CD

Boulbar – Motor Hotel

Il y a un certain temps que nous vous avions parlé de Motor Hotel, le nouvel album de Boulbar. Un disque en forme de carnet de voyage, qui raconte l’Amérique profonde. Aujourd’hui, sa sortie est imminente.

Requiem pour un Champion, le précédent album de Bertrand Boulbar était une fiction. Portrait d’un San Francisco à divers âges du vingtième siècle, il présentait des accents de réalisme capables de nous faire saisir l’ambiance de cette ville. L’excellente BD de Vincent Gravé y était également pour quelque chose. Immanquablement, les images dessinées venaient à l’esprit à l’écoute des chansons.

Pour Motor Hotel, Boulbar a abandonné la fiction pour le reportage. C’est dans un road-trip au cœur de l’Amérique profonde que nous emmène le chanteur. Les chansons de Boulbar se distinguent toujours par leur finesse, que ce soit dans les arrangements ou dans le texte, ciselé au plus juste pour brosser le portrait d’un SDF de San Francisco qui raconte sa Guerre du Vietnam (Joe) où la vie morne d’une petite ville de Virginie Occidentale (Burnsville).

Encore une fois, la magie opère. Les mots et la musique de Boulbar se transforment bien vite en images dans l’esprit de l’auditeur. Des images visibles sur le site de Boulbar, qui a mitraillé les étapes de son voyage au Leica. Un deuxième album, une deuxième réussite. Motor Hotel a le goût indémodable des mélodies justes qui ne vieillissent jamais. Un photo reportage éternel. Dans les bacs le 27 février.

Ne manquez pas notre interview de Boulbar à propos de Motor Hotel

A écouter : Burnsville, De Paquebots en épaves, Joe

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.