Horoscope

Horoscope n°46

Après la vague de dépressions nerveuses et de tentatives de suicide au Nutella suite à l’annonce de la fin de mon célibat, j’ai été sommé par Notre Sainte Rédac Chef de pondre un horoscope ayant pour mission de vous redonner le moral et l’espoir en ce monde grisâtre, bref, de vous donner envie de vous lever le matin ! Voilà ma mission, ma Sainte Quête !Et croyez bien que je compte accomplir cette mission aujourd’hui, pour une fois que ma copine me laisse tranquille ! Non ne pleurez pas,  je vais vous évoquer toutes les situations qui pourraient vous redonner le sourire ce mois-ci ! Et pour cela, je vais vous donner toutes les raisons que je pourrais avoir de redevenir célibataire !

BÉLIER :

L’une des premières raisons toute simple est que je me fasse plaquer. Ça fait plus d’un mois que ma copine et moi sommes ensemble, elle a eu le temps de démasquer tous mes artifices, de connaître mes défauts cachés derrière mes nombreuses qualités (oui, j’ai des défauts ! Non ne pleurez pas !). Et vous, votre espoir de ce mois-ci serait d’anticiper ce plaquage qui me rendra à vous. Vous allez me tendre des embuscades en appelant ma copine, et, au moment où elle arrivera, vous me roulerez une méga galoche, avec la langue et tout ! Ou alors, puisque vous êtes lâches, vous allez lui envoyer des photos trafiquées de moi avec des supers bombasses de la mort qui tue dans des positions assez équivoques. Et bizarrement, quelques instants après m’être fait jeter, je recevrai un appel ou un message de votre part…  Étrange, non ?

TAUREAU :

Vous qui n’êtes pas sportive, vous qui appréhendez l’été puisque c’est la période des grandes compétitions internationales de sport, et que votre copain vous abandonne pour une télé grand écran et un pack de bières format familial, ce mois-ci, vous désespérez que les épreuves commencent. Avec Roland Garros, l’Euro de football, le Tour de France et les Jeux Olympiques, vous priez très fort pour que ma copine n’aime pas le sport et pour que je me comporte comme le mâle type en présence d’une augmentation du taux de testostérone dans un endroit clos (oui, quand je suis avec mes potes dans un bar !). Et, du coup, vous viendriez presque avec nous juste pour que ça parte en sucette plus vite et pour être là tout de suite si je me fais larguer ! C’est beau une telle dévotion à ses amis ! Alors prévoyez les chips !

GÉMEAUX : 

Vous êtes un peu plus vicieuses, mes chères amies Gémeaux. Contrairement à vos consœurs, qui espèrent juste que je me fasse larguer, vous, vous voulez en plus que mon ego de mâle en prenne un grand coup dans sa face. Que j’ai le cœur brisé ne vous suffit guère. Et comme vous êtes une fan de la série Friends, vous allez ce mois-ci espérer fortement que ma copine, qui est pour le moment folle de mon physique d’athlète gras du bide à lunettes, passe du côté obscur de la force et devienne lesbienne, comme ce bon vieux Ross. Pour arriver à un tel résultat, vous seriez prête à nous présenter, à ma copine et à moi, toutes vos copines lesbiennes un peu délurées mais sacrément bien roulées, qui pourraient, par leurs charmes, entraîner ma copine sur des chemins auxquels je n’aurais pas accès… Heureusement que vous êtes là pour me consoler…

CANCER :

Pour retrouver la joie sur ce visage devenu morne à l’annonce de la fin de mon célibat, vous faites confiance ce mois-ci aux vraies valeurs familiales pour mettre fin à ce que vous qualifiez d’abomination totale lorsque vous pensez à moi (c’est à dire quand même vachement souvent !). Pour cela, vous faites confiance à une autre femme folle de moi, à savoir ma propre mère. Vous allez espérer que la présentation à ma génitrice finira mal : critique sur la cuisine, la déco intérieure, mes manières et ma ville natale, vous allez prier très fort pour que ma bien aimée commette l’un de ces impairs précités qui lui vaudront d’être expulsée de l’Aisne à grands coups de bottes dans le postérieur (nous avons aboli le bûcher il y a deux ans).  Et comme vous savez où demeure ma maman chérie, vous serez présente pour voir ça… Heureusement que vous êtes là pour me consoler…

LION :

