Cinéma

Intouchables

Entre rires et larmes, « Intouchables », c’est l’histoire vraie de Philippe Pozzo di Borgo, riche aristocrate devenu tétraplégique à la suite d’un accident de parapente, et d’Adbel (Driss dans le film) engagé pour l’aider dans la vie de tous les jours.

Homme d’art et de littérature, Philippe, interprété par François Cluzet, se retrouve face à Driss – Omar Sy du duo Omar & Fred-, jeune de banlieue tout juste sorti de prison. La rencontre plus qu’improbable accroche cependant le riche homme qui voit en Driss un personnage qui ne le renverra pas à son état et ne fera pas preuve de compassion envers lui. Car malgré son lourd handicap Philippe est resté un homme plein d’humour et de vie, et cet aide à domicile vient briser les conventions de son monde huilé et policé.

Le film qui démarre sur une scène qui s’est réellement passée entre les deux hommes dans une voiture lancée à 180 dans les rues de Paris, embarque directement le spectateur dans cette course effrénée et dangereuse qu’est la vie. Du début à la fin, on se laisse porter par l’énergie du film qui tout en finesse allie justesse et humour sans jamais tomber dans le pathos. François Cluzet et Omar Sy se fondent à la perfection dans leurs rôles respectifs, et se complètent parfaitement. Les répliques coulent d’elles-mêmes et l’on semblerait presque passer outre la situation extraordinaire dans laquelle sont plongés leurs personnages.

Sans cesser de vanner son patron à l’humour impressionnant, Driss devient les jambes et les bras de Philippe. Il lui fait découvrir des choses nouvelles auxquelles Philippe tel un enfant curieux d’apprendre, s’essaye sans jamais se départir de sa curiosité pour la vie.

Révélant tour à tour leurs failles et leurs blessures secrètes, les deux hommes s’apprivoisent et de ça naît une amitié extraordinaire. Car malgré les épreuves, jamais ils ne tombent ni l’un ni l’autre dans l’apitoiement, jamais ils ne cèdent.

C’est à travers cette touche d’humanité et de vérité, tantôt à travers l’humilité naturelle de Driss, tantôt traduite par le regard bienfaiteur, souvent protecteur de Philippe sur celui-ci, que l’on découvre la vraie émotion de ce film. C’est ainsi que tout en restant dans la comédie, la douleur reste présente mais elle réussie à être oubliée. Par la solidité de leur amitié et la force qu’ils en tirent les deux hommes deviennent intouchables. C’est le spectateur qui autrement ressortira touché par cette vraie leçon de vie et de courage.

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    laurence
    8 novembre 2011 at 21:51

    allez voir ce film, il est génial ! tous les comédiens sont bons, avec une mention très spéciale pour l’excellent Omar Sy !
    en voyant la salle pleine à craquer de « valides », je me suis dit que peut être en sortant de ce film les gens seraient un peu plus tolérant face à la différence et qu’ils verraient la personne en tant que telle, avant de voir son handicap… c’est un film rempli de rires et de tendresse.. On rit beaucoup… tiens j’y retourne du coup !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.