Hommage à

Une vie mouvementée

Une fois n’est pas coutume, cet article ne sera pas consacré à une légende de la musique ou du cinéma mais à une grande dame de l’ombre. Elle dût faire face à ce qu’on appellera dès son premier mariage à « la malédiction » de la famille.

Elle n’a que 34 ans lorsqu’elle devient veuve. Son mari est assassiné à Dallas. La même année, elle fait la connaissance de l’homme qui sera son second mari.

C’est le 20 octobre 1968 qu’elle épouse le célèbre armateur grec Aristote Onassis sur l’île de Skorpios, dans la mer Ionienne. Lui étant grec orthodoxe, elle se doit d’apprendre le grec bien qu’elle demeure catholique romaine. Elle exigera de ses enfant d’apprendre cette langue tout comme elle. Mais la malédiction continue de toucher la famille de son défunt mari. Effectivement, son ex beau-frère, Robert, est lui aussi assassiné quatre mois avant qu’elle ne s’unisse à Aristote. Elle prend son mariage avec l’armateur comme une occasion de fuir les Etats-Unis. Pour Aristote aussi c’est un second mariage. Il a eu deux enfants de son ex femme Athina Livanos. Mais pour l’épouser, il doit il doit mettre fin à son histoire passionnelle avec la belle cantatrice Maria Callas. « La Callas » prend cette rupture comme une trahison et vivra très mal cette nouvelle noce.

Aristote s’entend à merveille avec ses enfants à elle mais ce n’est pas réciproque. Leur mariage bat vite de l’aile. Tous les deux se voient peu. Elle vit alternativement en Grèce et en France. Un événement tragique aura raison de leur amour. Aristote perdra son fils Alexandre, 24 ans, lors d’une catastrophe aérienne en 1973. Il est sur le point de demander le divorce lorsque celui-ci meurt, le 15 mars 1975, des suite d’une pneumonie à l’hôpital américain de Neuilly sur Seyne. Elle est à nouveau veuve à 46 ans.

Juste avant qu’Aristote ne meure, leurs relations étaient au plus mal. Elle est à New-York lorsqu’elle apprend la mort de son époux. C’est sa fille d’Aristote qui assiste son père à son chevet. La dernière femme qui le visitera restera l’amour de sa vie,  »La Callas ». Il demandera à être enterré avec l’écharpe de soie blanche de cette dernière. Lors du mariage un contrat « juteux » avait été signé. Elle aurait du toucher à quelque chose prêt 125 millions de dollars. Mais finalement elle ne touchera qu’entre 20 et 26 millions.

En août 1975, elle devra faire face à un lourd scandale. Le sulfureux propriétaire et éditeur du magazine pour adulte Hustler, Larry Flynt, se procure des photos où on la voit sur l’île de Skorpios entièrement nue. Les photos datent de 1971.

Peu de temps après le décès d’Aristote, elle rencontre l’industriel belge Maurice Tempelsman. Elle passera avec lui le reste de sa vie. Maurice est marié et décide de quitter sa femme pour vivre son amour avec elle. Mais l’épouse de Maurice refuse catégoriquement de divorcer. Le couple se voit donc obliger de vivre en concubinage.

Elle tente de gérer la vie privée de son fils, John Jr qui vit une histoire avec l’actrice Daryl Hannah et souhaite devenir acteur. Sa fille Caroline lui donne trois petits-enfants, Rose, Tatiana Celia et John.

Elle se lance dans une nouvelle aventure, celle de l’édition. C’est en 1978 qu’elle obtient une poste qui lui permet de faire la promotion à la fois des livres et de leurs auteurs. Elle participe par exemple à l’autobiographie de Mickael Jackson, Moonwalk.

En janvier 1994 on lui diagnostique un lymphome non-hodgkinien (une sorte de cancer du système lymphatique). Bien qu’optimiste au début, elle ne répond pas au traitement comme elle le devrait. Elle s’éteint dans son sommeil le jeudi 19 mai 1994 à 22 heures, à l’âge de 64 ans dans son appartement de la Cinquième Avenue, entourée de ses proches. Elle est enterrée le 23 mai selon le rite de l’Eglise catholique romaine, aux côtés de son premier époux John Fitzgerald Kennedy et de leurs enfants, Arabella et Patrick.

Hillary Clinton, Maurice Tempelsman (entre autres), assistent aux funérailles. Bill Clinton, président des Etats-Unis en fonction fait son éloge funèbre. Il déclara de Jackie Kennedy Onasis née Bouvier  » Dieu lui a donné de grands dons mais lui a aussi imposé beaucoup de souffrances. Elle les a toutes supportées avec dignité. »

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.