Cinéma

Last Days of Summer : un film émouvant

Le 30 avril dernier est sorti le dernier film de Jason Reitman, Last Days of Summer. Après Juno et In the Air, le réalisateur américain revient dans un registre plus dramatique, et on doit dire que c’est plutôt réussi.

Last-Days-of-Summer

Nouvelle-Angleterre. Eté 1987. Adèle (Kate Winslet) et son fils de 13 ans vivent reclus suite à un divorce dont Adèle semble incapable de se remettre. Henri soutient sa mère autant qu’il le peut mais tout son amour ne peut remplacer celui d’un homme. Alors qu’ils vont faire les courses en ville, la rencontre avec Franck (Josh Brolin), un détenu évadé, condamné pour meurtre, va bouleverser leur vie à tous les trois.

Franck, blessé, force Adèle et Henri à le ramener chez eux. Si la peur domine dans un premier temps, tous deux réalisent vite que Franck n’est pas si redoutable qu’ils le craignaient. Très vite, la cohabitation à trois prend des allures de vie de famille. Franck prend les choses en main dans cette maison qui tombe en décrépitude, impressionne par ses talents de cuisinier et prend plaisir à apprendre à Henri à jouer au base-ball.

Rapidement, la magie semble opérer. Le spectateur, tout comme Adèle et Henri, veut croire en cette famille recomposée et oublierait presque que Franck est en cavale. Toutefois, les images du détenu à la télévision et les nombreuses mises en garde de l’entourage à propos d’un individu dangereux rôdant dans les parages viennent semer le doute.

Le film prend alors des allures de thriller psychologique où il est difficile de démêler le vrai du faux. Le spectateur a envie de croire en Franck, mais ne peut s’empêcher de se tenir sur ses gardes dans ce film qui soulève de nombreuses questions sur l’amour, la trahison, la maternité, les liens familiaux…

Last days of summer est un film grave qui comporte néanmoins quelques touches de légèreté savamment distillées. Henri, qui raconte l’histoire, ne se départit pas de son sens de l’humour même si tout au long du récit, on sent un adolescent mature et responsable.

Ce film, adapté du roman de Joyce Maynard, Long Week end, vous fera passer par bien des émotions et questionnements…

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.