Humeurs Je n'ai pas testé pour vous

Halloween

Depuis mi-septembre, juste après la rentrée scolaire, les supermarchés ont commencé à entasser les masques, les bonbons goût potiron et autres déguisements de sorcières. Mais, que ce soit clair, Halloween ne passera pas par nous !

Pour Halloween, on mange !

De la citrouille à toutes les sauces, en tarte ou en soupe, il y en a partout. Jusque sur le balcon de votre voisin du dessus, mais là on ne dira rien, ça change des géraniums. Sauf que ses gentils gremlins -comprenez ici enfants- ont eu la bonne idée de lui creuser des trapèzes à la place des yeux et de lui affliger un sourire sanguinaire qui ferait peur à Norman Bates. Mais la palme du ridicule revient au choix de la bougie : c’est celle qui a repoussé tout l’été nos amis les moustiques qui fait office d’éclairage dans le potiron… Pas étonnant que ça sente la citronnelle.

Fort heureusement, pour caler une légère fringale, restent les bonbons, friandises et autres sucreries qui raviront les producteurs de dentifrice. Pour l’occasion, les confiseries se déclinent sous des formes fabuleusement effrayantes, et il est fort probable qu’une chauve-souris éclate sous vos prémolaires.

Ce n’est pas glamour alors protégeons nos basiques, mangeons des fraises tagada avant qu’elles ne deviennent oranges.

Pour Halloween, on fait peur !

Faut-il vraiment désigner un seul jour de l’année pour laisser notre khôl couler ? Parce que le côté panda égaré, errant péniblement entre les dragibus a quelque chose d’incroyablement effrayant pour les enfants. C’est le but, mais si vous ne voulez pas être poursuivie par la DDASS investissez dans des cotons démaquillants. Oubliez également les déguisements, ce n’est pas avec une nano-robe noire décolletée jusqu’au nombril dite « de sorcière » que vous ferez peur. Vous ferez plutôt pitié. Surtout à votre gentil médecin qui vous fera payer une consultation surtaxée pour un vilain rhume -et oui, le lendemain est un jour férié- et à qui vous aurez expliqué que vous avez troqué votre velib’ contre un balai Ikea en pleine nuit d’automne. Donc oubliez les farces, passé 10 ans, c’est complètement ‘has been’.

En plus, les enfants ont une conception de l’humour bien à eux. Si vous n’avez pas trouvé un bout de saucisse de Francfort flottant dans votre purée, censé représenter l’index droit de votre filleul… attendez-vous à trouver une flaque d’éosine au milieu de votre salle de bain !

Alors Halloween, par pitié, on oublie ! Et on en profite pour vider nos placards à l’occasion du « trick or treat »… Les enfants se contenteront de paquets de riz et de fonds de paquets de céréales, ce qui nous fera toujours plus de place.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.