Femme de légende

Suzanne Lenglen

Actualité oblige, aujourd’hui notre petit tour d’horizon des femmes incroyables nous emmène dans l’univers du tennis. En effet, La Divine, comme on la surnommait, fut certainement la plus grande joueuse de tennis française et l’une des plus grandes sportives de son temps et même de tous les temps. A l’âge de 11 ans, elle commence le tennis après avoir reçu une raquette en cadeau de la part de son père. A partir de ce moment, plus rien ne la séparera de sa raquette et c’est avec une frénésie et un appétit de victoire et d’adrénaline que Suzanne va enchaîner les matchs, les tournois et surtout les victoires. Elle possède un palmarès unique et changea également les mœurs, en étant la première à porter des jupes plus courtes pour faciliter les mouvements. On disait d’elle qu’elle volait sur le terrain et ses adversaires ont dû se souvenir longtemps de l’insatiable et talentueuse Suzanne.

Au stade Roland-Garros, qui accueille chaque année l’un des tournois de tennis les plus prestigieux du grand chelem, un court porte depuis 1997 le nom de celle qui fut dans les années vingt la première star internationale du tennis féminin.

Née à Compiègne le 24 mai 1899, la jeune Suzanne commence à jouer au tennis à l’âge de onze ans. Son père est très vite frappé par l’aisance de Suzanne sur le court familial, et décide de s’improviser entraîneur. Dès 1914, alors qu’elle a quinze ans à peine, elle est sacrée championne du monde sur terre battue au tournoi de Saint-Cloud.

La Première Guerre mondiale interrompt les compétitions sportives internationales, mais pas l’entraînement régulier de Suzanne qui affronte beaucoup d’adversaires masculins (des amis de la famille en permission qui viennent rendre visite aux Lenglen), ce qui lui permet de s’endurcir physiquement et d’améliorer sa technique.

Dès 1919, elle reprend la compétition et l’emporte en finale à Wimbledon face à la championne en titre, Dorothy Chambers, qui l’avait déjà gagné sept fois. C’est le début pour Suzanne d’une série de succès foudroyants : elle gagne cinq fois de plus à Wimbledon de 1920 à 1923, puis à nouveau en 1925 et remporte six fois les Internationaux de France, l’actuel Roland Garos, de 1920 à 1923 puis en 1925 et 1926. Ainsi, telle une ogresse, elle boucle une série de 171 victoires consécutives, et gagne 241 tournois, dont 81 en simple et deux médailles d’or olympiques.

En 1926, elle met un terme à sa carrière amateur, suite à un incident à Wimbledon car Suzanne à également du caractère ! Elle refuse de jouer deux matchs de suite (simple et double) et se retrouve sous la menace de disqualification. Suzanne se braque et refuse de se présenter sur le court, faisant un affront à la reine présente en tribune. Les choses semblent cependant se tasser, et Suzanne dispute finalement ses matchs quelques jours plus tard. Mais la reine n’y assiste, et le public anglais, vexé par le caprice de la Française, est glacial lors de son match en simple. Blessée, la Divine renonce au tournoi et met un terme définitif à sa carrière amateur.

Elle entreprend alors en 1926-1927 une tournée professionnelle aux Etats-Unis où elle gagne tous ses matchs. De retour en France, elle ouvre à Paris une école de tennis. Malheureusement, terrassée une dizaine d’années plus tard par une leucémie foudroyante, l’ancienne championne devient aveugle avant de s’éteindre subitement le 4 juillet 1938. Elle est inhumée au cimetière de Saint-Ouen.

Aujourd’hui reste de Suzanne, l’image d’une battante, d’une femme à la ténacité infaillible que chaque joueur et joueuse actuel(le) peut ressentir en entrant sur le court Suzanne Lenglen. Elle est l’une des plus grandes championnes de tous les temps.

L’entrée du Lenglen :

A voir :
http://www.youtube.com/watch?v=8HSsH7V3Ml8

A lire :
60 Ans De Tennis De Suzanne Lenglen À Borg,  par Olivier Delville
Suzanne Lenglen, la diva de tennis par Gianni Clerici

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.