A la Une Artiste du mois

Tétard

Nous vous avions conseillé le second opus de Tétard dans le premier numéro de Save My Brain. C’est donc avec un réel plaisir que nous vous proposons ce mois-ci de découvrir qui se cache derrière ce nom étonnant et cette voix si singulière.

L’interview

Qui est vraiment Tétard ; le nom d’un artiste (le tien en l’occurence) ou un groupe ?

(David Tétard) : En fait, c’est les deux, c’est le nom que je porte depuis 32 ans et mon nom d’artiste… Dès le départ, l’idée de groupe me tenait à coeur, mais bon il fallait bien rencontrer les musiciens… Aujourd’hui, on est cinq sur scène et on forme le groupe tétard…

Est-ce que tu peux nous parler un peu de ton parcours ? Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire de la musique ?

J’ai toujours aimé la musique… Avant d’en faire, il y avait l’envie et le plaisir d’en écouter, j’ai aujourd’hui quelques millier de disque à la maison (avis aux cambrioleurs)… J’ai commencé assez tardivement, j’ai eu ma première guitare à 15 ans… Celle de mon beau père Alain… Puis il y a eu le passage obligé du groupe de lycée, qui c’est terminé par la fin des années lycée… Mais je crois que l’idée ne m’a jamais lâchée… J’ai quand même fait cinq années de fac où j’ai d’ailleurs rencontré Julie qui m’a vivement encouragé dans cette voie, après avoir écouté quelques unes de mes chansons. Et c’est quand il a fallu choisir un travail que je me suis vraiment lancé dans l’aventure… J’ai, à 25 ans, auto-produit mon premier album « 12 pures chansons » avec l’aide, à la réalisation, de Thierry Los et de Philippe (Wampas)… C’est là en septembre 2002 avec la sortie de celui-ci que tout a démarré ; j’ai envoyé le bébé à quelques personnes, Olivier Bas (ndlr : Cd’aujourd’hui et Indétendances) notamment qui m’a beaucoup aidé et qui continue du reste… Quelques chroniques sont tombées, Télérama, Inrocks, Libé… Quelques radios, notamment Néo… Quelques concerts aussi, dont le Printemps de Bourges ou des premières parties de Tarmac, Aldebert, François Hadji Lazaro… J’ai depuis cette époque joué avec Gérard (le batteur) que l’on m’avait présenté le jour de l’enregistrement du premier album…

En 2005 on a co-produit notre deuxième album « Mes dix doigts » avec le label d:lv (ndlr :Demain la Veille)… Cette fois, nous étions trois puisque sur la route nous avons rencontré Pierre (le bassiste)… Grâce à cet album, nous avons fait une vingtaine de premières parties des Louise Attaque, dont l’Olympia, énorme souvenir…

Et cette année sort notre troisième album « Faudra faire avec », réalisé par Gaetan et Robin des Louise et enregistré à cinq avec Gérard, Pierro, Matthieu (le guitariste) et Ana (au chant)… Sur scène, c’est Cécile Hercule, une amie chanteuse qui nous accompagne… Et le reste est à faire…

Quels sont les artistes qui t’ont influencé ou avec lesquels tu as grandi ?

J’ai beaucoup écouté Renaud étant jeune, je crois que je connais toutes ses chansons par coeur… Puis Gainsbourg, pour moi c’est le meilleur… Brel, Brassens évidemment… Noir Désir… Elliott Smith un ange…

Mais bon, comme je t’ai dit, j’ai un peu plein de disques, j’aime tellement de choses, le folk, le rock , le rap, le reggae, le jazz et tout ce qui me remue en fait… La liste serait bien longue…

Ton parcours, comme beaucoup d’artistes indés, a été très long. Un premier autoproduit, un second album sur un petit label parisien, et WTPL pour le troisième. On s’approche de ce que tu attendais ? Comment ça s’est passé pour sortir ces albums ?

