Chroniques ordinaires Humeurs

La (terrible) épreuve de la salle de gym

Il y a quelques semaines, pour le passage en 2012, nombres d’entre nous ont pris des bonnes résolutions : faire attention à son alimentation, arrêter de râler en voiture, faire des économies… Alors soit ces résolutions sont (encore ?!) d’actualité, soit vous avez rapidement abandonné (faut dire que le chocolat c’est tellement bon), soit comme moi, vous vous êtes dits que les résolutions c’est bidon… mais qu’il faudrait que certaines choses changent ! Du coup, vous vous décidez à la mi-février (ça fait genre) de mener à bien cette non-résolution !

Pour le moment, il s’agit de me remettre au sport… mais lequel ? Pas question de courir sous peine de voir mes gouttes de sueur geler immédiatement au contact de l’air ; pareil pour la piscine (et oui, les sèche-cheveux de la piscine sont TOUJOURS en panne en hiver donc c’est ma crinière qui risquerait de geler à la sortie)… Alors en papotant avec une copine, on s’est dit que ce serait réconfortant et motivant de faire du sport dans une salle de gym. Pas de risque de congélation instantanée, plusieurs appareils qui nous permettent de muscler différentes parties de nos petits corps et des pros qui nous conseillent («Cette machine là, c’est pour les abdos ou les fessiers ?» «Non mademoiselle, ça c’est le distributeur de boissons…» «Aaaaaaah, ok… Je me disais aussi !»).

Après avoir repoussé l’échéance plusieurs fois, nous nous rendons courageusement à la salle de gym en question (en version beaucoup moins déshabillée que celle-ci), mais surtout, je ne prends pas ma tenue de sport fraichement achetée chez Décathlon (des fois qu’on nous propose une séance d’essai gratuite sur le champ). Et oui, j’ai envie d’en faire mais avec mon bon tour de cuisse, je ne me sens pas tout à fait à l’aise devant toutes ces personnes susceptibles de me regarder, de m’épier, de se moquer de ma très lente vitesse de course, d’éclater de rire à ma vue (je n’exagère pas, je stresse là en fait) et il me faut un temps de préparation mentale avant de me lancer. Après m’être planquée derrière ma copine Vanessa, j’engage la conversation avec le gérant (accent made in US, crâne rasé, biceps saillants: la totale quoi) et ce dernier nous fait une présentation des lieux: un coin cardio, un coin muscu (coucou le joli brun!), la salle pour les cours communs, les vestiaires…

Déjà, contrairement aux idées reçues (bien ancrées dans ma petite tête), il n’y a pas que des jolies filles aux courbes (déjà) musclées mais il y a aussi des dames d’une cinquantaine d’années qui font un petit footing sur tapis tranquillement, des jeunes adeptes de la gonflette, des minces qui veulent le rester et des moins minces qui veulent le (re)devenir (ou pas d’ailleurs!)… On voit de tout quoi, comme partout ailleurs et c’est rassurant! L’atmosphère est assez sereine. D’après le gérant, il n’y a pas d’esprit de compétition et il s’engage à nous aider dans notre progression palier par palier. Plutôt cool. Il écoute les raisons qui nous ont poussées à venir (être encore plus belle pour le jour de son mariage, perdre du poids…) et il ne cherche pas non plus à nous vendre un abonnement annuel d’entrée de jeu (on a même droit à une séance offerte pour essayer). Il nous conseille alors de venir une fois par semaine pour commencer et de choisir tel ou tel cours (ouh y a des pilates le jeudi de 19h30 à 20h30!). Et là, heureuse surprise, les tarifs sont raisonnables! Cette fois-ci, il n’y a plus qu’à!

Et vous, vous êtes vous déjà lancées dans la folle aventure de la salle de gym ?

TO BE CONTINUED…

PS: l’avantage de faire une chronique en deux parties, c’est que je vais être obligée de m’y tenir à ces séances… merci amies lectrices de SMB!

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    poudredeperlinpimpin
    22 février 2012 at 23:51

    Vas y fonce!
    me suis inscrite à l’arrêt de la clope (ça fait 2ans et demi).
    Je suis une accro au sport maintenant…C’est comme une drogue maintenant, je vais en salle, je cours, je fais du vtt!!
    Et quand tu sens ton corps se raffermir, hmmmm c’est que du bon…!!!
    En plus pour le moral, c’est le meilleur anti dépresseur, toujours la pêche.
    En espérant t’avoir donné envie (et non suis pas payée par ta salle de sport!)
    bon courage

  • Reply
    Callina
    22 février 2012 at 19:29

    Bravo pour ta nouvelle résolution! C’est vrai qu’on a souvent peur du regard des autres mais en pratique, tout le monde s’en fiche (à part les zigotos qui font de la muscu et qui observent les muscles de leurs voisins). Personnellement, ça fait plus d’un an que je vais à la salle de sport pour faire du vélo et je ne fais plus attention à personne. Mon seul soucis désormais c’est réussir à passer le prochain niveau sur ma machine ^^. Courage!

  • Reply
    Mamzel R
    22 février 2012 at 13:11

    Je me reconnais tout à fait dans ton article : moi-aussi, j’avais pris de loooooooooooooongues et beeeeeeeeeeeeeeelles résolutions au mois de janvier. Et finalement, ce n’est qu’à la mi-janvier que je suis allée m’inscrire à une salle de sport. Je devais commencer le 1 er février…or, je n’ai trouvé le courage d’y aller qu’il y’a deux jours :D

    Là-bas, l’ambiance est sereine, également ( quoique, il y’a toujours 1 ou 2 individus animés par la volonté d’éclipser tout le monde) et oui, il y’a des gens de différents corpulences.

    Bonne continuation à toi, en tout cas.

  • Reply
    Onee-Chan
    22 février 2012 at 12:26

    Tiens c’est marrant mon article de ce matin parle du même sujet ! Sauf que moi je ne suis plus sur mes deux jambes !! ;))

  • Reply
    Fofie
    22 février 2012 at 10:16

    Et elle est ou cette salle de gymp de mes reves ???
    Pas trop cher, avec un bon esprit, c’est rare…

  • Reply
    Emeline Mangel
    22 février 2012 at 9:12

    Félicitations, toi au moins tu as eu le courage de te rendre jusqu’à la salle de gym !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.