Concerts et festivals La chronique du bourlingueur

Un week-end en Angleterre pour le London Jazz Festival

Du 11 au 20 novembre 2011, c’était le Festival du Jazz… à Londres ! Bon c’est vrai qu’ici en France on ne le sait pas forcément, et puis un festival de musique en Angleterre… On en a en France, alors qui traverserait la Manche pour ça ? Certaines personnes s’y sont intéressées et une date leur a paru importante dans le calendrier : le 12 Novembre, le soir où l’artiste Ben l’Oncle Soul se produisait au Queen Elizabeth Hall. Un artiste français à Londres, intéressant ! Olivier, votre reporter en herbe préféré (modestie quand tu nous tiens), y est allé pour vous. Voici comment se passe un week-end « So British » !

Vendredi, 14h30, c’est le départ. Une fois les valises bouclées, direction Lille où un bus nous attendait pour prendre la route de Londres. Une heure et demie après, la frontière nous barrait la route : contrôle d’identité, passage des valises aux UV, bref nous voilà prêts à passer sous la Manche ! Quarante-cinq minutes plus tard (ou quinze minutes plus tôt si on prend en compte le décalage horaire!), nos pieds foulaient le sol britannique et aux alentours de 19h la capitale anglaise nous accueillait.

Après une bonne nuit de sommeil à l’hôtel, on se prépare pour une longue journée pour visiter Londres. Commençons par une petite promenade à Camden Town. En plus d’être le quartier où Amy Winehouse a vécu ses dernières heures, ce lieu est un carrefour où se rencontrent et se côtoient plusieurs cultures telles que la culture punk ou encore gothique. On y trouve de tout : Percing, tatouages, boutiques de souvenir, vêtement en tout genre, chaque devanture est ornée de décorations plus magnifiques les unes que les autres : dragon, scorpion, ange, ou encore des chaussures et des avions, des décorations diverses et variées qui sautent aux yeux dès notre arrivée à Camden.

En rentrant de ce très beau quartier, on passe à proximité du très fameux British Museum. Créé en 1753, il s’agit du monument le plus visité en Angleterre (les musées au Royaume-Uni sont gratuits). Il retrace l’histoire de l’humanité dans différents pays allant de l’Egypte antique, à l’Asie, en passant par la Grèce antique et le Moyen-Orient. On y trouve aussi la fameuse « Pierre de Rosette » qui a permis à l’archéologue français Champolion de traduire les hiéroglyphes.

Malheureusement la journée passe très vite et il est déjà l’heure d’aller au Queen Elizabeth Hall pour assister à une partie du London Jazz Festival. 900 personnes s’installent, la première partie se passe et l’artiste de la soirée arrive. Peu connu en Angleterre, une trompette et un saxophone rythment son arrivée sur scène. Il est là, ses Ray-ban sur les yeux, son costume et son nœud papillon impeccables : Ben l’Oncle Soul en concert à Londres. « Who is french here ? » demande-t-il entre deux chansons. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il vit presque la moitié de la salle lever la main. Le chanteur a suscité tellement d’engouement en France que ses fans les plus fidèles le suivent jusqu’au Royaume-Uni pour assister à ses concerts. Je me tourne vers ma voisine et lui demande avec mon plus bel accent « iz i fémousse ine ineglande ? » (à savoir « Is he famous in England ? »), réponse : « à part sa reprise des White Stripes non pas vraiment ». Pourtant à la fin du concert, tout le public était debout, il y a eu plusieurs rappels et des chanceux dans le public ont pu monter sur scène lors du final, « du jamais vu » selon les fans.

Concert fini à 0h (heure locale), pas le temps de trainer dans Londres car le bus repartait le lendemain à 11h. C’était un bon week-end, placé sous le signe de la culture à la fois artistique et musicale. Une expérience bien sympathique que je vous conseille très fortement.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Olivier Raimond
    25 novembre 2011 at 13:44

    Je ne saurai pas dire quel style de jazz il y avait, primo parce que je ne suis pas expert dans le domaine et je préfère me taire plutôt que de dire n’importe quoi, et secondo parce que je ne suis allé au festival que pour l’espace d’une soirée soit 1 artiste (2 avec la première partie qui était plus douce et apaisante).

    Je ne peux que vous conseiller d’aller au festival qui aura lieu l’an prochain, cela vous donnera une bonne raison d’aller à Londres et de visiter Camden par exemple ^^

  • Reply
    Fan de jazz
    22 novembre 2011 at 20:57

    Ca donne envie cette idée d’aller à Londres pour un festival de jazz! Après tout, pourquoi pas traverser la Manche pour ça, c’est une chouette idée, moi je trouve! Quel style de jazz y avait-il? J’ai l’habitude d’écouter surtout du jazz classique comme l’orchestre des New Bumpers ou bien encore le gros orchestre des ZinZins du jazz. Y avait-il une scène jazz dans ce style, plutôt jazz traditionnel des années 20-30?
    Au fait, c’est incroyable ces devantures avec des grosses basquets « gola » et le dragon!!!Un peu de démesure, c’est amusant!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.