L’autobronzant (et autres bronzeurs artificiels)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Ed dit :

    Tu as raison de dire que l’autobronzant est un exercice périlleux. J’ai souvenir d’un produit dilué par la simple transpiration… et j’avais beaucoup transpiré d’où le style « dégouliné » qui m’a obligée à rester couverte (pas seulement de honte et de ridicule) jusqu’à disparition du produit, m’empêchant ainsi de prendre des couleurs, naturelles celles-là.

    Par contre, pour éviter les traces d’application, il suffit d’un bon gommage ou d’une friction au gan de crin pour préparer la peau.

  2. Calico dit :

    Hmmm tu parles de douche autobronzante qui ne réussit pas ? Alors tu n’as pas testé « Le Carré Soleil » pas loin d’Auber, c’est pas trop excessif niveau prix et le résultat était au RDV, (pas du tout orange fluo)…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.