Chroniques ordinaires Humeurs

Du sexe et des paillettes

Faire l’amour c’est bien. Mais penser ET faire l’amour c’est mieux ! … Seulement une certaine catégorie de personnes (dont la plupart sont des hommes – ça vous étonne ?) a tendance à oublier, volontairement ou pas d’ailleurs, que les deux sont possibles. Ils semblerait que l’utilisation intense d’un muscle en particuliers empêche l’autre de fonctionner correctement… Les hommes ne savent pas faire plusieurs choses à la fois, c’est bien connu. Nous les filles avons cet avantage de pouvoir utiliser notre cerveau, en même temps que toutes les autres parties de notre corps. Et Dieu sait que certaines d’entre elles sont bien utiles dans une situation qui implique deux paires de bras et de jambes emmêlées. Mais parfois, et oui !, PARFOIS, il est bien difficile, même pour nous femmes modernes et cultivées, de nous souvenir dans certains cas que nous avons aussi … un cerveau !

Car comment en effet penser rationnellement lorsque seulement quelques centimètres nous séparent de notre fantasme vivant ? Et pas la peine de nier, je sais que vous en avez un ! Jude, Tom, George, Collin, Hugh ou Johnny (Daniel, Robert, Zac ou Justin pour les plus jeunes d’entre nous…), nous avons toutes en tête l’image de celui aux pied duquel on serait prête à se jeter, oubliant le temps d’une nuit que Chéri nous attend bien sagement à la maison (rien n’est moins sûr mais bon … admettons !) et que nous avons un minimum d’amour propre… Évidemment, tant que l’on n’est pas confrontée à la situation il est facile de sortir des phrases du genre : « Qu’est-ce qu’il croit? Que parce qu’il s’appelle Jude Law je vais lui tomber dans les bras ?! Je ne suis pas ce genre de fille moi ! » et d’y croire. Car céder à l’appel de la chair avec quelqu’un que l’on ne connait pas, ou si peu, ne fait pas partie de nos principes de filles qui pensent avant tout avec leur cerveau, Jude Law ou pas Jude Law ! Sauf qu’en pratique, il est beaucoup moins facile de leur résister, aux stars…

Imaginez la scène : par le plus grand des hasards vous apprenez que l’homme de vos rêves, le vampire sexy qui plante ses crocs dans tout ce qui bouge, brise des nuques et transperce des cœurs, celui sur lequel vous bavez d’envie chaque fois qu’il apparaît devant vos petits yeux de merlan frit, est de passage dans votre pays, ville, région pour assister à … un festival disons. Ni une ni deux votre sang ne fait qu’un tour, votre cœur, pas encore brisé mais cela ne saurait tarder, s’emballe et vite vite !, vous courrez dans l’agence de voyages la plus proche pour prendre des billets afin de vous retrouvez, comme le monde est petit !, sur son chemin… Jusque là tout va à peu près bien. Vous avez frôlé l’arrêt cardiaque et vous hyperventilez chaque fois que vous vous souvenez que dans peu de temps il sera devant vous, en chair et en os (et plus seulement dans votre télé !), mais vous parvenez à réfléchir avec encore plus ou moins de clarté. Cela ne va pas durer, croyez-moi…

Le jour J approche et voilà que votre cerveau, perverti par la rencontre imminente avec celui qui vous fait tourner la tête, se met à imaginer des scénarios tous plus fous les uns que les autres, scénarios dans lesquels il est surtout question de vêtements, enfin d’absence de vêtements… Dans l’avion, le train, le bus qui vous emmène vers le 7ème ciel festival, vous vous prenez à rêvasser à un baiser volé entre deux autographes, à un pelotage en règle au moment de la séance photo, ou mieux encore !, à un coup de foudre à la Nothing Hill suivi d’une nuit de folie passée en sa compagnie dans un hôtel quatre étoiles. Fatigué par les starlettes d’Hollywood aussi cultivées qu’une table basse, votre idole tomberait sous le charme de la jeune femme pleine d’audace, de finesse et de répartie que vous êtes. Vous finiriez par monter les marches accrochée à son bras lors de la cérémonie de clôture et repartiriez aux States avec lui sous les yeux ébahis de vos copines qui vous prenaient pour un tarée de vous donner tant de mal afin de rencontrer celui qui vous fait rêver. Sauf que vos copines ont raison ! …

Dans la vraie vie les contes de fées n’existent pas ! Dans le meilleur des cas tout ce que vous réussirez à obtenir de lui est un autographe et une bise (pas si mal déjà !) et dans le pire des cas, le pire pour votre dignité j’entends, un paquet de billets de cent dollars laissé sur une table de chevet en remerciement des prouesses physiques que vous avez accomplies dans la nuit (et dont vous ne vous pensiez même pas capable d’ailleurs !)… Et entre nous, à quoi d’autre vous attendiez-vous ?

Mais cela se comprend ! Le sexe avec une célébrité, qui plus est s’il s’agit de celle qui nous fait chavirer, est terriblement tentant ! Alors deux solutions : ou vous mettez au placard le temps d’une nuit ce qui vous sert habituellement de cerveau et vous vous accrochez à la jambe de l’homme de vos rêves dès que vous le voyez passer en faisant fît de ce que les gens penseront de vous, ou vous désirez rester une jeune femme digne et réfléchie et choisissez bien votre célébrité… Après tout, si l’idole en question se révèle être tout à fait digne d’intérêt, il n’y a pas de mal à vouloir essayer de se l’approprier, non ? Ne serait-ce que pour quelques heures…

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Lilith
    18 mai 2010 at 23:20

    Rien à rajouter ! J’aime et ce n’est que trop vrai ! ;)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.