Films

FURY

Devant trouver comment combler le vide de mes journées depuis mon arrêt maladie, j’ai décidé de profiter du beau temps pour bouger mes miches jusqu’au cinéma afin de prouver que j’ai une vie sociale (et d’éventuellement rencontrer la femme de ma vie). Pour cela, il me fallait un film qui parle d’amour, d’engagement, de passion, mais aussi de violence. Voilà pourquoi je suis allé voir Fury.index4
DE QUOI CA PARLE ?

Autant vous le dire tout de suite (car je n’aime pas vous faire des cachotteries), Fury est un film de guerre. L’action se passe en avril 1945, en Allemagne. Les Alliés envahissent cette dernière, la guerre semble bientôt finie, et pourtant, le fanatisme de certains cause encore de lourdes pertes dans les rangs de l’armée américaine. Fury est le nom d’un char américain, dont l’équipage est commandé par le sergent Don «Wardaddy » Collier, qui combat depuis plus de 3 ans. On y trouve le canonnier Boyd « la Bible » Swan, qui cite les Ecritures à tout bout de champ, le mécano Grady Travis, qui picole un peu trop, le pilote Trini « Gordo » Garcia, latino qui conduit son char comme une voiture de course, et enfin le copilote Norman Ellison, envoyé dans cet équipage pour combler une perte alors qu’il n’est que secrétaire dactylo et qu’il sait se servir d’un fusil comme moi d’un trombone à coulisse. La mission du char est de protéger des lignes de communications de sa division, mais il tombe sur un bataillon SS et doit tout faire pour le ralentir.

index2

QU’EST-CE QU’IL Y A DEDANS ?

Le casting de ce film est assez sympa. On y trouve bien entendu Brad Pitt, qui semble être le seul personnage du film d’après les critiques, mais qui joue une fois de plus magnifiquement bien un rôle de soldat complètement désabusé par tout ce qu’il a pu voir durant cette guerre. On y trouve également Shia LeBoeuf, le héros de Transformers, connu pour ses caprices parfois étranges. Ainsi sur le tournage a-t-il refusé de se laver pour mieux coller au personnage de prêcheur moustachu, ce qui a légèrement irrité ses collègues, apparemment. On trouve Jon Bernthal, qu’on a pu voir dans Walking Dead, notamment, et Michael Pena, qui a joué dans End of Watch (avec le même réalisateur) ou dans Gangster Squad. Et enfin, le petit jeune Logan Lerman (22 ans) a déjà une belle petite carrière, vu qu’il est l’acteur principal des deux Percy Jackson, qu’il a joué d’Artagnan dans les Trois Mousquetaires, de Paul Anderson, et qu’il a joué avec notamment Mel Gibson, Christian Bale et Russel Crowe.

index5

POURQUOI FAUT-IL ALLER LE VOIR ?

Parce qu’un bon film de guerre, ça reste un plaisir simple, surtout si, niveau reconstitution, le réalisateur est crédible. Et dans ce film, ils ont mis le paquet : les chars utilisés sont de véritables chars ayant servi durant la Seconde Guerre mondiale. Même le char allemand est un char sorti d’un musée. Les acteurs ont du se plier à un entraînement intensif (debout à 5 h du mat, parcours du combattant,…), rencontrer des vétérans, manœuvrer dans un char,… Et surtout, ce film donne une vision différente de ce que l’on peut s’imaginer de ces dernières semaines de guerre. On voit que les gars en ont plein les bottes, qu’ils se foutent pas mal du message « allons sauver la démocratie des griffes nazies ». Ce film montre que les soldats se battent non pas pour des nations, mais pour leurs camarades à côté d’eux, qu’ils tuent pour ne pas être tués, que la solidarité en situation de combat est tout ce qui peut les sauver. Et on peut se demander ce que deviennent ces soldats qui ont fait les pires déprédations en temps de guerre lorsqu’ils doivent revenir dans la vie civile ensuite. Enfin, ça permet de mieux comprendre à quel point cette guerre fut éprouvante tant pour les militaires que pour les civils, victimes de violence aveugle et d’un fanatisme qu’on ne doit jamais revoir.

index

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.