Films

27 robes

Cela fait presque trente ans que Jane (Katherine Heigl) se dévoue pour les autres et est témoin de leur bonheur. Dès son enfance, elle prend en charge sa petite soeur, Tess (Malin Akerman), après la mort de sa mère et, plus tard, c’est auprès de toutes ses amies qu’elle célèbrera leur mariage en tant que demoiselle d’honneur, un rôle qu’elle semble tenir à merveille, sans jamais sauter le pas de son côté. Des robes de demoiselle d’honneur, elle en a ainsi accumulé 27 ! Tant de souvenirs que de démonstrations du chaos qui règne dans sa vie amoureuse.

Un évènement pourtant, va contraindre Jane à réagir : le retour de sa soeur qui séduit immédiatement son patron, George (Edward Burns), dont Jane est secrètement amoureuse. Rencontre qui offre l’occasion de préparer un autre mariage pour Jane ! Un jeune journaliste, Kevin (James Marsden), que celle-ci avait déjà croisé sans connaître son identité dans un bar, va alors découvrir l’histoire de cette célibataire atypique qui pourrait lui rapporter gros… à moins qu’il ne s’attache trop à la belle…

Si la scénariste est la même que pour « Le Diable s’habille en Prada » (Aline Brosh McKenna), d’un avis personnel, l’intrigue de « 27 robes » est mieux menée et l’on s’identifie davantage aux personnages. Peut-être aussi que le film joue sur des thèmes plus universels : l’amour, les relations filiales et fraternelles, l’estime de soi, la recherche du bonheur…

Sans affirmer qu’il y ait eu derrière une quelconque prétention à faire réfléchir en profondeur sur les thèmes précédemment cités, ce film réalisé par Anne Fletcher est accrocheur et très réussi. En somme, une comédie romantique pleine d’humour et d’émotion comme il est agréable d’en voir au cinéma…

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.