Humeurs Je n'ai pas testé pour vous

L’autobronzant (et autres bronzeurs artificiels)

Après un été passé à travailler, je peux vous dire que même avec des semaines dans le sud et toute la bonne volonté du monde, le bronzage de fin d’été n’est pas au rendez-vous ! Malgré les gentils commentaires de mes collègues, les moqueries de mes amis et autres réflexions désobligeantes, je suis toujours aussi blanche. C’est pour cette raison que j’ai pensé au bronzage artificiel pour donner un peu de couleurs à ma rentrée. Mais quel moyen choisir ?

Oui parce que le soleil ne suffit pas, les moyens actuels pour nous faire paraître un peu moins blanches sont multiples !

Peut être devrais-je utiliser des crèmes auto-bronzantes qui me feront ressembler à un léopard avec de magnifiques tâches et zébrures sur la peau ? Parce que pour parvenir à un étalage réussi d’autobronzant sur la peau et surtout sans marques, je pense qu’il faut un doctorat en esthétique…

Ou peut-être que je devrais me rendre dans des cabines UV pour me faire rôtir, un peu comme un poulet au tournebroche ? En plus d’avoir très mauvaise réputation, ces séances d’UV sont aussi très chères pour finir par avoir une peau carbonisée et flétrie… Non ce n’est décidemment pas pour moi.

J’ai aussi pensé cet été aux pilules qui activent le bronzage. J’ai abandonné l’idée lorsque j’ai pu voir que la composition se rapproche plus de celle d’un pneu usagé que de la simple carotène qu’ils promettent.

Sinon il reste encore la possibilité de la « douche » de spray autobronzant. Mais lorsque j’ai pu apercevoir le résultat sur une amie, j’ai préféré rester blanche (comme un linge) que de devenir orange fluo (comme un stabilo).

Un vrai casse tête, tout ça pour avoir l’air d’avoir passé des vacances au bord de la piscine. Non, décidemment je ne ressemblerai pas à la magnifique californienne à la peau hâlée qui nous fait rêver dans les magazines. Mais quand je vois le résultat de tous ces autobronzants, je préfère encore ne pas les tester pour vous !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Ed
    31 janvier 2013 at 8:39

    Tu as raison de dire que l’autobronzant est un exercice périlleux. J’ai souvenir d’un produit dilué par la simple transpiration… et j’avais beaucoup transpiré d’où le style « dégouliné » qui m’a obligée à rester couverte (pas seulement de honte et de ridicule) jusqu’à disparition du produit, m’empêchant ainsi de prendre des couleurs, naturelles celles-là.

    Par contre, pour éviter les traces d’application, il suffit d’un bon gommage ou d’une friction au gan de crin pour préparer la peau.

  • Reply
    Calico
    8 septembre 2011 at 23:58

    Hmmm tu parles de douche autobronzante qui ne réussit pas ? Alors tu n’as pas testé « Le Carré Soleil » pas loin d’Auber, c’est pas trop excessif niveau prix et le résultat était au RDV, (pas du tout orange fluo)…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.