J’ai rencontré Bill, notre éditeur, manageur et label via d:lv notre ancien label… Il nous a aidé surtout au niveau financier, car il nous laisse une totale liberté artistique, ce qui est génial… Et le reste s’est fait naturellement… L’écriture des chansons, le partage avec le groupe, le test des morceaux sur scène… Pour les Louise, enfin Gaetan et Robin, c’est pareil, on a fait beaucoup de dates avec eux, et on aime vraiment leur musique, c’était donc normal de leur demander leur avis sur le futur album… J’avais un ou deux titres qui me gênaient au niveau de la prod alors je leur ai demandé s’ils voulaient bien nous filer un coup de main… Ils ont dit ok, mais pour tout le disque… Là je me suis dit, la chance… J’appréhendais un peu, il fallait être à la hauteur des gars quand même, mais la vérité du studio a effacé les peurs et les deux semaines ont été magiques, un vrai honneur de travailler avec eux ; ils se sont impliqués dans tout… Je suis vraiment super content du résultat…

Quelle est ta position vis à vis de la situation de la musique aujourd’hui? Il y a eu entre autres Le Mouv’, Indétendances, CD’Aujourd’hui ; ça te suffit à en vivre ?

Pas vraiment, mais « je vous parle d’un temps que les moins de vingts ans ne peuvent pas connaître »… La bohème quoi, chambre de bonne, pâtes au beurre et clope roulé…

Tu viens de sortir ton troisième album « Faudra Faire Avec ». Comment ta musique a évolué depuis « Mes Dix Doigts » ?

On voulait que « mes dix doigts » soit rock ; celui-ci on le voulait plus pop, plus coloré… je crois que c’est assez réussi… Après au niveau de l’évolution, c’est surtout musicalement que ça a bougé, on compose à cinq aujourd’hui et on se connaît vraiment bien… On essaie toujours de se surprendre, c’est comme ça que des titres comme « peu de chose » ou « passer pour un con » sont sorties… On aimait trop les lignes de basses de notre Pierro national…

Comment décrirais-tu ce dernier opus ?

Pop et sucré…

Comment se passe l’écriture des chansons ? Qu’est-ce qui t’inspire et de quoi aimes-tu parler ?

J’écris surtout à la maison, guitare voix, tout se fait en même temps, parole et musique… Je parle beaucoup d’amour ou de désamour c’est vrai… En fait, mon interlocuteur est toujours une fille (la fille) ce qui induit souvent la thématique amoureuse, mais bon si on gratte un peu, d’autre thèmes sont abordés, comme l’éphémère et le renoncement dans « peu de chose », la timidité dans « le silence et la pause », ou encore le sentiment de « passer pour un con ».

D’énormes collaborations sur « Faudra Faire Avec ». Les Louise Attaque, Christian Olivier des Têtes Raides et d’autres… Des amis ? Des rencontres au hasard des tournées ?

Pour les Louise, c’est sûr que c’est un vrai coup de chance… On a fait une vingtaine de dates avec eux, ce qui m’a poussé à leur demander un coup de main… Après, pour christian, c’est eux qui l’ont appelé et ça m’a permis de le rencontrer…

Comment ça se passe sur scène ? Quels sont tes meilleurs souvenirs ?

La scène c’est là que tout se passe, c’est ce que j’aime vraiment et c’est pour ça que je fais des disques…

