Brainstorming

La Kpop, vous connaissez ?

Une découverte totale made in la fête de la musique, la Kpop débarque tout droit venue d’Asie. Enfin plus précisément de Corée.

La Kpop quésako ?

La kpop c’est LE nouveau genre de musique à écouter pour être in. Le K c’est pour korean et Pop pour…pop. Pas popcorn, mais pop comme le courant musical. C’est un mélange de pop, de rock, de R&B, d’hip hop, d’électro… autant de genres qui composent cette musique originaire de la Corée du sud.  J’ai appris au détour d’une conversation que la Kpop, ce n’est pas que de la musique, c’est un état d’esprit. Plus, c’est un mode de vie. En effet, les adeptes du monde entier parlent Kpop, s’habillent Kpop, et dansent Kpop. Ce nouveau genre musical touche un grand nombre de personnes, âgées de 7 à 77 ans, et la fourchette s’élargit de plus en plus. Depuis son apparition dès les années 1950 – 60, de plus en plus de jeunes (et moins jeunes) sont fans de groupes encore peu connus en France et en Europe comme : les 2PM, les 2AM, les B2ST, les Wonder Girls, le Seo Tai-ji and boys… vous l’aurez compris, autant de boys band et girls band qui flex sur leur vibes et qui ont un flow à faire bouger les dancefloor – j’adore cette phrase !

J’ai assisté dans le 5ème arrondissement à un moment découverte de la Kpop et je peux vous dire que c’était TOP. Des ados, stylés et coiffés comme des rock stars, chantaient en coréen s’il vous plait des paroles pleines de pep’s (c’est là que j’ai réalisé que je suis vieille et Out). Tous ceux présents sur le trottoir de la rue Lagrange ont profité des derniers mix Kpop Clubbing d’un certain DJ Seiji. C’est devant la boutique Harajuku, que les adeptes ont dansé une bonne partie de la nuit, entrainé par des flows, des paroles (en coréen et en anglais vous l’aurez compris), et des « mélodies » très punchy. Vraiment à l’écoute de certains morceaux, l’envie vous prend de bouger sans trop savoir comment ni pourquoi. D’ailleurs, de nombreuses personnes présentes dans le public déchainé ont fait des démonstrations de danse, wahou, ça bouge bien (là encore je me suis encore rendue compte que je suis vieille), bref ça sautait de partout, et figurez-vous que ce public aguerri connaissait même les chorégraphies des tubes passés ce mardi 21 juin, jour de la fête de la musique.

le girls band 4 minutes

Je suis sûre que ce nouveau mouvement n’a pas fini de faire parler de lui. Il n’y a d’ailleurs qu’à se rendre sur youtube ou dailymotion et voir le nombre de résultats qui s’affichent, c’est impressionnant. A Paris, en tout cas, certains lieux comme la boutique devant laquelle s’est tenue le rassemblement est l’un des temples de la Kpop. Face à cette industrie florissante, et innovante je dois l’admettre, on n’a pas fini d’en entendre parler… Je pense que le coréen est la nouvelle langue à apprendre pour être brancher in, jeun’s et se la jouer cool !

Et vous, vous croyez en l’avenir de la Kpop ?

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Michel HON
    24 juin 2011 at 13:16

    Bonjour et merci pour cet article sympathique. J’ai juste un regret : votre insistance sur l’âge. Pour moi qui suis un vieux (je l’assume, comment faire autrement ?) et amateur de Kpop, lire qu’on a passé l’âge pour comprendre ce mouvement ne me paraît pas juste. L’amour n’a pas d’âge, l’ouverture d’esprit non plus.
    Merci aussi d’avoir parlé de l’ancienneté de ce mouvement en Corée. Ce n’est pas un phénomène de mode, c’est un mouvement de fond qui est ancré dans le temps et dans la culture coréenne. Nous ne sommes, effectivement, qu’au début de la Hallyu et elle risque de bousculer certaines habitudes et certains cloisonnements dans notre perception de la scène musicale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.