A la Une

Fais pas ci Fais pas ça

fais pas ci fais pas ça, saison 7

fais pas ci fais pas ça, saison 7

La septième saison de Fais pas ci Fais pas ça vient de s’achever sur France 2. Après sept ans de péripéties, les Bouley et les Lepic peuvent-ils encore nous surprendre ?

Après six saisons, Fais pas ci Fais pas ça avait fait capituler quelques spectateurs en route, lassés des innombrables rebondissements des familles Lepic et Bouley. La septième revient avec parfois davantage de piquant mais en laissant un sentiment mitigé.

A la fin de la saison 6, nous avions laissé les célèbres voisins alors que Tiphaine Bouley venait de perdre les eaux. Nous les retrouvons une année plus tard, désormais liées par les liens du sang grâce au petit Kim Lepic-Bouley, enfant de Tiphaine Bouley et Christophe Lepic.

Diffusés par deux, les huit épisodes se décomposent assez bien en mini-épisodes. Les deux premiers épisodes renouent avec le mordant qui a fait les beaux jours de la série : les dialogues entre les personnages sont vifs, les réflexions sociétales drôles et bien pensées tandis que s’enchaînent saynètes entre petits et grands soucis de la vie quotidienne, avec un fond d’exotisme en Guadeloupe pour les duos Renaud-Charlotte Lepic et Valérie-Elliott Bouley suite à un concours organisé par le lycée. On prend alors plaisir à découvrir le passé à Sup’ de co de Renaud Lepic, le refus de Fabienne Lepic de devenir grand-mère ou Elliott dragouiller dans un anglais minable.

Les quatre autres épisodes s’engouffrent dans des sujets de société bien plus graves comme le mariage pour tous (et, par extension, l’homosexualité), l’adultère ou la perte d’un emploi. Fais pas ci Fais pas ça en oublie son objectif premier : distraire le téléspectateur. Le pathos ne finit plus par attendrir mais par lasser quand ce ne sont pas les mêmes blagues qui sont encore et encore réutilisées. On aimerait que Denis se trouve enfin un vrai travail et cesse d’enchaîner les jobs de loser, que Fabienne cesse d’être une hystérique névrosée et que le couple Tiphaine-Christophe aient enfin une vie au lieu de continuer leur délire d’adulescent.

Le plaisir des comédiens de jouer ensemble se fait toujours ressentir cependant, on sent qu’ils peinent parfois à porter un scénario parfois faiblard reprenant inlassablement les mêmes rouages pour faire rire, sans prendre la peine de pousser un peu plus loin le profil des familles. Et quitte à entrer dans des thématiques plus lourdes de conséquence, autant les pousser au maximum. A la place, l’adultère de Valérie est emballé-pesé en deux épisodes, la maison des Lepic est vendue suite au licenciement de Renaud et Fabienne qui partent s’installer en campagne pour vivre le rêve de maison d’hôtes high-tech proposés par Tiphaine et Christophe… Tout est bien qui finit trop bien.

Une huitième saison est déjà en prévue et sera tournée dès février prochain. En dépit de ses faiblesses, il est fort à parier que les téléspectateurs seront au rendez-vous pour découvrir les nouvelles aventures des deux familles les plus célèbres du petit écran français.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.