Livres

Anita Nair – Compartiment pour dames

Aujourd’hui, j’ai choisi de vous parler d’un véritable coup de cœur, Compartiment pour dames, de l’auteur indienne Anita Nair. Sur un ton très moderne ce livre se heurte aux traditions indiennes et pose la question de la place de la femme dans la société. La question principale du livre est résolument moderne : En tant que femme peut-on trouver le bonheur sans homme? Surtout dans une société où le mariage est une base fondamentale.Anita Nair - Compartiment pour dames

 

L’héroïne, c’est Akhila, 45 ans, employée de bureau célibataire. Depuis l’âge de ses 17 ans Akhila a oublié de vivre pour elle-même. En effet, après la mort de son père, son destin bascule et en tant qu’aînée, elle doit subvenir aux besoins financiers de sa famille. Élevée dans un cocon familial très strict, elle s’attelle à la tâche sans se poser trop de questions, au début du moins… Elle apprend en même temps à devenir une parfaite petite femme d’intérieur et une épouse modèle sous le joug de sa mère traditionaliste. Mais les années passent, ses frères et sœurs grandissent, vont à l’université, se marient… et Akhila dans tout ça? Elle reste la bonne vieille fille travaillant dur chaque jour pour le bonheur des autres. Elle supporte sa vie et sa routine, voilà tout.

Pourtant Akhila se prend à rêver d’amour et de liberté et même à ressentir du désir. Pourquoi ne vit-elle rien? Akhila commence à vieillir et le regard des autres n’est pas toujours bienveillant à l’égard d’une célibataire d’un certain âge – tout au mieux, elle inspire de la pitié. A la mort de sa mère, elle emménage avec sa petite sœur et sa famille. Elle rêve d’indépendance mais ses frères et sa sœur ne comprennent pas. Bien qu’elle ai travaillé toute sa vie pour eux, elle doit leur demander la permission pour tout, surtout à ses frères, bien sûr. Ironie de la vie.

Un jour, après maintes et maintes réflexions, Akhila claque la porte. Il est temps de vivre. Son premier acte de rébellion est d’acheter un billet de train pour l’extrémité de l’Inde, là où se rencontrent l’océan Indien, la mer du Bengale et la mer d’Arabie, afin de faire le point sur une vie qu’elle n’a pas vécue. Bien que sa famille soit contre, c’est le cœur battant la chamade qu’elle monte dans le train qui l’emmènera à coup sûr vers l’indépendance et la liberté, la liberté d’être elle-même, enfin.

Dans ce train, elle occupe une place dans un compartiment particulier uniquement réservé aux femmes (qui aujourd’hui n’existe plus en Inde). Cinq autres femmes viendront s’y installer aussi. Il y a Janaki, une vieille dame qui a depuis longtemps acceptée son rôle de femme au foyer, bien que malheureuse. Prahba devi, une femme élégante de la bonne société indienne qui elle, au contraire, a décidé de vivre le moindre de ses désirs après vingt ans de soumission. Margaret, professeur de chimie qui ne supporte plus son mari et se venge de lui insidieusement, jour après jour. Une petite fille, ainsi qu’une autre jeune femme bien mystérieuse, monteront également au cours du voyage. Six femmes, six destins et une nuit d’intimité propice à la confidence. Tour à tour, elles vont raconter leurs vies et essayer d’aider Akhila à trouver des réponses à toutes ses questions : Une femme a-t-elle vraiment besoin d’un homme pour s’épanouir? Comment trouver la force de reprendre son destin en main? Chacune dévoilera une facette de la place de la femme dans la société, dans le couple, le désir, la maternité… dans la vie.

Chaque chapitre porte le nom d’une des femmes. Des femmes bien différentes, bien singulières mais qui portent toutes une part d’universalité. On s’attache à chacune d’entre elles très rapidement. Comme le pays en question, l’Inde, ce livre ne laisse pas indifférent, on aime ou on déteste, mais il laisse à réfléchir. Il est vrai que la société indienne est bien différente de la notre, que le poids des traditions est très présent, mais au final, être une femme seule (ou un homme), est un sujet d’actualité, que l’on retrouve dans notre société. La recherche d’un compagnon parfait afin de construire une famille est aussi une norme en Occident, une espèce de quête du Graal.

Chacune de ses femmes apportera un élément de réponse à notre héroïne et chacune lui apprendra qu’il faut se battre pour sa liberté. La vie des femmes n’est pas facile en Inde, mais ou l’est-elle finalement??
Au sein de ce huis-clos, ces femmes parlerons vrai, fort et révélerons les secrets de leur vie. Je ne vous dis pas si Akhila trouvera les réponses et le courage de devenir maîtresse de son destin. Je vous laisse découvrit ce beau roman, ces portraits de femmes qui montrent une Inde se tournant vers l’avenir. Les événements actuels (cet article a été écrit fin 2012, où les femmes indiennes sont descendues dans la rue pour protester contre la banalisation du viol) en sont peut-être une preuve? Le temps de la révolte féminine et féministe semble arriver. Quoi qu’il en soit, ce livre ne vous laissera pas indifférents alors prenez un billet de train… et bon voyage!

Je vous conseille également la lecture de Le chat karmique d’Anita Nair, 2005, série de nouvelles étonnantes.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.