Littérature

Christophe Ono-dit-Biot, journaliste et écrivain

Christophe Ono-dit-Biot est né le 24 janvier 1975 au Havre.  Journaliste et écrivain français, cet agrégé de lettres est directeur adjoint de l’hebdomadaire « le Point » dont il est responsable des pages culture.  Auteur de cinq romans, d’un livre d’entretiens avec Enki Bilal, et co-auteur d’un documentaire sur les coulisses du festival de cannes, ce passionné de littérature, d’art et de voyages, s’impose comme valeur sûre de la génération montante des romanciers français.

Christophe Ono-Dit-Biot

Christophe Ono-dit-Biot rencontré à la librairie Molat de Bordeaux, novembre 2013.

Christophe Ono-dit-Biot  passe sa jeunesse sur la côte normande, après hypokhâgne et khâgne à Paris au lycée Janson de Sailly, il poursuit des études littéraires et consacre un DEA de littérature comparée. En parallèle, en 1995, il travaille pour une entreprise anglaise le chargeant de créer des sites destinés à monter les potentialités de ce nouveau média qu’est internet. Il publie quotidiennement son journal intime « le journal de l’énervé » sur internet, récit de ses jours et de ses nuits et « blog » avant l’heure, repéré par  Frédéric Taddéï qui lui consacre un reportage pour l’émission de Nulle part ailleurs sur Canal + tourné dans sa chambre d’étudiant ;  le Figaro  consacre sa dernière page à cette expérience inédite. En 1996, il publie son premier texte « pour une fin de siècle plus énervée », dans la revue NRV fondée par Frédéric Beigbeder, et publie le récit du voyage à Cuba qui servira de matrice à son premier roman « Désagrégé(e) ». Il obtient l’agrégation de lettres modernes et devient professeur de français en banlieue parisienne, dans un lycée technique,  et travaille dans une agence de publicité. En 2000, il publie son premier roman « Désagrégé(e) ».  Suite à ce roman,  il collabore au magazine « Elle » en tant que critique littéraire, et publie plusieurs reportages sur la jeunesse libanaise après la guerre ou les artistes chinois du « political pop art ».  En 2002 sort son deuxième roman « Interdit à toute femme et à toute femelle ». Engagé au magazine « le Point » il couvre le quintuple meurtre du grand Bornand, suit Nicolas Sarkozy, alors ministre du Budget, à New York et à Washington au FMI,  interviewe à Kaboul un jeune DJ menacé de mort par les talibans et qui émet une radio  rock depuis la cave ou il se terre. Il commence à se rendre en Birmanie, où il enquête sur le trafic de rubis et sur la junte militaire. En décembre 2004, il part à Phuket et Khao Lat en Thailande que le tsunami a ravagé. Cette année-là son troisième roman « Génération spontanée » est publié. En 2005, il intègre le service politique du magazine « Le Point » comme grand reporter et couvre la campagne présidentielle de 2007. En août 2007, il est nommé  rédacteur en chef du service culture du magazine « Le Point » et  publie « Birmane », hommage à la Birmanie, pour lequel il reçoit le Prix Interallié, qu’il dédiera au peuple birman. Fin 2007, Il signe plusieurs tribunes dans le journal « le Monde » et « Libération », il fait partie de la délégation d’écrivains pour demander au Président de la république qui part en Chine, d’intervenir auprès de Pékin en faveur des prisonniers politiques et notamment Aung San Suu Kyi.  Il collabore à plusieurs émissions « en aparté » sur Canal+, « le bateau ivre » sur France 5, à la radio sur Europe 1. En 2009, il écrit le documentaire « Cannes confidentiel », ou il suit acteurs, réalisateurs, distributeurs et dresse un état des lieux du cinéma contemporain. En septembre 2009, il intègre l’émission « La Matinale » sur Canal+ ou il tient la chronique culture. En janvier 2010, il est nommé directeur-adjoint de la rédaction du magazine « Le Point », il tient une chronique littéraire sur France info,  et participe à l’émission politique de BFM TV, et poursuit « La Matinale » avec sa propre interview « la promesse de l’aube », en hommage à Romain Gary. En septembre 2011, il est chroniqueur dans l’émission hebdomadaire « Avant-premières » sur France 2.

