Cinéma

Chronicle

Filmé comme un faux-docu façon vidéos Youtube, Chronicle dépeint la vie de trois lycéens dans leur petite ville du Minnesota. Andrew, caméra au poing commence par plonger le spectateur dans son injuste quotidien. Il commence alors à filmer tout ce qui l’entoure car il pense que sa caméra « est là pour une raison bien précise ». Et tout bascule lors d’une soirée où le jeune héros ainsi que deux autres adolescents entrent en contact avec une mystérieuse substance qui leur confère des superpouvoirs. La chronique de leur vie n’a alors plus rien d’ordinaire.

Le réalisateur Josh Trank, encore inconnu au bataillon, fait preuve d’une technique redoutablement habile qui apporte à l’histoire un réalisme incroyable. Passant tantôt d’une caméra se voulant toujours amatrice à une autre, le jeu d’image est
passionnant et certaines scènes sont tout simplement époustouflantes. Guidé par trois acteurs également fraîchement débarqués sur les écrans, (Dane DeHaan, Alex Russell, et Michael B Jordan) qui de par leurs prestances naturelles complètent cette chronique sur un parfum d’amertume et de chagrin. Et même si finalement aucune information n’est donnée sur la nature de leurs pouvoirs ou même leur origine, cela importe peu, car le vrai enjeu, c’est avant tout ce mélange de tourments existentiels.

Grisés par leurs nouvelles capacités, les trois adolescents : Andrew, Matt et Steeve deviennent inséparables. Mais ce qui n’était au départ qu’un jeu commence rapidement à échapper à leur contrôle, surtout lorsque l’un des trois gagne en puissance sur les deux autres. Entre libre arbitre et responsabilités, chacun des trois adolescents sera confronté à ses propres limites, mais parfois même une profonde amitié ne peux rien contre la noirceur qui germe dans certains esprits.

Un film lourd de sous-entendus sur une certaine jeunesse et son mal-être. Chronicle signe en faite un profond drame psychologique sur la limite de l’être humain face aux tourments incessants infligés par les autres et par la vie. Une véritable catharsis, entre destruction et douleur, qui touche à son paroxysme à travers le jeune héros qui laissera finalement éclater toute sa rage dans une fin spectaculaire.


Chronicle Bande Annonce VF par Sebiwan67

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.