D’où vient le clavier AZERTY ?

Pour une fois, j’ai eu du mal à trouver un sujet pour cette chronique qui, je le sais, illumine vos journées et tarabuste vos neurones. Le vide régnait dans mon esprit suite aux nombreuses libations post Noël. Le néant total, on se croirait dans un désert, ou pire, dans la tête d’un présentateur télé. Soudain, la lumière fut : je fixais mon ordinateur avec intensité, implorant silencieusement son aide pour m’aider à trouver un thème pas trop nul. Et là, après avoir contemplé mon clavier avec une telle force que j’ai risqué un anévrisme, la libération vint : pourquoi es-tu comme ça, clavier de mon cœur, couvert de traces de mes doigts boudinés ? Comment se fait il que les lettres soient dans un désordre complet ? Pas d’inquiétude, je suis là !

Le clavier Azerty tire son nom des 6 premières lettres dudit clavier. Jusque là je crois que je ne vous apprends rien de nouveau, mais ne bougez pas, ça arrive. Tout commence dans les années 1860 avec un dénommé Christopher Scholes. Ce charmant monsieur américain est l’un des inventeurs de la machine à écrire. Les lettres étaient alors disposées par ordre alphabétique sur le clavier. Or, vous savez que les machines à écrire fonctionnent avec des sortes de petits marteaux au bout d’une tige qui viennent frapper le ruban.

Il fallait du temps pour que la tige d’une lettre revienne avec les autres, et souvent, les tiges de deux lettres voisines s’entrechoquaient, ce qui rendait l’écriture difficile, quand il ne fallait pas démonter les tiges pour qu’elles regagnent leurs places respectives.

index
L’ami Scholes a eu donc une brillante idée en 1873 : il s’agissait de séparer les lettres les plus utilisées dans la langue anglaise et de les regrouper par paires aux quatre coins du clavier. Ainsi les tiges risquent moins de se croiser et, par conséquent, de se gêner, ce qui entraîne une vitesse de frappe plus rapide que dans la version originelle. Il s’agit du clavier Qwerty, que l’on retrouve aujourd’hui dans l’ensemble des pays anglophones, voire dans la majorité des pays, en fait (sauf les germaniques où on utilise le clavier qwertz).

Seuls nous, les francophones, avons résisté encore et toujours à l’envahisseur anglo saxon !! Le clavier Azerty apparaît en France dans les années 1890, mais personne n’en a revendiqué la paternité, ce qui nous empêche également de savoir quand il est apparu et surtout, quelle logique l’inventeur mystère a-t-il suivi. Une modification a été tentée par Albert Navarre en 1907 (le clavier zhjay), mais ce fut un échec, les usagers des machines à écrire étaient déjà habitués au clavier Azerty.

index 2

Il faut savoir qu’en France, le clavier Azerty est un clavier que tout le monde a adopté, sans que celui-ci soit rendu obligatoire par une norme. Les constructeurs seraient donc libres de modifier les claviers, nous n’aurions rien à dire (mais de là à réussir à convaincre les utilisateurs…).

index 3

Voilà, lectrices de mon cœur, ce dernier article de l’année 2014 par la grâce de mon clavier poussiéreux. Je vous souhaite à toutes de très bonnes fêtes de fin d’année et j’espère vous retrouver en 2015 pour de nouvelles aventures, youkaïdi, youkaïda !!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.