Humeurs Je n'ai pas testé pour vous

Le mariage

En théorie, on ne vous répètera jamais assez que le mariage, c’est le plus beau jour de votre vie. En théorie. Parce ce fameux jour où vous êtes sensé apprécier chaque minute de cette union pour l’éternité avec votre cher et tendre et rayonner de bonheur, vous affichez plutôt une mine palote, stressée, et des valises sous les yeux tellement grandes que vous pouvez ranger des tas de choses dedans. Aperçu des petites contrariétés qui se transforment très rapidement en drame ?

1) LA BELLE-FAMILLE.

Si certains sont relativement gâtés par leurs beaux-parents, d’autres, en revanche, décrochent le gros lot. Malgré de gros efforts, rien n’y fait, le courant ne passe pas. Mais vous ne pouvez décemment pas les évincer de votre mariage sans créer un incident diplomatique. Alors vous supportez en silence, en espérant de tout votre cœur ne pas les avoir dans les pattes. Grossière erreur : ils commenceront tout d’abord par donner leur avis que vous n’aviez pas demandé, puis finiront par décider de vous aider à organiser votre mariage. En imposant leurs idées. « Prévenez-nous suffisamment en avance si jamais vous vous mariez, car on louera un château. » « Ah et il faut absolument une messe à l’église hein. » Etc. Et si vous n’aviez envie ni de château, ni de messe à l’église, il va falloir trouver un bon compromis voire céder si vous ne voulez pas vous fâcher définitivement avec la famille de votre chéri.

2) LA ROBE.

Le choix de la robe est l’élément crucial de la cérémonie. Comme le veut la tradition, votre amoureux ne doit pas la voir avant le mariage, ce qui rajoute un stress de plus en arrivant sur le parvis de l’église / de la mairie : est-ce qu’il va me trouver belle dedans ? Et s’il n’aimait pas du tout ? Autres critères de sélection de la robe : penser qu’on va se la farcir toute la journée jusque tard dans la nuit, donc éviter la robe-sauna (sauf si vous voulez fondre à vue d’œil et finir par la perdre au moment d’ouvrir le bal à deux heures du matin). Pas trop de cerceaux au niveau du jupon si jamais vous espérez vous asseoir sans avoir besoin de quelqu’un pour vous tenir la chaise à chaque fois. Pas trop de fioritures non plus au risque d’être confondue avec la tarte meringuée du dessert. Pas trop de surpiqûres ni de plis, car on va vous marcher sur la traîne toute la journée, et vous-même allez trébucher mille fois, arrachant au passage toutes les dentelles du bas de la robe et vous allez devoir la recoudre toutes les dix minutes. Je trouve d’ailleurs qu’on devrait pouvoir tester l’ergonomie et la résistance de la robe avant le jour J, pour éviter les surprises.

3) LE REPAS & LA PIECE MONTEE.

Si vous êtes chanceux et que votre porte-monnaie est assez fourni, un traiteur se sera occupé de A à Z de tout ce qui est comestible et buvable tout au long de la journée. Sinon, il vous faudra vous débrouiller avec les moyens du bord et vous avez mis tout le monde à contribution. Mais malgré la recette d’entrée de tantine, de cake de mamie, de plat de maman, et d’apéro de belle-sœur, c’est un sacré boulot de produire tout cela en quantité industrielle. D’autant plus lorsque le seul élément commandé sur mesure -la pièce montée bien sûr- se retrouve être livré avec au choix, un bébé de baptême ou bien deux hommes au sommet.

4) LES PHOTOGRAPHIES.

Aller, on respire et on reste zen en toute circonstance, car en plus d’être déjà bien à cran pour que tout se passe au mieux, il va également falloir faire face à une bonne trentaine d’appareil photos, caméra et autres bidules numériques. Vous allez être mitraillée sous toutes vos coutures de haut en bas, et vous allez devoir assumer tous vos profils, vos cernes et vos grimaces sur les 20 Go de pixels récupérés sur les divers appareils le lendemain.

Il faut l’admettre, s’unir à l’homme de sa vie, c’est pas de tout repos. Mais même la plus réticente à se faire passer la bague au doigt ne pourra pas s’empêcher de verser une petite larmichette au mariage des copines qui ont l’air si heureuses et radieuses dans leur belle robe blanche. Car il faut bien se l’avouer : on espère toutes secrètement qu’on le trouvera, ce mec qui nous regarde avec autant de tendresse et d’amour en nous disant « oui, je le veux ».

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Mariagesochic
    1 juillet 2009 at 17:07

    Heureusement la majorité des mariés se passe bien et les mariées sont au top de leur beauté le jour J, c’est vrai que la période des préparatifs est stressante et que l’on a envie que tout soit parfait pour le jour de son mariage mais en règle générale, les mariées commencent l’organisation de leur mariage 18 mois à 2 ans avant le jour J pour tout border et ne rien oublier

    Comme le dit Bool « Si tout est bien organisé, il n’y a pas de raison que ça se passe mal »

  • Reply
    Bool
    1 juillet 2009 at 11:12

    Je me suis mariée en septembre dernier, après 15 ans de vie commune.

    C’est sûr que la préparation du mariage est super stressante (j’ai eu la chance que la belle-famille ne se mêle de rien) mais le jour même, on est tellement sur un nuage que le stress ne s’invite même pas à la cérémonie (bon, nous n’avions pas de cérémonie à l’église donc je pense que c’est un gros stress en moins).

    Si tout est bien organisé, il n’y a pas de raison que ça se passe mal ;-)
    Et l’année prochaine, ma tite soeurette se marie à son tour, j’ai hâte d’y être !! D’autant plus que je serai témoin ;-)

    Bool

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.