L'épinglée du mois

Vitaa

Vitaa, « elle é tro belle »

Ne vous y méprenez pas, sous ses airs de grande « princesse du R’N B » (dixit ado.fr), elle n’a que 23 ans la petite Vitaa ! Pourtant, lorsqu’elle nous conte ses peines de coeur, ses déceptions et les trahisons impardonnables de ses amiEs et copains qui ont abusé de son côté « petite maison dans la prairie », le masque tombe, le mascara coule : non, Vitaa n’incarne pas le R’N B à la française ! Ou alors la chanson française a du souci à se faire. Ou alors on m’aurait menti sur ce qu’est le R’N B ! Enfin, toujours dixit ado.fr, « elle é tro belle Vitaa ». Argument de choc, vous en conviendrez. Mais Vitaa a plusieurs facettes (sisi !)… Laissez-vous surprendre… D’un côté, elle veut conquérir le monde et de l’autre, même si elle pose volontiers pour ‘FHM’, sa grande peur, c’est le jugement des autres : de ses pairs, de ceux qui parviennent à l’écouter, des lecteurs de ‘SMB’ ! En effet, ce n’est que peu de temps avant la sortie de son album qu’elle s’est rendue compte que les chansons qu’elle écrivait racontaient sa vie -l’angoisse !-. En écoutant les premières, on comprend mieux ses craintes… La pauvrette, peut-être aurait-on dû lui expliquer un peu mieux les ressorts du métier de chanteuse… Quoique, ne pas avoir de public, c’est encore la meilleure façon de ne pas être jugée !

Vitaa, elle a des choses à dire !

Enfin, la vie, c’est la chanson. La chanson, c’est sa vie… Et même mieux, la plume, c’est son « arme » ! Et là, on commence à s’inquiéter sérieusement… La plume comme arme, c’est bien le symbole des intellectuels engagés, non ? Autant dire que la « pseudo princesse » n’en rajoute pas qu’un peu en prêtant à ses textes quelconques vertus dénonciatrices (tromper = pas bien, amitié = bien, mentir = pas bien, amour = super bien…). J’ajoute que Michael Youn, enfin, « Fatal Bazooka » ne s’y est pas trompé en la citant dans son titre « Parle à ma main »… Son album ressemble en réalité à un journal intime aussi répétitif que les vieux épisodes de mauvaises séries B américaines, et comme Ségolène jadis sur « Second Life », Vitaa voudrait en plus qu’on l’accompagne quand elle lave son linge sale en public ! Une fois, passons, mais l’album a tout de même, au final, un arrière goût de réchauffé.

Vitaa, elle donne tout !

Tenue camouflage, casquette et baggy, Vitaa -un peu rebelle tout de même- va foncer, tout déballer, tout crier ! Et à l’écouter, on comprend qu’il ait fallu, à un moment donné, qu’elle vide son sac ! C’est vrai, ne la jugeons pas, contentons-nous simplement de constater.

Vitaa, visiblement, c’est une passionnée. Quand elle aime, elle est à fond, jusqu’à ne plus pouvoir passer à autre chose quand elle se fait larguer :  » je ne peux pas », « j’essaie de t’oublier avec un autre »… Son entourage ou « ex » va en apprendre des choses ! Vitaa, elle ne vit que pour son chéri : « allez, juste un regard », « allezzzzzzzzz » !!! « Je n’ai d’yeux que pour lui », et toute la chanson, c’est la même chose. Fragilité ou plutôt faiblesse -voire soumission- sont au rendez-vous. Quand on pense que son public est en grande partie composée d' »ados », on espère qu’ils/elles ont un autre exemple à la maison !

Vitaa, elle ne pardonne pas !

Mais, Vitaa, c’est aussi une femme trompée, trahie, souillée. Par sa meilleure amie, tout d’abord, sa « soeur de coeur » en qui elle avait toute confiance (elle était sa conseillère perso. Question fringues, elles faisaient toujours les soldes ensemble…) et puis son propre mec. Pour celui-là, elle appelle Diam’s à la rescousse. Décidemment c’est trop pour elle : « je ne veux pas, je ne peux pas », « j’y crois pas »… Alors y’a un moment, il ne faut pas pousser mémé dans les orties, Vitaa se déchaîne, et, avec quelques insultes au passage (ça c’est vraiment pas beau, ça tâche l’image de princesse !) elle dit stop, ça, elle « peut pas cautionner » (de colère, elle étend son vocabulaire !) ! Faut pas déconner non plus ! Enfin, pardon excusez-moi, ça déteint…

Sur ces mots, je vous laisse réfléchir au caractère si complexe et énigmatique de la personnalité à double tranchant de la pseudo nouvelle princesse du R’N B français… Après, on s’étonnera qu’on fait tout moins bien que les ricains…

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.