Tristane Banon, un peu de discrétion

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Budelberger dit :

    « DSK a couché avec une femme de ménage? » scripsit Lucile ? jolie formulation pour qualifier un viol ; mais pas si originale, c’est exactement la ligne défendue par le Göret violeur, dans une seconde mouture de son affaire (après avoir tout d’abord nié tout en bloc, comme tout mafieux qui se respecte). Il y a collusion évidente – en attendant notoire – entre les communicants du Babouin et les mouvements auto-proclamés « féministes » ; les uns fournissant leurs victimes comme recrues aux autres. Que seraient les mouvements anti-tabac sans fumeurs ?…

  2. Budelberger dit :

    La prestation de Tristane Banon, aujourd’hui, dans « Ça balance à Paris » : c’est ce que je craignais, appréhendais ; pire que ça, même. (J’envisageais une Tristoune intimidée, anxieuse, mal à l’aise, inquiète, mal préparée ; c’est une Tristane évoluant comme une tanche dans ses eaux favorites.) Tristoune avait la chance (d’avoir failli être violée ? non, ce n’est pas ce que je dis) de pouvoir transformer sa notoriété immense (6e personnalité en France du classement Google 2011 ! c’est pas rien) acquise depuis le 14/15 mai en une construction nouvelle ; au lieu de ça, retour à la frivolité des frivolités, chroniqueuse creuse, plate et bêtasse, parmi d’autres comiques associés (sauf Philippe Tesson, bien entendu ; et Éric Naulleau ne s’exprime pratiquement pas dans son émission : la parole est monopolisée par trois imbéciles totaux ; mais très contents d’eux). Sauf « coup de barre dans le caractère » immédiat, urgent, radical – couper avec les responsables de sa dégradation… un nom qui finit en « -asses » –, Tristoune perdue. (On n’est jamais déçu que par les gens qu’on aime. Je vais renoncer à l’aimer : résolution 2012. monDieu, donnez-moi la force d’être fort dans mes résolutions. C’est promis, je commence l’année prochaine : dernière résolution 2011.)

  3. Lucile dit :

    Moi ce que je n’aime pas, c’est le coté « je déballe ma vie sur la grande place publique, et j’en profite ».
    J’ai toujours trouvé, que c’était trop. Je veux dire c’est triste tout ça. Mais le sujet en lui meme, a grillé la place à la famine en afrique (tien y a eu un miracle? on en parle plus…)
    C’est fou quand meme, toujours un tapage politique quand il y a une crise humanitaire, que se soit un déluge de la nature, la chimie, ou la triste réalité humaine… DSK a couché avec une femme de ménage? Ne parlons plus des millions de personnes qui crèvent en arrière plan.

    C’est ça, qui me gène. Mais tes propos, je les approuves.

  4. Budelberger dit :

    « ne pas avoir pris le temps »… Le temps de quoÿ ?… C’est vous qui lui assurerez les graines, au moineau ? Lisez « Technikart » (p. 29, 30), même eux s’étonnaient que Tristoune n’ait pas plus que ça dans le « métier » (sous-entendu : les paillettes ; c’est certes plus dur que de faire des ménages, n’est-ce pas, Mme Lalanne, ex-Le Pen ?…). Elle a la chance de tomber sur un mec sympa, sincère, qui l’aime – quand on est affligé, volontairement, de la fille Mitran, on ne peut que trouver tous les autres talentueux ! –, qui comprend sa détresse, et qui, pragmatique, se dit qu’une chroniqueuse (prometteuse) de plus doit être dans les moyens de la production ; et puis, ça le changera des gloussements de la fille Mitran… (Comparez Naulleau et la fille Mitran lors de l’entretien avec Tristoune !) Tristoune s’exprime parfaitement, au point que j’en suis toujours interloqué, avec l’idée que je me fais de sa vie.

    J’ignore la situation réelle de Tristoune : j’ai lu absence de revenus, perception du RSa ; je n’ai pas vérifié. (Comment le ferais-je ?) Si c’est le cas – et même… les cumulards, ça ne manque pas sur les plateaux ! seule Tristoune serait condamnable ? –, comment ne peut-elle accepter immédiatement la proposition, après un petit appel du pied. (Tiens ! exactement comme la gaucharde Pulvar qui invitée chez Ruquier menaçait de remplacer Zemmour… Je crois qu’elle est parvenue à ses fins… Et puis c’est bon pour les quotas – quelle autre qualification a-t-elle ? – ; on ne lui demande pas de prendre du temps, à Miss Hublots ?…)

    Ce qui m’inquiète, en revanche – affectionné par Tristoune ; moi, je préfère « par contre », haï par Voltaire –, c’est que pendant le gros mois où ça se sera décidé, cette participation – limitée à un « one shot » ; plus si affinités –, Tristoune n’a pas beaucoup travaillé ; toujours en déplacements – chez Violette, à Perpignan, à Roquebrune, etc. –, ou sur les plateaux – BFM TV, Radio-Canada ( !) –, le week-end prochain encore en librairie ; je crains qu’elle ne se retrouve fort dépourvue le 17 décembre, et ne sorte que de plates généralités. Pour mon bonheur, je n’ai pas le câble.

    Alors oui, qu’elle nous lâche un peu, pendant quinze jours, pour travailler, travailler…

    J’ai beaucoup aimé son texte chez Atlantico ; j’ai eu la même réaction que vous, maChère… : Enfin UNE Zemmour ! Tout n’est donc pas désespéré, avec les femmes de notre temps. Mais je reste pessimiste, et ne vous inquiétez pas, Tristoune est en train de tourner casaque, et cavale à fond vers le camp des gouinasses ! (Des expertes pour circonvenir les âmes en détresse.)

    Au fait ! la fille Mitran… toute une existence, elle et son Arabe d’Ali ben Baddw, aux frais de la République… nommée à 12 ans par Jack « Il n’y a pas mort d’homme. » Lang professeur à l’université d’Aix : le rêve de fin de carrière de tout professeur blanchi sous le harnois… –, les médiats à sa botte à chaque déjection d’un pavé « littéraire », chroniqueuse partout où on raffole de la médiocrité crasse, ça ne vous est jamais venu de lui conseiller de « prendre le temps » ? De ne pas profiter de sa situation, laquelle chez elle n’était pas éphémère ? (On va se la farcir jusques à centenaire…)

    Allez… maintenant, je vous laisse censurer, caviarder, mon commentaire… j’ai l’habitude… c’est ainsi dans 90 % des cas… (De l’extrême-gauche à l’extrême droite, c’est dire si je ratisse large… C’est toutefois l’extrême-droite qui a craqué en dernier…)

    (Dites… c’est la mode ce mois-ci d’écrire à Tristane…)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.