A la Une BD

Olrik, la biographie non autorisée

Voilà un méchant de BD aussi célèbre et redouté qu’un méchant de James Bond. Olrik, éternel adversaire de Blake et Mortimer, est tour à tour bandit, trafiquant et aventurier sans scrupules. Une biographie tente de lever une part d’ombre.

Bédéphiles, les frères Védrine ont voulu dénouer le mystère Olrik. Hubert, ancien ministre des Affaires étrangères et Laurent, journaliste et réalisateur ont donc creusé la piste, pour tenter de révéler le jeunesse de ce personnage dont on sait bien peu. Car si, au fil des albums, on parvient à connaître le passé de la plupart des personnages de Blake et Mortimer, la fameuse série initiée par Edgar P. Jacobs, d’Olrik, rien. Ou presque.

Olrik, biographie non autorisée

Olrik, biographie non autorisée

Remonter le fil est compliqué. Olrik, le personnage, aurait été inspiré par un Olrik réel. Lui aussi mystérieux aventurier sans scrupule né en Estonie. L’homme aurait forgé son caractère en Russie, puis à Budapest. Il aurait participé à une expédition nazie au Tibet, amassé une jolie fortune à Hong-Kong… et aurait rencontré Jacobs à Bruxelles. De là, ils auraient entretenu une correspondance, faite de cartes postales ponctuelles, suffisantes pour nourrir l’imagination de Jacobs.

Olrik, celui qui correspond avec Jacobs, aurait toujours été furieux d’être battu par les Anglais dans les scénarios de BD. Comme son personnage de papier, il n’adhérait jamais à aucune cause sinon celle de son intérêt personnel. Et si, après tout, ce deuxième Orik était aussi fictif que le premier, sorti de l’imagination féconde de deux auteurs à la plume suffisamment brillante pour donner un joli tour journalistique à cette enquête ? Une idée aussi tordue pourrait bien sortir du cerveau d’Olrik. Oui mais lequel ? Le vrai, celui qui a inspiré Jacobs ? Le méchant de papier ? Ou un correspondant fictif de Jacobs, extrapolé des phylactères ?

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.