En tant que signe félin, vous portez tous vos espoirs de retrouver le sourire ce mois-ci sur ma compagne de tous les jours, celle qui ne déserte jamais mon lit (sauf quand, malencontreusement, je lui mets un coup de latte), je veux bien entendu parler ici de ma chatte, la douce Willow (on ne se moque pas !). Vous savez, qu’étant un homme sensible, et n’ayant pas d’enfants, je fais attention à ce que pense ma chatte. Du coup, vous allez tout faire pour que mon délicieux animal de compagnie en vienne à abhorrer ma copine. Vous allez exciter sa jalousie, lui expliquer que ma copine prend trop de place dans le lit, et que, du coup, ma chatte ne peut plus venir me faire un câlin matinal… Et comme je tiens très fort à ma petite Willow, je n’aurais comme seule solution de rompre avec ma copine, la mort dans l’âme… Heureusement que vous êtes là pour me consoler…

VIERGE :

Mes chères consœurs Vierge ont une vision plus générale de la situation, et me font confiance. Ce mois-ci, pour que je leur rende le sourire, non seulement à elles mais aussi à l’ensemble de l’humanité, elles font confiance à mon sens du jugement. Passé le premier stade de la passion (genre on se saute dessus, on se déchire les fringues et on fait sauvagement l’amour sur la table de la cuisine !), vous savez que je vais m’apercevoir que ma copine n’a pas toutes les qualités qu’un natif de début septembre comme moi est en droit d’attendre d’une femme : sens de la mesure, probité, amour du sport, de ma maman et de ma chatte… Sans tout ça, vous savez que mon sens du jugement m’enverra des alertes et m’incitera fortement à rompre sous le prétexte incontestable que je mérite mieux et que, de toute façons, elle n’est pas du signe de la Vierge, et que donc, ça n’aurait jamais pu marcher entre nous. Bien sûr, elle ne le comprendra pas… Heureusement que vous êtes là pour me consoler…

BALANCE :

L’une des seules choses qui pourraient vous rendre le sourire ce mois-ci, en même temps que de voir une mousson s’abattre sur la Pologne et l’Ukraine au mois de juin, serait de me voir souffrir au plus haut point, en expiation de tous les maux dont je vous ai affublé ces dernières années. Et pour cela, une rupture n’est pas suffisante… Non… Rien ne vaut la bonne vieille violence physique. Vous ne retrouverez le sourire qu’après m’avoir torturé d’une manière atroce : couper ma connexion internet, kidnapper ma télévision pendant les jeux olympiques, attribuer le titre de champion de France  au Paris Saint Germain, faire en sorte que ma copine ait ses règles toutes les semaines… Et là, uniquement là, vous aurez le sourire… En fait, vous voulez juste que je dérouille, vous vous en foutez de ma copine… Heureusement que vous êtes là pour…euh… je ne sais pas…

SCORPION :

Vous ne me voulez que pour moi, je sais que je suis le seul en ce bas monde à vous donner le sourire par le biais de mes maigres tressautements encéphaliques. Je n’irais pas jusqu’à dire que vous ne pouvez pas vous passer de moi (je ne suis pas aussi prétentieux !) mais pas loin quand même. Aussi, savoir qu’une autre que vous partage mon lit (je ne parle pas de ma chatte, hein ?) vous est tout bonnement insupportable. Aussi, vous allez prendre les mesures qui s’imposent ce mois-ci pour que ma copine débarrasse le plancher aussi sec, et ce, de manière définitive. Si vous la virez du pays, elle ne risque pas de revenir. Qu’elle soit aussi Française que vous et moi importe peu, vous trouverez bien un moyen pour la faire virer, en l’accusant d’être une sanguinaire terroriste, réclamant l’indépendance de la Picardie et le culte de la betterave sucrière. Et une fois partie, je serais tout à vous…  Heureusement que vous êtes là pour me consoler.

