A la Une Littérature

Grâce et dénuement, d’Alice Ferney

Grâce et dénuement, un titre magnifique qui ne nous déçoit pas tant ce livre est empreint de générosité et de sensibilité.

Grâce et dénuement d’Alice Ferney nous plonge dans l’univers d’une famille de gitans. Une mère, ses quatre fils, leurs femmes et une ribambelle de petits-enfants vivent de ville en ville, au gré des expulsions.

Cette famille s’installe sur un terrain vague. Tout en sachant qu’ils ne pourront jamais s’intégrer, ils établissent leur camp et vivent sous l’œil désapprobateur des riverains. Des gens sales, illettrés, parfois violents, voilà ce qu’entrevoient ces derniers derrière leurs fenêtres.

graceetdenuement1

Les gamins jouent dans la boue, ne vont pas à l’école et s’amusent avec ce qu’ils trouvent. Les mères cuisinent et tiennent le foyer comme elles peuvent. Et les pères s’en vont, on ne sait jamais vraiment où. La grand-mère Angelina, pilier de la famille, reste le personnage le plus mystérieux : mémoire des générations antérieures. Cette vie de marginaux, elle ne connaît que ça et pour rien au monde ne l’échangerait.

Esther, une jeune bibliothécaire, va pourtant réussir à bouleverser la vie de cette famille. Elle se prend d’affection pour les enfants et vient une fois par semaine leur faire la lecture. Le regard plein de naïveté de cette jeune femme donne aux lecteurs l’occasion de découvrir l’intimité de ces gens du voyage. Ses livres les accompagnent au fil des saisons et des événements. La lecture la lie à la famille : tolérée au début, elle deviendra proche de chacun, sans jamais quitter son statut d’étrangère. Ce qu’elle découvre ressemble à une vie de famille presque banale, avec ses bonheurs et ses tragédies… Ces gitans sont avant tout une famille soudée que rien ne parviendra à ébranler, leur seule arme dans la vie étant leur dignité !

Après cette lecture, est-ce que notre regard change sur les gens du voyage ? Est-ce que nos préjugés s’effacent ? Car ce roman, bien que fictif, est un reflet de leur vie et de l’intolérance que chacun peut éprouver en croisant une personne différente, exclue de la société. L’auteur réussit à nous faire réfléchir sur notre regard et notre attitude face à ces gens différents.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.