Be pragmatic

Collectionner les disques vinyls

Quelles sont les choses à savoir, pour un mélomane, prêt à investir une partie de son argent dans une quête folle de disques vinyls, des années 60, 70, et 80? En effet, il n’existe pas seulement dans le monde du disque vintage, de précieuses raretés; on est donc rarement à l’abri d’une arnaque. Mais pourquoi diable les collectionner? Parce-qu’ils sont beaux! L’ objet offre en effet un son authentique, craquelé et chaud. Il plait alors aux nostalgiques, «ex-fan des sixties», comme disait Gainsbourg. On pourrait presque dire aujourd’hui, que le vinyl, entre dans un certain art d’écouter la musique.

L’objet:

Il faut tout d’abord distinguer le 33 tour du 45 tour. Le 33 tour, c’est l’album complet, sa circonférence est plus grande. Le 45 tour est quant à lui comparable aux singles contemporains. Il comporte deux à trois titres sur deux faces. La valeur du disque dépend de son ancienneté, s’il est sorti lorsque l’on utilisait encore usuellement les platines, il s’agit d’une affaire, et surtout, comme pour les livres, sa valeur augmente en fonction de l’édition dans laquelle il a été commercialisé.

Le marché:

Dans ce domaine, pour trouver des perles rares, ça marche au troc, aux achats entre particuliers et passionnés. Avez-vous jamais entendu dire qu’il existait des grossistes du vinyl? Il existe néanmoins des foires au disque, où l’on trouve des disquaires venant de différentes régions, spécialisés dans différents styles musicaux. On les trouve également sur des marchés tels que Emmaüs, Cash Converters, les brocantes et les vides-greniers, mais il faut s’attendre à tout, au bon comme au mauvais plan tel que du Franck Mickael remasterisé en version Deluxe. On peut acheter un Nino Ferrer et tomber sur une bande enregistrée de Michel Sardou par exemple. Cela arrive fréquemment, mais cela, on ne peut pas toujours le prévoir!

Comment reconnaître un disque en bon état?

Vous devez en tout premier lieu vous assurer qu’il ne se trouve pas trop de rayures sur le disque, il faut bien observer les lignes. Pour un disque d’époque, il est important de vérifier dans la pochettes s’il se trouve les autocollants,les posters, car si jamais il manque ce détail, le disque ne vaut rien même s’il se trouve en parfait état. Il faut savoir que la hantise du collectionneur est de retrouver le nom du propriétaire qu’il aurait écrit sur la pochette, pour ne pas se faire voler ses disques lors d’une boum par exemple. Ce détail fait également perdre de la valeur au disque. Vous pouvez alors observer sa couleur, certaines fautes d’impressions, comme pour les timbres, sont lourdes de conséquences. Il existe un disque des Pink Floyd pirate, qui devait être à l’origine transparent. Seulement, lorsque celui-ci fût pressé, on l’a retrouvé avec une traînée bleue et rose, que du plastique a provoqué par accident. Et bien sachez que cette infime différence a apporté plus de valeur au disque en question. Le moindre détail ou particularité apporte donc un caractère singulier au disque et c’est cela qui justifiera par la suite son prix. En guise d’exemple, dans un autre domaine, le timbre le plus cher du monde est tout noir, cela à cause d’une faute d’impression également. L’impression originale diffère alors en fonction des pays dans lesquelles un disque a été pressé, on ne trouve donc pas toujours les mêmes pochettes, cela contribue à créer de la variété pour un collectionneur. L’album Electric lady land datant de 1968 de Jimmy Hendrix, est sorti dans plusieurs pochettes censurées pour diverses raisons. Les images qui dérangeaient ont parfois été remplacées, comme cette photo avec des femmes nues. Voyez alors toutes les nuances à prendre en compte pour un averti!

Les prix:

Les deux disques les plus chers et les plus connus que l’on puisse trouver, tout type de musique confondus, sont le premier Velvet Underground avec la banane qui ne possède pas de nom, et l’album Sticky Fingers, des Rolling Stones. Ceci parce-que les pochettes ont été crées par Andy Warhol, avec une vraie fermeture éclaire pour ouvrir et refermer la pochette pour celui des Rolling Stones. Son prix est au moins celui d »une petite voiture. Il existe un argus épais comme un botin conçut spécialement pour recenser le prix des disques Pink Floyd, quand un argus recense habituellement tous les produits d’un domaine. Heureusement, tous les vieux disques ne coûtent pas une fortune, on peut trouver des éditions anciennes, même si elles sont moins rares pour une vingtaine d’euros, disques sur lesquels l’enregistrement n’est pas moins bon, puisque ce sont des détails de présentations et d’apparences, qui font surtout monter les prix.

Comment les entretenir et les entreposer chez soi?

Il vous faut de grands meubles, car même une petite collection prend beaucoup de place, on est dans un format plus grand que celui des livres, mais en revanche plus fin. Il faut absolument les disposer comme les livres, ils se tiennent mieux entre eux et il ne faut pas les laisser au contact du soleil. Il est possible de se procurer des pochettes plastiques qui protègent les pochettes, s’il vous en manque, (car elles ne sont pas toujours vendues avec le disque), on en trouve chez les disquaires principalement. Enfin pour nettoyer et dépoussiérer, un spray et une brosse suffisent, vous devez alors faire tourner le disque sur votre platine et brosser en même temps. Il est aussi déconseillé d’utiliser un chiffon pour le faire.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.