SAGITTAIRE :

Vous qui me suivez et m’admirez (si, n’ayons pas peur des mots !) depuis tant d’années que j’en ai peur de compter, vous le savez bien qu’il y a des choses avec lesquelles je ne plaisante pas : le Saint Quentin Basket Ball, les reprises des chansons françaises, la prononciation exacte du mot « juin » (et non « jouin » espèce d’analphabètes illettrés du nord !) et la saga Star Wars… Sauf que voilà, comme vous ne voulez pas que je fasse des choses avec une de vos consœurs, vous allez tout faire pour que je m’emporte parce qu’elle n’aura pas respecté l’une des conditions ci-dessus… et oser dire que les Jedi sont une bande de lopettes dotées de sabres lumineux et que le basket est un sport de gonzesses, franchement, ça frise l’hérésie ! Vous, vous le saviez, c’est pour cela que vous lui avez dit de me dire ça, parce que vous voulez que je m’emporte et qu’elle me traite de mec immature n’ayant pas le sens des réalités… Bref, des pleurs, de la vaisselle cassée, et boum, rupture… Heureusement que vous êtes là pour me consoler !

CAPRICORNE :

Vous êtes au fin fond de la dépression depuis plus d’un mois et demi maintenant… Votre chroniqueur préféré, le beau, le sémillant Rédacteur des Horoscopes ne peut pas, ne doit pas être casé… Cela ne se peut pas… C’est comme si les soldes étaient interdites, comme si Twilight finissait mal, comme si Georges Clooney annonçait son homosexualité… Et pourtant, chaque matin, lorsque vous allez sur mon profil Facebook, vous vous rendez compte que ce n’est pas un cauchemar qui a hanté vos nuits, mais bien une réalité quotidienne. Aussi, pour mettre fin à cet enfer qu’est le vôtre, vous allez m’enlever et me séquestrer dans votre cave pour que je sois vôtre aujourd’hui et à jamais. Vous allez me suivre pour connaître mes habitudes, et soudain, hop, vous m’enlevez dans une camionnette, faisant fi des pleurs de vos consœurs, de la tristesse de ma copine et de la colère de Notre Sainte Rédac Chef… Il n’y aura plus que vous et moi dans votre cave… Heureusement que vous êtes là…

VERSEAU :

Vous avez un plan sérieusement mûri dans votre esprit depuis que vous me connaissez, depuis que j’enchante vos journées par mes écrits et que vous enchantez mon ego par vos flatteries continuelles (mais pas toujours vraies !). Le fait que je sois casé maintenant et que cela semble durer vous oblige ce mois-ci à avancer vos projets : puisque vos flatteries et autres cadeaux (fleurs, voitures décapotables, sous vêtements portés…) n’ont pas su me convaincre de céder à vos attraits, vous allez passer à la vitesse supérieure : vous allez commencer par m’inviter à dîner chez vous (parce que vous savez que je ne dis jamais non si je peux bien manger gratuitement), vous allez droguer mon plat pour que je pionce pendant des heures, et vous allez m’emmener à Las Vegas pour que vous puissiez m’épouser et que ce soit à la vie, à la mort entre nous. Certaines pourraient avancer que ce plan est totalement irréalisable, mais quand on aime (et dans votre cas, quand on adore), tous les moyens sont bons pour parvenir à ses fins… N’est-ce pas ?

POISSONS :

Elle est votre dernier espoir ce mois-ci, la lumière au bout du tunnel de vos souffrances. Car, vous n’êtes pas sans savoir que Notre Sainte Rédac Chef est l’un des membres de la Sainte Trinité qui dirige ma vie, avec Chuck Norris et ma mère. Je laisse à votre bon sens le soin de remettre ces noms glorieux dans l’ordre. Vous allez donc tout faire pour que Notre Sainte Rédac Chef m’ordonne de rompre. Pour  cela, il vous suffira de prouver que ma relation amoureuse nuit à la qualité de mon travail, comme le montre cet horoscope qui sera sûrement rendu en retard (mais c’est pas de ma faute, j’ai eu une panne internet !). Vous pourrez aussi dire que je suis devenu vachement moins intéressant à lire maintenant que je suis casé, brisant ainsi tous vos espoirs de lectrice célibataire et folle de moi… Du coup, Notre Sainte Rédac Chef m’ordonnera de rompre, car c’est à elle que j’appartiens et que c’est comme ça et pis c’est tout et j’obéirais … Heureusement que vous êtes là pour me rappeler le vrai sens de la vie.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Jérôme
    23 mai 2012 at 20:27

    Ravi d’avoir pu te convertir à cette délicieuse légumineuse qui est à la France ce que le thé est aux Anglais!

  • Reply
    Lou
    22 mai 2012 at 15:47

    Je suis scorpion et là ce n’est pas seulement sourire c’est rire tout le long que j’ai fait. C’est décidé je me mets à la betterave sucrière demain! Merci pour ce tout bon moment!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.