Livres

Bushcraft Illustré, le guide visuel de Dave Canterbury : un outil complet pour survivre dans la nature

Bushcraft 101 (2014), best-seller écrit par Dave Canterbury, expert en survie, est sorti le 3 juin en version illustrée, qui est publiée par Talent Editions. Il s’agit d’un guide pratique pour survivre en pleine nature. Avec cet ouvrage, Canterbury veut montrer les différentes étapes qui sont essentielles au « bushcraft » en tant que mode de vie.

  • Qu’est-ce que le « bushcraft » ?

Ce terme correspond à un mot-valise dans la langue anglaise. Il est composé de « bush » (désignant les grands espaces naturels non cultivés) et de « craft » (se référant à l’art de créer des outils). Connu sous l’expression « art de vivre dans les bois » en France, le « bushcraft » consiste à déterminer les méthodes qui permettent de survivre en milieu hostile. Cette pratique a été largement médiatisée, notamment avec le naturaliste Mors Kochanski, auteur de Northern Bushcraft (1988), et les émissions télévisées américaines animées par Ray Mears au début des années 2000.

  • Comment Dave Canterbury présente-t-il son guide ?

Le livre est réparti en onze chapitres, chacun condensant des connaissances spécifiques liées au « bushcraft » comme la façon de dresser un bivouac ou de s’orienter dans les bois. Dans chaque partie, l’auteur prend soin d’expliquer minutieusement les méthodes pour réussir son parcours dans les bois. Concernant le bivouac, par exemple, l’intérêt est de pouvoir installer tout seul un abri, en fabriquant le type de couchage le mieux adapté à l’environnement (tente en bâche, plateforme surélevée, etc.), et de mobiliser les ressources nécessaires pour constituer un mobilier artisanal ainsi qu’un dispositif d’éclairage. Canterbury répertorie en détail toutes ces petites actions qui représentent bien le « bushcraft ». Il met en avant la nécessité de fabriquer des outils tout en justifiant leur utilité. Le parang à la lame épaisse s’avère utile pour fendre du bois, tandis qu’une machette, qui dispose d’une lame plus souple, est utilisée le plus souvent dans la jungle. Ainsi, l’utilisation de couteaux, énumérés par types, est replacée dans le contexte environnemental adéquat. Parallèlement, la mise en page du guide est enrichie par des schémas numérotés ainsi que des conseils sous forme d’encadrés intitulés « Petite astuce du bushcrafter ». Cet apport visuel contribue à aider tout lecteur, de l’expert au néophyte, à mieux comprendre les instructions données par Canterbury.

Le guide visuel Bushcraft est un bel outil pratique car toutes les méthodes liées à la survie y sont ingénieusement répertoriées et expliquées. Canterbury, l’auteur de cet ouvrage, n’oublie jamais de remettre en contexte les actions à accomplir dans la nature. En partageant son expérience, il met en valeur le « bushcraft » comme une manière de vivre à part entière. Renouer avec la Nature nous permet d’acquérir des compétences en s’adaptant à l’environnement qui nous entoure. Le fait de survivre en milieu naturel peut nous faire gagner en autonomie justement grâce à la création d’outils nécessaires. De ce point de vue, l’art de vivre dans les bois est un savoir-vivre bénéfique dans la mesure où nous sommes directement confrontés à nos faiblesses et nous devons disposer d’outils ancestraux et de savoir-faire pour arriver à les surmonter.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.