Livres

Francis Groux, Au Coin de ma mémoire

Au dernier Festival d’Angoulême, nous avions rencontré Francis Groux, un des fondateurs de l’événement. Maintenant que l’effervescence est retombée, il est temps de nous pencher tranquillement sur son livre, Au Coin de ma mémoire.

Imaginez que votre voisin/grand-père/oncle (rayez les mentions inutiles) vous raconte sa vie, enrichie d’anecdotes témoins d’une époque, d’un état d’esprit. Imaginez maintenant que ce voisin/grand-père/oncle (rayez encore une fois les mentions inutiles) soit à l’origine d’un événement international tel que le Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême. C’est ce récit qui vous attend à l’ouverture d’Au Coin de ma mémoire.

De sa jeunesse et la naissance de son amour pour la BD jusqu’aux plus récentes heures du Festival, Francis Groux relate l’histoire du plus célèbre des événements mettant en avant la Bande Dessinée. Habitudes des auteurs, prise d’ampleur du Festival, ambiance artisanale des premières éditions… Si la progression du récit peut parfois paraître anarchique, elle ne fait que renforcer l’impression d’une discussion entre le lecteur et l’auteur. Bref, si vous avez aimé notre interview, vous adorerez le bouquin.

Surtout que ce livre ne se limite pas à un récit. Les nombreuses photos d’archives et dédicaces issues de la collection de Francis Groux émaillent de manière passionnante l’histoire. Et qui peut se targuer d’avoir été croqué par des auteurs aussi divers que Jijé, Tibet ou Pellos ? Au Coin de ma mémoire n’a rien d’une froide encyclopédie de la BD. Tout au contraire, elle raconte sa vie et ses coulisses d’une manière inédite.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.