Le disque laisse une trace sur laquelle on ne peux revenir, alors que la scène, c’est l’éphémère et la magie de l’instant… Aujourd’hui, on est cinq, ce qui permet de jouer les morceaux avec tout ou partie des arrangements originaux… Après on me dit souvent que c’est plus rock en concert que sur album… Ce qui ne me surprend pas, puisque pour moi la scène s’aborde avec énergie… Mes meilleurs souvenirs seront forcément les concert avec les Louise, c’est dingue de jouer devant des milliers de personnes. Warhol parlait d’un quart d’heure de gloire, j’en ai eu plus d’un… L’Olympia, la Cigale ou encore le Théâtre Antique de Vienne avec les Louise et Mickey 3d, un endroit de rêve… Je me rappelle d’une date avec les Louise aussi à Montpellier où on a vraiment eu l’impression de bouger le public… Sinon c’est toujours un bonheur de faire son petit concert à soi, on s’est fait l’Ermitage le 25 septembre pour fêter la sortie du disque et c’était une très belle soirée…

Je me souviens d’un article te concernant… « petit tétard deviendra grand ». Malgré la difficulté aujourd’hui à « devenir grand », rien ne semble freiner ton envie de faire de la musique… Quelle serait la suite rêvée pour toi ?

Tout ce que je souhaite, c’est faire le plus de concerts possibles, écumer tout les clubs de tout les coins et de réaliser un quatrième album dont je serai fier…
La sélection culturelle de Tétard

En musique, j’ai dernièrement découvert Biolay, son dernier album contient d’énorme chansons. Sinon il y a eu les Cold War Kids, super premier album et les Kings of Leon, leur trois albums sont juste super…

En littérature, je ne suis pas un grand lecteur à mon grand regret, mais je m’épluche petit à petit tous les bouquins de Irving… Avant je me suis tapé tous les Barjavel et encore avant les Kundera… Je suis un bloqueur d’auteurs…

Pour le cinéma, je conseille d’aller voir « this is england ». Et « le dernier gang » est très bien, film retraçant l’histoire du gang des postiches (je crois qu’à part chanteur j’aurais aimé être un voyou)… Après, je suis assez fan de Jim Jarmusch, Tim Burton, et des frères Cohen…

Tétard sur internet

Impossible de vous parler de Tétard, sans vous aiguiller vers son site Internet. La raison est simple, c’est un excellent moyen de donner suite à cette interview et de rentrer concrètement dans son univers.

Le site, aux couleurs du dernier album « Faudra Faire Avec » propose l’écoute des trois opus. Et cela, librement, en streaming, ce qui permet de visiter en musique. Il suffit d’aller dans « Les albums » et de cliquer sur « Ecouter l’album ». Et en prime, les paroles, pour chanter sur la musique -ou plutôt, pour bien cerner de quoi il s’agit-. Bref, une façon des plus accueillantes de découvrir « Douze pures chansons », « Mes dix doigts » et « Faudra faire avec ».

Site officiel : http://www.tetard.fr/

Bien entendu, vous pouvez aussi retrouver Tétard sur myspace : http://www.myspace.com/tetard
Discographie

« 12 Pures chansons »

01 hiliho
02 Comme un papillon
03 L’île de Ré
04 Laisse bien
05 Tenter le coup
06 Malgré mes efforts
07 Petit animal
08 Envie
09 Eléonore
10 Qu’à D…
11 La valse aux adieux
12 Près du pôle nord

A écouter : « Hiliho », « L’Ile de Ré », « Eléonore ».

« Mes dix doigts »

01 Au bord de l’O
02 T’arracher un cheveu
03 Ronde & pleine
04 Je ne dirais pas nan !
05 En attendant
06 Les sentiments
07 Je ne vois que toi
08 Le samedi soir
09 Encore une fois
10 Mes dix doigts
11 Mes adieux

A écouter : « Les sentiments », « En attendant », « T’arracher un cheveu ».

Faudra faire avec »

01 Faudra faire avec
02 La tête la première
03 On verra bien demain
04 Le silence et la pause
05 Suivant le vent
06 L’air de rien
07 Slide song
08 Ca m’aurait plu
09 Ton grain de beauté
10 Shime’s song
11 Le moi de janvier
12 Peu de choses
13 Passer pour un con
14 Sad song

A écouter : « L’air de rien », « ça m’aurait plu », « La tête la première ».

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.