Chroniques ordinaires Humeurs

La chrono-nutrition

Pour beaucoup d’entre nous, les fêtes et leurs 3000 calories à la bouchée ont laissé quelques séquelles. Cette année, et on peut mettre cela sur le compte de la seule bonne résolution que je prendrai en 2012, je ne céderai pas aux sirènes des régimes express. Donc après avoir entendu vanter les avantages de la chrono-nutrition, je me suis dit : « Hooo, why not ? ». Tout le monde connaît le dicton populaire : « Mangez le matin comme un roi, le midi comme un prince, le soir comme un manant ». La chrono-nutrition, c’est la vérification scientifique de ce dicton !

Alors si cela semble grotesque de pouvoir manger du fromage et des rillettes pour maigrir, je vous dirais qu’on continue bien à acheter des gélules aux algues qui donnent la nausée, et alors que l’on sait pertinemment que cela ne nous fera pas maigrir on continue à tester, crèmes amincissantes, boissons drainantes et j’en passe…

La vie moderne, et donc le business ambiant, font tout pour bousculer nos rythmes biologiques. La chrono-nutrition nous invite à nous rebeller contre cette fâcheuse tendance. Elle est l’application au quotidien de la chrono-biologie.

Les règles de base ont été mises au point par le Dr Alain Delabos, dans le cadre de l’Institut Européen de Recherche sur la Nutrition.

Nous devrions manger :

– plutôt gras le matin car c’est l’heure à laquelle nos cellules régénèrent leurs parois. En clair, au ptit déj on fait le plein de lipides (même « saturés »), des protéines et des sucres lents. Soit en pratique des produits laitiers (beurre, fromage), du pain (complet ou au son) ou des céréales complètes. A éviter : les sucres rapides comme le miel ou la confiture car ils induisent le passage rapide du glucose entraînant pour la journée un risque d’insulino-résistance.

– dense le midi car c’est l’heure où nous faisons le plein d’énergie pour le reste de la journée et où nous stockons les protéines. L’idéal est de ne manger qu’un seul plat, abondant et riche en protéines : du poisson ou de la viande ; associé à des sucres lents (à IG bas, ces derniers en quantité limitée dans le cadre d’un programme d’amincissement) ; et associé à des fibres (légumes).

– sucré à l’heure du goûter car, à cette heure, le corps sécrète naturellement un surplus d’insuline afin d’utiliser immédiatement le sucre. On consommera par exemple du chocolat noir, des fruits.

– léger le soir car l’organisme se prépare à ses activités nocturnes, notamment la restructuration cellulaire, et met en sourdine ses activités d’assimilation. Le dîner doit donc contenir des protéines légères, des fibres et des omégas 3. Soit du poisson, des fruits de mer, de la viande maigre ou de la volaille accompagnés de légumes verts ou de salade.

Mais il faut avouer qu’après avoir lu le principe de la méthode, il est normal d’avoir un peu peur de ressembler à une baleine après deux semaines… (on évitera la raclette au petit déjeuner par exemple)

Mais selon les différents témoignages recueillis, la chrono-nutrition fonctionne vraiment mais à condition de suivre scrupuleusement la méthode. La première qualité qui revient dans quasi tous les récits est un retour à un équilibre gastro intestinal et par conséquent, moins de fatigue, moins d’envie de grignotage. Un affinement de la silhouette et pas de reprise de kilos sont également souvent cités. La perte de poids varie selon l’un ou l’autre individu mais on peut espérer au minimum un kilo par mois, comment ça : pas assez ? On ne vous parle pas d’une méthode miracle de téléboutique ici, mais de réapprendre à s’alimenter sans aucune carence en suivant un rythme bien défini.

Pour les avis moins enthousiastes, il y a ceux qui disent avoir suivi la méthode à la lettre mais sont déçus de n’avoir perdu que du volume ou pire d’avoir observé un changement de morphologie non désiré, comme une perte au niveau de la poitrine mais une augmentation au niveau des hanches par exemple. On peut aussi remarquer une hausse du taux de cholestérol, de flatulences (mieux vaut le savoir) et de la constipation.

Pour en savoir plus :
« Mincir sur mesure grâce à la chrono-nutrition » par le Dr Alain Delabos, chez Albin Michel.

http://www.la-chrono-nutrition.com

Le suivi par un nutritionniste est recommandé une fois par mois.

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Kweenfish
    3 février 2012 at 14:15

    J’ai acheté son bouquin et le principe est vraiment pas mal, ça se tient, et les différents aliments que l’on peut manger donnent bien envie :) (féculents tous les jours, miom !).

    Par contre si l’on veut essayer ce « régime » il faut aussi prendre en compte sa morphologie (le morpho-nutrition qu’il appelle ça) et malgré la foison de gabarits répertoriés je ne me retrouve dans aucun d’entre eux.

    Après avoir fait le régime Dukan j’ai du mal à retrouver des habitudes alimentaires « normales » tout en me faisant plaisir, du coup je pense sérieusement commencer cette méthode de « chrono-nutrition » :) (Mais après la période de froid, en ce moment impossible de sortir assez tôt de sous ma couette, du coup pas le temps de faire des tartines de Saint-Moret :p)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.