Home made

Novembre, j’aurai ta peau

Novembre est gris, en tout cas au moins autant que notre bien triste mine. Entre l’humidité qui fait frisouiller les cheveux jusqu’à nous rendre hystérique, le ciel gris qui nous prive d’une once de mélanine salvatrice… bref, autant de facteurs qui nous conduisent en ce mois des morts plus vers la tendance de déprime totale, nous faisant oublier que l’euphorie de décembre n’est pourtant pas si loin…

Allez, on pense aux fêtes de fin d’année, et de quoi on aura l’air dans le paysage illuminé de Noël si on ne s’arme pas des recettes « so easy » si dessous ! Alors c’est parti, votre mission si vous l’acceptez : plan d’attaque « la totale anti novembre » :

Etape 1 : « Grise mine j’aurai ta peau ! »

« Bas les masques » : 2 cuillères à café de miel, une cuillère à soupe de fromage blanc (on ne parle pas de régime alors on y va sur le crémeux, en plus le 0% c’est acide et ça ride !) et un filet de jus de citron.

Pour les peaux sèches et tiraillées entre humidité et froid, on écrase une banane en purée qu’on mélange à une cuillère de miel : des miracles !

Enfin, pour celles qui ont déjà atteint la phase critique, on préférera un jaune d’œuf monté à l’huile d’olive. On bat énergiquement au fouet (ce qui fait totalement partie du plan d’attaque, on ne laisse pas ses bras ramollir, et oui, même en Novembre !) et on pose 15 minutes avant de rincer à l’eau florale ou à l’eau minérale.

Etape 2 : « A mort la paillasse capillaire ! »

On chouchoute sa tignasse avec un masque de saison, s’il vous plait, et qui fait des merveilles :
On mixe ½ citron épluché, un jaune d’œuf, quatre cuillères à soupe d’huile de noisette ou de noix. On applique sur cheveux secs et on laisse poser jusqu’à 45 minutes sous un linge chaud et on rince avec un shampoing doux.
Si au coiffage, une mèche rebelle persiste, électricité statiques hivernale oblige, « pshittez-la » avec du jus de citron.

Etape 3 : Home Made je consulterai !

Home Mode antérieurs je consulterai ; grâce à quoi, je ne gercerai pas et mains et pieds seront sauvés ; mieux prévenir que guérir !

Etape 4: « Je sniff positif ! »

Entre reniflage et kleenex, j’optimise mes chances de passer entre les gouttes… de morve ! Beurk pour l’image, mais au moins c’est clair, je lutte anti-refroidissement !
Dans mon sac un petit flacon d’H.E. d’eucalyptus (attention surtout pas pour les enfants) et sniff sur 2 à 3 respirations 2 à 3 fois dans la journée.

A la maison : je diffuse un peu de Nialoui, le top de l’anti-refroidissement.

Et s’il est trop tard et vous êtes déjà victime du virus virulent de la crève hivernale, une bonne tisane de thym (antiseptique) ou de cannelle (antitussif) et les pieds au chaud dans des grosses chaussettes ; c’est garanti 100% anti-sexe mais tellement efficace !

Après tout ça, le niveau devrait être sauvé et on devrait briller –au moins presque- de 1000 feux quand les rues chanteront les fêtes !

Reste à dire que pour celles et ceux qui ne se laissent pas porter par la magie de Noël et ne sont pas plein d’entrain et de joie de vivre, seule une visite chez le doc s’impose et une prescription d’antidépresseur… En ce mois de novembre, le quincailler de mon quartier a quant à lui, une autre solution Home Made, puisque lui, arbore sa collection de ficelles et de cordages à prix exceptionnel… plutôt moyen non ?…

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.