucoup sur ce fait dès le début. Scrooge reflète tout simplement le mauvais portrait des bourgeois sans coeur, en exagérant la critique jusqu’au bout.

Cependant, la nouvelle prend petit à petit des proportions fantastiques, en faisant intervenir le mythe du spectre fantomatique. Scrooge est ainsi hanté par le revenant du fameux Marley et, du coup, l’auteur n’hésite pas à inventer des frayeurs pour le lecteur. L’apparition soudaine de ce personnage fictif créée déjà une ambiance sinistre et donne la naissance d’une tension dramatique.

Mais le lecteur découvre au fil de la narration la venue de trois autres fantômes, qui ne sont en fait que trois esprits de Noël. C’est à partir de ce moment précis que l’histoire prend une ampleur extrêmement dramatique, car Ebenezer Scrooge revisite avec ces spectres ses souvenirs  les plus sombres de son existence. Il réalise que la cupitié a réussi à elle seule à gâcher sa raison d’être et à le rendre solitaire, séparé de sa bien-aimée, le coeur éteint, le risque étant qu’il sera oublié de tous à sa mort, s’il continue à être égoïste. Avec cette trame bouleversante, le récit se révèle être plus qu’une histoire sur la fête du Père Noël, mais une vraie aura à la vie, son message étant qu’il n’est jamais trop tard pour se faire pardonner et qu’il faut en profiter pour passer les moments les plus merveilleux avec les personnes qui nous tiennent les plus à coeur : voilà le génie de ce chef-d’oeuvre littéraire !

Un chant de Noël est une oeuvre magistrale, pleine de charme, de poésie, d’espoir et d’esprit, sous forme d’un conte traditionnel, ayant des arguments effrayants pour donner une leçon, qui possède des morales symboliques et éternelles, traitant sur le passé d’un croque-mitaine humain pour convaincre le lecteur des joies de la vie : se retrouver en famille et rire, jouer et partager des moments de fête avec les autres.

En conclusion, Dickens essaie de nous persuader de profiter le plus et le mieux possible de la vie !

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    catsy
    23 décembre 2009 at 13:22

    magnifique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.