Jeux vidéos

Need For Speed – Hot Pursuit

Jeu de course de type arcade par excellence, Need For Speed (on dit NFS) revient dans un opus 2010 plein de fraîcheur. En effet, la série avait, depuis quelques années, un peu perdu de sa superbe et l’on se disait que nous ne reverrions jamais ce qui faisait de ce jeu un must have.

Changement de studio de développement

Hot Pursuit est le 17ème représentant des Need For Speed. Eh oui! Et pour redonner un second souffle à la série, l’éditeur Electronic Arts s’est adjoint les services du studio Criterion Games.Bon, pour ceux qui ne connaissent pas ce studio, déjà un lien vers leur site. Ce sont eux qui ont créés la série Burnout, jeu de caisses typé arcade énorme de pression où c’est à celui qui enverra le mieux son voisin dans le décor. Le principe général reste donc de rouler à grande vitesse sur de circuits urbains tout en évitant le plus grand nombre de véhicules en essayant de rouler à contre sens le plus longtemps possible pour gagner un boost. Effectivement, ce n’est pas un Mario Kart au monde des Bisounours…

Le fait que Criterion Games s’occupe du développement a permis de retrouver deux choses dans la franchise : l’origine du succès NFS et le fun version arcade sans prise de tête.

Le fun, c’est la course…

Le jeu se déroule dans une région imaginaire nommée Seacrest County qui est en fait une sorte d’état à l’américaine dont les routes sont aussi variées que les routes de France. Le mode carrière est scindé en deux et se base sur l’opposition entre les forces de l’ordre et « les grands malades avec leur grosse voiture qui roulent à 300km/h sur une route de 2m de large » aussi appelé dans le jeu fuyards.

Hot Pursuit offre donc la possibilité d’incarner les forces de polices de Seacrest County ou les fuyards.

La souplesse dans cet opus vient du fait qu’il est possible d’évoluer indépendamment dans les deux factions. S’il vous prend l’envie de faire le fuyard sans jamais jouer la police, vous le pouvez (mais vous perdrez tout de même la moitié du fun du jeu).

Plusieurs types de courses sont donc disponibles en fonction de votre faction.

En tant que fuyard, vous aurez droit à des Contre la Montre classiques avec ou sans voiture imposée, de la course poursuite pour échapper aux policiers et à des courses simples contre cinq adversaires.

En incarnant les forces de l’ordre, vous serez amené à faire de la course d’interception ou à vous rendre rapidement sur les lieux d’une intervention.

Policiers et fuyards ont par ailleurs la possiblité d’utiliser des « armes » pendant la course. Les fuyards disposent de turbos, de herses pour exploser les pneus d’un concurrent ou de la police, de brouilleurs. Les forces de l’ordre disposent quant à elles de herses, de barrages, de choc électro-magnétique (Taser version voiture) et d’hélicoptères.

Via un système de points remportés après chaque course, vous gagnez en expérience afin de débloquer de nouvelles voitures et de nouvelles missions.

Les principaux acteurs

Ici, vous comprendrez bien qu’on va parler de voitures, mais pas n’importe lesquelles. Il n’est pas question de conduire une Fiat 500 ou une Clio Campus sur le circuit de Laguna Seca comme dans un certain Gran Turismo 5.

NFS c’est avant tout de belles voitures de sports bien mises en valeur. Citons en quelques-unes pour faire saliver les connaisseurs : Aston Martin V12 Vantage, Audi R8 5.2 FSI quattro, Bentley Continental Supersports, Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport, Chevrolet Corvette ZR1, Lamborghini Murciélago LP 670-4 SuperVeloce, Maserati GranTurismo S Automatic, McLaren MP4-12C, Porsche Carrera GT.

Des voitures que nous n’aurons ou verrons jamais à plusieurs dizaines de milliers de dollars et qu’il est tout de même possible de conduire à pleine vitesse dans NFS ; mais attention à l’accident car ce sont aussi des voitures destructibles. Les dégâts sont par ailleurs très bien modélisés.

Au total, il y a un peu plus de 60 voitures dans le jeu, ce qui laisse déjà pas mal de choix sachant que chaque voiture peut-être en version fuyard ou police avec gyro et deux tons intégrés.

Et l’origine du succès est là. De belles voitures lancées à pleine vitesse dans leur plus simple expression cherchant à échapper à la police tout en évitant le trafic.

Jouabilité et Re-jouabilité

Le gameplay, touche Criterion Games oblige, s’inspire de Burnout mais aussi de OutRun ou Ridge Racer lors de dérapages sans fins qui s’effectuent en plus sans stress. Autant le dire de suite, c’est fun, ça défile vite et c’est facile à la manette et au volant. On ne pouvait pas mieux résumer. Puis lorsqu’on est un peu lassé de jouer le fuyard, on passe dans la peau du policier et là c’est fun, ça explose de partout, ça va vite et c’est aussi facile à la manette et au volant ; mais on conseille de tout faire à la manette parce que ça reste de l’arcade et c’est tout de même plus facile.

Esthétique


Nous avons testé le jeu sur une version PC et il s’avère légèrement plus beau que sur console si l’on a un bon ordinateur puissant. Du reste Hot Pursuit est très joli à voir et propose une vitesse d’animation, une qualité de modélisation impressionnante. Tout va très vite quelles que soient les conditions météo, là aussi superbement utilisées au profit de l’immersion.

En conclusion

Titre immersif pour les amateurs du genre ou à découvrir pour ceux qui ne connaissaient pas la franchise, Need For Speed – Hot Pursuit est le vent de fraîcheur qui était attendu depuis au moins 10ans sur cette série.

Il vous faudra environ une vingtaine d’heures de jeu pour terminer la campagne solo. Si l’on ajoute à cela la possibilité de jouer en multijoueur sur Internet vous avez là le titre qui occupera les longues soirées de l’hiver rigoureux qui nous attend.

Jeu : Need For Speed – Hot Pursuit
Plateforme : PC, PS3, XBox360
Sortie en novembre 2010 au prix de lancement de 65€.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.