Le cercle des poètes disparus

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Lilith dit :

    Je suis bien d’accord, un film sans égale qui illustre bien le passage à l’âge adulte, les questions qui y sont liés et tout et tout. Je ne m’en lasse pas, même si ça fait un bail que je ne l’ai pas vu.

  2. Velc dit :

    « Être enfin Dieu!! »
    Ca reste une ambition que je n’ai pas réussi à atteindre (sans blague)!
    Une merveille ce film (je l’ai vu la première y’a 5 ans j’avais donc 14 ans, comme quoi la jeunesse peut avoir un tant soit peu de culture cinématographique)
    Mon prof de philo était dans le genre de Keating, merci à lui.
    Et Neil m’a fait lire Shakespeare…
    Bon, zappage de l’équipe de France cet aprem, c’est parti pour le Cercle!

  3. bonjour
    j’ai adoré ce film que j’ai vue à sa sortie en 1989….je n’avais pas 11 ans mais 8 ans de plus ;-)

    Carpe diem…Mr keating et ses cours, le théatre, et la fin superbe ….(chut je ne dis rien)….
    merci à toi de me donner envie de le re re re re re re regarder ;-)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.