 

christophe

 

Bibliographie :

 

édition Plon/Pocket :

« Désagrégé(e) en 2000, Prix Edmée de la Rochefoucauld en 2001

« Interdit à toutes femme ou femelle » en 2002

« Génération spontanée » en 2004, prix littéraire de la Vocation en 2004 et prix Vol de nuit

« Birmane » en 2007 prix Interallié

 

chez Flammarion :

« Ciels d’orage »

 

édition Gallimard :

« Plonger » en 2013, Grand Prix du Roman de l’Académie française

 

 

Ecriture :

Si l’écriture s’est imposée comme une nécessité, l’écriture est entrée dans la vie de Christophe Ono-dit-Biot par le biais de la lecture. Enfant, Christophe Ono-dit-Biot était un lecteur vorace, et enthousiaste,  il écrivait des contes, puis plus tard des poésies et vers 17 ans des romans. Christophe Ono-dit-Biot mène de front les métiers de journaliste et écrivain, avec la discipline indispensable pour manier ces deux arts, qu’il manipule avec dextérité et sait mettre à profit dans ses écrits. Pour Christian Ono-dit-Biot, être écrivain sert à réconcilier avec la vie, car pour lui, un livre détermine la vie. Ce passionné d’écriture a une réelle énergie qui se ressent au travers de ses écrits. D’une plume acerbe et puissante, au style épuré et aérien,  et dont l’écriture est tour à tour fragile, raffinée et superbe, cet écrivain a le don de toujours emmener ses lecteurs dans un univers dans lequel on se plonge avec plaisir. Cet écrivain a le goût du romanesque,  ce qui l’intéresse c’est d’éclairer ses lecteurs en rendant compte des mouvements de la vie toujours en prise avec la réalité, la marche du monde. Ce voyageur du monde, est un passeur de mots, d’images, de parfums, c’est aussi un passionné qui aime partager en écrivant pour le bonheur de ses lecteurs. Cet amoureux de littérature, de voyages, d’histoire, d’art, … et de requins, est un insatiable et fin observateur, curieux de tout, et dont chaque ouvrage cache un engagement personnel, qui aime donner aux lecteurs son regard sur les choses.

 

 ono-dit-biot

 

Livres :

 

Desagregée

 

Désagrégé(e) :

César le narrateur a 23 ans, et vient de rater son agrégation d’un demi-point, après de longs mois de travail acharné. Son meilleur ami Arthur a été reçu. Obsédé par cet échec, César imagine alors un plan démoniaque : il suffirait qu’une place se libère pour qu’il accède à cette prestigieuse sélection. Avec cynisme César décide d’assassiner Arthur, dont la vie est morne et étriquée. Ils partent ensemble à Cuba, mais le séjour prend une tournure inattendue. Ce roman divertissant et léger raconte une histoire d’amitié, avec ses leurres et ses folles espérances.

 

 

 interdit à toute femme

Interdit à toute femme ou femelle :

L’auteur aborde avec verve, humour et cruauté le thème de l’amitié fratricide et démontre que l’ailleurs existe encore, mais à quel prix ! Le récit se situe dans une presqu’île de la mer Egée, interdite aux femmes depuis le XIème siècle, peuplée uniquement de moines se prenant pour des anges. Dans cette péninsule grecque, peuplée d’ermites, Christophe Ono-dit-Biot raconte l’histoire d’un jeune homme parti à la recherche de son meilleur ami.

 

 

 generation spontanee

Génération spontanée :

Axel, moniteur de piscine à Pigalle, rêve de l’inaccessible productrice Félicia Duroc-Lambert, présentatrice d’émissions de téléréalité, et pour laquelle il voue une admiration secrète pour sa carrière fulgurante. Lorant est serveur dans un restaurant chic de Saint- Germain-des-Prés et file le parfait amour avec la jolie Myriam, institutrice, qui s’éprend d’un jeune éducateur rescapé du génocide rwandais. Axel décide d’un stratagème dans lequel il entraîne son ami Lorant, qui devient écrivain fétiche des 20-35 ans. Axel s’improvise coach, et tous deux sont accueillis sur les plateaux télés. Prêt à tout pour arriver à ses fins, Axel entraine Lorant dans ses mensonges et impostures. Ce roman est une peinture au vitriol de la société du spectacle, qui raconte comment deux jeunes gens prêts à tout re-écrivent un manuscrit de la fin du XIXème siècle et deviennent pour quelques mois les stars de Paris avant de précipiter leur chute.

