Chroniques ordinaires Humeurs

Le matin

Depuis les tribulations présidentielles un matin, très tôt, et ce au marché, je me suis demandée ce qui était si appréciable le matin. Bilan d’une cohabitation quotidienne problématique.

Le réveil

Idéalement: Ma sonnerie serait un générateur de bonnes nouvelles et mon réveil se transformerait en grand brun pour m’embrasser dans le cou et me souhaiter une bonne journée.

En pratique: Mon réveil c’est mon téléphone. Il joue la musique de mon opérateur et hormis la fonction vibreur, il n’égale pas franchement un homme.

La levée du corps

Idéalement: J’ai dormi dix heures, le soleil derrière la fenêtre me donne envie de me lever, je ferme les yeux 4 secondes pour me dire que la vie est belle, ma cafetière programmable a déjà fait mon café… le lever est donc le plus beau moment de la journée.

En pratique: J’ai « snoozé » quatorze fois, je suis presque en retard, la télé devant qui je me suis endormie diffuse Dora l’exploratrice, je n’ai plus de filtre à café et le bruit de la pluie sur mon velux se confond avec celui d’un marteau piqueur.


Manger

Idéalement: Les cours de bio du collège ont porté leurs fruits, je prend donc un thé aux queues de cerise, deux fruits, un yaourt nature, du pain avec seize céréales et du beurre allégé. Tartiné sur le pain.

En pratique: Pas de filtre, je fais donc chauffer l’eau au micro-ondes, y met du déca soluble, balance deux sucrettes, choppe un pain au chocolat, le trempe dans le nutella, ouvre le frigo et ne trouve qu’un steak haché et de la moutarde.

L’hygiène

Idéalement: N’ayant pas besoin de produits divers et variés parce que j’ai une hygiène de vie irréprochable, je prends ma douche tranquillement, le shampoing premier prix me fait les cheveux d’Angelina Jolie, je n’ai pas besoin d’anti-cernes ni de fond de teint, mes dents sont formidablement blanches et il me suffit d’un coup de mascara pour sortir.

En pratique: Je me lave les dents dans la douche, mon shampoing se rince difficilement, la brosse de mon mascara a atterri dans mon oeil gauche, je pleure, il n’est pas waterproof, mon fond de teint est trop foncé et je ressemble à Régine un lendemain de beuverie.

S’habiller

Idéalement: Avant de m’endormir, j’ai pensé à comment j’allais m’habiller. Je sais où tel pantalon se trouve et je mets mes nouveaux sous-vêtements. Merci les soldes.

En pratique: Le matin est toujours très joueur. Et mes chaussettes aussi. Le but du jeu ? En trouver deux qui se ressemblent. Non, pas identiques, le matin, faut pas trop m’en demander. Et trouver un t-shirt propre. Pour le haut, le pull qui traîne depuis deux semaines dans le bac à linge fera l’affaire.

Avant de partir

Idéalement: J’ai le temps de boire un deuxième café, je n’ai pas besoin de courir. J’ai même le temps d’appeler une copine et de me faire les ongles.

En pratique: J’ai mis du fond de teint sur mon pull et comme l’eau n’arrive pas à le détacher, je m’exécute avec du démaquillant hors de prix.

Le départ

Idéalement: Ma serrure fonctionne correctement, je pars confiante en l’avenir, je peux aller au travail à pied et je sais que je mange avec une copine à midi.

En pratique: Je m’énerve sur la porte toujours compliquée à fermer, croise la voisine du dessus et sa colonie d’enfants, je suis obligée de prendre l’ascenseur avec eux et me dirige vers le métro bondé.

Ma solution ? Cesser de me lever le matin. 14h, c’est respectable non ?

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.