Expositions

Edvard Munch – L’Oeil moderne

Il ne vous reste plus que quelques jours pour visiter l’exposition Edvard Munch au Centre Pompidou. Une grande rétrospective comme le musée parisien en a le secret, capable de nous surprendre dans la dernière salle.

Prolongée jusqu’au 23 janvier, l’exposition Edvard Munch a pour ambition de faire découvrir l’œuvre du peintre norvégien de manière thématique plutôt que chronologique. Un choix assumé pour se démarquer des sempiternelles rétrospectives. On regrettera tout de même l’absence de Le Cri, incontournable chef-d’œuvre qui manque à l’appel de cette énumération assez complète.

Si certaines mises en lumière attisent la curiosité du visiteur, à commencer par les réinterprétations successives d’un même thème dans des décors différents, c’est la dernière salle qui justifie le mieux l’intitulé de l’exposition, L’œil Moderne, et intrigue le plus.

En 1930, âgé de 67 ans, Edvard Munch doit faire face à des troubles de la vision, dus à une hémorragie dans le corps vitré de l’œil droit. Munch va alors consciencieusement peindre ses visions troublées, faisant apparaître la tâche coloré qui le perturbe dans ses toiles. Un exemple assez unique de figuration abstraite !

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.