 

 

 birmane interallié

 

Birmane :

César, journaliste, secrétaire de rédaction dans un magazine féminin, se sent passif et rêve de grands reportages. Suite à une rupture amoureuse, il décide de partir en Birmanie, interviewer le plus grand trafiquant d’opium M. Khun Sa. César, naïf, espère ainsi  réaliser le reportage qui lui permettra de lancer sa carrière de grand reporter.  César plonge dans une réalité où la violence de la dictature cohabite avec la beauté la plus ensorcelante, guidé par Julie, jeune femme médecin humanitaire, troublante et énigmatique, dont il tombe amoureux.  C’est un roman d’aventures et une enquête journalistique romancée dans lequel l’auteur dresse le portrait d’une Birmanie atteinte par la corruption et la violence, et expose toute la complexité du pays birman, et dans lequel au travers d’une intrigue romanesque, il emmène le lecteur à la découverte de ce pays aux paysages merveilleux. Ce roman est une critique acide d’un régime autocratique qui contrôle, soumet, enferme, tue et joue avec les peurs, c’est aussi un hommage à ce pays et son peuple dont l’écrivain dit que « le pays est violemment beau».

 

 

 Ciels d'orage

Ciels d’orage :

C’est un livre d’entretiens avec Enki Bilal, « monstre du 9ème art » comme le nomme Christophe Ono-dit-Biot. Le dessinateur talentueux se livre sur son enfance, les débuts de sa carrière et révèle ses secrets.  Cette conversation donne une richesse, une originalité et une profondeur rare dans un livre d’entretiens, due à la passion pour l’art contemporain et la connaissance du travail pour Enki Bilal de Christophe Ono-dit-Biot, et l’on découvre ainsi le destin d’un homme très secret à l’univers unique, mais au style reconnaissable et pionnier entre bande dessinée, cinéma et art contemporain, qui en fait un artiste à part entière.

 

 plonger conb

 

 

Plonger :

« C’est une histoire d’amour, de passion, d’art où je parle beaucoup de culture et de la nécessité de transmettre cette culture pour imaginer le présent et le futur » Christophe Ono-dit-Biot.

César est journaliste, ancien baroudeur, traumatisé par les reportages difficiles, qui enquête sur la mort de Paz, sa femme, photographe, qu’il a aimé passionnément, et dont le corps nu a été retrouvé sur une plage d’un pays arabe.  Paz était photographe, espagnole, originaire des Asturies, au tempérament de feu et d’humeur instable, qui étouffait à Paris, et qui était partie pour une destination inconnue en abandonnant Hector leur petit garçon. César raconte à son fils Hector, l’amour avec sa mère Paz, leur rencontre, la séduction, la passion, l’ascension de Paz dans le monde de l’art, la naissance d’Hector, et le déclin de leur amour. César va enquêter sur sa mort et tenter de comprendre comment l’amour de sa vie a fini par se brûler les ailes. Christophe Ono-dit-Biot raconte une magnifique et douloureuse histoire d’amour, une histoire d’amour à mort, de désir absolu, de quête de la beauté et de transmission d’un père à son enfant. Dans ce livre poignant, l’écrivain évoque les rivages de la vieille Europe, de l’Espagne et de l’Italie, la sensualité, l’eau, l’idée que l’émerveillement qu’offre l’art, la culture, la littérature et l’amour sont des choses essentielles. Il  raconte l’histoire d’un couple épris d’absolu dans une époque où il est de plus en plus difficile d’aimer et de se défaire de ce qui n’est pas essentiel,  « il semble que l’être humain s’épuise aux yeux de l’autre, comme s’épuisent les gisements d’or » écrit Christophe Ono-dit-Biot.   « Plonger » est un roman de transmission, de l’émerveillement et de la beauté, c’est aussi et surtout un roman pour faire comprendre que la culture de l’ancien monde est éternelle et nécessaire pour appréhender le présent et l’avenir. Tout en se défendant d’être passéiste, l’écrivain rajoute que « mon combat c’est celui de la culture et de l’héritage ». Plongez dans ce roman puissant et fort à l’écriture majestueuse, Christophe Ono-dit-Biot a d’évidence une belle plume !

 

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.