La chronique du bourlingueur

1, 2, 3, nous irons à Blois !

Après avoir erré le mois dernier dans les vastes plaines polonaises, revenons maintenant sur notre fier territoire national, patrie de Victor Hugo, de René la Taupe et de Zinédine Zidane ! Mais attention, je ne vais pas vous emmener dans un bled moisi que seul Jean Pierre Pernaut connaît. Non, non, je vous emmène dans une ville princière, que dis-je, une ville royale ! Ce mois-ci, nous partons à Blois !

Blois est la préfecture du Loir-et-Cher, dans la région Centre (Val de Loire). Peuplé de 50 000 habitants, c’est une ville au riche passé historique et idéalement positionnée pour le tourisme des châteaux de la Loire. Blois est à environ 2h de route de Paris par l’autoroute A10. Située entre Tours et Orléans, Blois est également reliée à la capitale par le train (1h20 en ligne directe), à éviter impérativement à 17h car il est aussi blindé que Gainsbourg dans sa jeunesse !

La ville de Blois est surtout connue pour son magnifique château qui surplombe la Loire. Reconstruit au début du XVIe siècle, le château a connu plusieurs évolutions : vous pourrez voir une aile Louis XII, une aile François Ier (milieu du XVIè siècle) et une aile Gaston d’Orléans (1ère moitié XVIIe siècle). L’histoire de ce château est surtout marqué par l’assassinat du duc Henri de Guise, chef de la Ligue catholique, sur ordre du roi Henri III en décembre 1588 au moment des Guerres de Religion entre catholiques et protestants.
L’une des merveilles de ce château est le splendide escalier à vis octogonal, symbole de l’évolution architecturale typique Renaissance qui fait des escaliers de véritables œuvres d’art.

Le centre de la ville de Blois se déploie autour du château. Les rues peuvent être assez pentues, mais de nombreuses maisons anciennes ont été conservées. Certains commerces utilisent et aménagent ces maisons, avec des sous-sols construits sous voûtes. Vous pouvez aussi muscler votre adorable fessier en grimpant les escaliers qui mènent au château !

Dans ce centre ville, on peut trouver de nombreux bars ou restaurants sympa. Même si Blois ne paraît pas très grande, on peut s’y amuser ! Ma très chère amie Camille qui vit là-bas me recommande le Singe Vert, où les cocktails sont servis dans des vases ! Si vous êtes plus bourrin, le Ben Blues Bar est pour vous. Ambiance bikers barbus, rien de tel pour se boire une bonne bière en écoutant de la super bonne musique ! Le lendemain matin, pour désaouler gentiment, rendez-vous au Louis XII, au pied de l’escalier du château : le service y est nickel, on peut s’y installer au soleil ou sous les arbres (attention aux jours de marché).

Lorsque vous avez les crocs, rien de tel que d’aller au Coin d’table. Déco super sympa, des plats à prix honnêtes et à fort taux de gras ! Une chouette ambiance, un proprio trop cool et un vin charmant.
Pour un menu gastronomique, Camille vous recommande Le Médicis. A ses dires, les menus bas prix sont supers bons. Une déco ultra kitsch et vieillotte (candélabres en verres de Murano portés par des statues d’esclaves noirs). Elle vous recommande le « Spécial dessert » : un assortiment de TOUS les desserts à la carte, chacun en tiers de portion ! Autant dire qu’il va falloir que vous grimpiez les escaliers du château un paquet de fois pour éliminer !

Blois étant située sur la Loire, elle constitue un excellent point de départ pour visiter les célèbres châteaux de la Loire : Chambord est à 30 minutes de route,  Amboise à 40 minutes, Chenonceau à une heure, Saumur à presque 2 heures… De nombreux châteaux, moins connus comme Chaumont ou Beauregard, sont à proximité de cette délicieuse cité. Munissez-vous d’un bon guide de la région, non seulement pour visiter ces lieux magnifiques, mais aussi pour déguster certaines spécialités locales (j’attends toujours mes tripes au Cheverny !).

Je vous conseille donc de choisir votre hostellerie dans la cité blésoise. Vous y trouverez de très bons hôtels bons marchés, surtout s’ils ne servent qu’à reposer vos corps fatigués par le crapahutage intensif. Le meilleur quartier est celui situé entre la gare et le château, où vous trouverez des hôtels comme Le Renaissance ou Le Savoie : les chambres y sont certes spartiates, mais pour ronfler comme des bienheureux, c’est suffisant !

Blois attend l’arrivée des humbles pèlerins que vous êtes. N’oubliez pas de goûter les délicieux vins de Loire, et levez un verre à ma santé !

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.